FC Sochaux : Réception du leader de National, Coupe de France face à Rennes... Pour le FCSM, "le plus important, c'est le championnat"

En l'espace de cinq jours, le FC Sochaux-Montbéliard livrera à Bonal deux rencontres de gala. Tout d'abord le Red Star, leader de National, vendredi 2 février, suivi du 8e de finale de Coupe de France face à Rennes. Jeudi 1er février, Oswald Tanchot, coach de l'équipe, est revenu sur les prochaines échéances des Sochaliens.

C'est ce qu'on appelle une période chargée. On avait quitté nos Jaune et bleu lors d'un tour d'honneur victorieux dans un Bonal en fusion, après la qualification du FC Sochaux-Montbéliard en 8e de finale de Coupe de France, aux dépens de Reims (2-2, victoire aux t.a.b le 21 janvier).

► À LIRE AUSSI : REVOIR. "Sochaux vivra" : notre magazine au coeur de la renaissance du FCSM

Cette compétition, ils la retrouveront très vite, mardi 6 février, toujours dans leur antre, contre un nouveau cador de Ligue 1, le Stade Rennais. Tout cela entrecoupé d'une nouvelle réception vendredi 2 février : celle du leader du championnat, le Red Star, pour la 19ᵉ journée de National. Rien que ça. Mais pas d'enflammades. Surtout pas. Oswald Tanchot, coach des Lionceaux, l'a dit et répété en conférence de presse le 1er février, la priorité, "c'est le championnat".

Objectif Red Star

Si la formation francilienne est moins clinquante que l'équipe bretonne, Tanchot l'assure, "il faut absolument se concentrer sur le Red Star. C'est un rendez-vous qui demande toute notre énergie". Un adversaire certes leader, mais qui est aussi la première équipe que le FCSM avait affronté après son sauvetage miraculeux en août 2023 (défaite 2-0). 

On avait envie de rejouer cette rencontre dans un autre contexte. En août, on ne connaissait pas nos joueurs, on apprenait à se connaître, on se demandait si on serait compétitif. Et j'avais été agréablement surpris.

Oswald Tanchot,

coach du FC Sochaux-Montbéliard

Un petit sentiment de revanche, donc. Ou au moins l'envie de constater les progrès effectués. Avec un regard pour le classement ? Même si le coach assure que "ce match n'est pas un tournant, car il reste toute la phase retour", il avoue que "recevoir le leader est toujours un challenge collectif. On veut essayer de les faire tomber". Pour rappel, le FCSM est actuellement 5ᵉ, à 11 points de son prochain adversaire.

Un FCSM plein "d'ambitions"

Seulement, et alors seulement après ce mach, il sera permis de se tourner vers la Coupe de France ? Même pas sûr. "Rennes, c'est brillant, c'est excitant, il y a des étoiles, mais l'importance est relative" reprend Tanchot. "Pour moi, après le Red Star, c'est le Goal FC (adversaire du FCSM lors de la 20ᵉ journée, ndlr), après Rennes, qui m'occupe le plus".

Le message est bien passé. Et semble aussi avoir infusé chez les joueurs sochaliens puisque Noah Fatar, le virevoltant ailier jaune et bleu, présent lui aussi en conférence de presse, était sur la même longueur d'ondes que son entraîneur. Tout comme les deux dernières recrues du FCSM, présentées pour l'occasion : les défenseurs Maxime Bastian (latéral gauche) et Boris Moltenis (central), formé au club.

Deux hommes que le président Plessis a érigé en symbole de "l'ambition du club, qui entend viser le haut du tableau". Un objectif élevé, mais à la hauteur des attentes des fans et surtout, à la portée d'un effectif qui prouve un peu plus à chaque rencontre de National. Et qui peut même espérer, osons le dire, éliminer un troisième club de Ligue 1 en Coupe de France, après Lorient et Reims. Même s'il ne faut pas le crier trop fort.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité