VIDEO. FC Sochaux : les Sochaliens rois de Bourgogne-Franche-Comté après leur victoire à Dijon (0-3)

Pour son dernier match de l'année 2023, le FCSM s'est offert une magnifique victoire à Dijon (0-3) vendredi 15 janvier, lors de la 16e journée de National. Un succès net et sans bavure qui permet aux Franc-Comtois de passer les fêtes à une belle 4e place au classement.

Que c'est bon ! Vendredi 15 décembre, le FC Sochaux-Montbéliard s'est imposé 3-0 sur la pelouse du rival dijonnais. Une défense de fer (enfin), une attaque tranchante, des exploits offensifs et, il faut bien l'avouer, une certaine réussite : les joueurs d'Oswald Tanchot ont récité leur partition, sans accroc, pour l'emporter. Une victoire qui les hisse à la 4e place de National, à deux points de la deuxième place, synonyme de montée en Ligue 2.

Avant le coup d'envoi, les deux formations se tiraient la bourre au classement, avec toutes deux 22 points. Un choc de haut de tableau auquel se greffait une rivalité géographique made in "Bourgogne-Franche-Comté". Et même si le terme de "derby" régional était jugé trop fort par les deux formations, le coach du FCSM Oswald Tanchot insistait en conférence de presse d'avant-match sur "l'importance de ce match pour les supporters" jaune et bleu.

Le festival d'Alex Daho

Message reçu sur 5 sur 5 par ses joueurs. Devant plusieurs centaines de fans ayant fait le déplacement, les coéquipiers du capitaine Malcolm Viltard ont livré une première période au presque parfait avec une défense injouable, un milieu conquérant et des attaquants en feu. Le premier but sochalien traduit bien ce constat.

Après un corner joué à deux, Alex Daho s'enfonçait dans la surface, humiliait la défense dijonnaise le long de la ligne de sortie de but tel un funambule avant de tromper le portier bourguignon, sur un superbe exploit personnel (9e).

Après 30 minutes de torpeur, le DFCO sortait la tête de l'eau et commençait à prendre le jeu à son compte. Les Sochaliens subissaient, pliaient, mais ne rompaient pas, bien aidés par les deux poteaux trouvaient par Nassi (34e) et Temanfo (45e).

C'est une victoire acquise dans la souffrance, dans la difficulté. On a beaucoup reproché à cette équipe de manquer de caractère ou de solidité mentale donc les trois points de ce soir ne peuvent que nous faire plaisir.

Oswald Tanchot,

entraîneur du FCSM

Même constat au retour des vestiaires où le FCSM se faisait copieusement dominer par son voisin dijonnais. Mais, contrairement au match de Niort (défaite 4-2, le 27/11/2023), les Jaune et Bleu se sont appliqués à rester hermétiques, encore sauvé par un montant sur une nouvelle frappe de Nassi (65e). "On a su faire le dos rond pendant leur temps forts. C'est important" appréciait Thomas Fontaine, défenseur du FCSM, au micro de France Bleu Belfort-Montbéliard. "Mieux encore, nous avons même marqué lors de ces temps forts adverses".

C'est en effet Noah Fatar, très en jambes ces dernières semaines, qui inscrivait le but du break (0-2, 81e, encore servi en retrait par l'inévitable Daho) avant que Diego Michel ne vienne donner au score des allures de correction en plantant un troisième but huit minutes plus tard, après une bonne récupération de balle de Koffi.

On est resté solide, on n'a rien lâché et on n'a pas encaissé de but. Au final, on sort avec une victoire 3-0 chez un concurrent direct. C'est très positif.

Malcolm Viltard,

milieu de terrain et capitaine du FCSM, au micro de France Bleu Belfort-Montbéliard

"Il faut avoir beaucoup de retenue et de recul sur cette victoire, car on est conscient qu'on a quand même pris la tempête parfois" analysait Oswald Tanchot après coup. "Il s'en est fallu de peu pour que Dijon revienne au score, voir nous dépasse. Mais la qualité de mon équipe ce soir a été de faire front, d'être solidaire et très unie".

"Ce public nous fait vraiment du bien"

Des valeurs essentielles qui montrent la progression de cette jeune équipe du FCSM, sortie de nulle part après une intersaison dantesque et portée par des supporters admirables. Tanchot ne s'y trompait pas et a tenu à saluer "ce public qui nous fait vraiment du bien". "Si on joue ce même match sans leur aide, pas sûr qu'on le gagne" a-t-il confié. "On ne jouait pas à 11, mais à beaucoup plus. Les supporters nous ont donné beaucoup d'énergie".

À la mi-saison, le bilan est donc très positif. Oui, Sochaux joue bien et peut légitimement viser une remontée directe en Ligue 2. Mais le temps n'est pas aux projections, plutôt au repos bien mérité. Les joueurs du FCSM ont offert à leurs fans un beau cadeau de Noël et pourront se reposer sereinement. 

► À LIRE AUSSI : FOOTBALL. La DNCG demande au FC Sochaux de poursuivre ses efforts en encadrant sa masse salariale

Prochain match le 6 janvier, en 32es de finale de Coupe de France, avec la réception de Lorient, équipe de Ligue 1, au Stade Bonal. Pour rêver encore un peu plus.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité