9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h50 à 10h30
Logo de l'émission 9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Artisan boucher : un métier qui attire les apprentis en Bourgogne-Franche-Comté

Artisan boucher, un métier qui attire les jeunes
Artisan boucher, un métier qui attire les jeunes

Le métier d’artisan boucher attire de plus en plus de jeunes. Il a retrouvé ses lettres de noblesse. A Charolles, les 2 et 3 décembre 2017, un concours de boucherie réunit une cinquantaine de jeunes apprentis.

Par Fatima Larbi

Revoir l'émission


A Charolles en Saône-et-Loire, à l’occasion du festival du bœuf charollais, les 2 et 3 décembre 2017,  est organisé un concours de boucherie. Une cinquantaine d’apprentis bouchers, en 2ème année de CFA (centre de formation des apprentis), s’affrontent, sous les yeux de Romain Leboeuf ( meilleur ouvrier de france), président du jury. Une vitrine pour la filière viande et le métier de boucher qui attire de nombreux jeunes.

►Les français ne boudent pas la viande


Après la seconde guerre mondiale, en France, les 30 glorieuses ont fait de la viande un aliment accessible aux français et consommé quotidiennement. Depuis quelques années, l’impact sur la planète, l’impact sur la santé, les souffrances animales modifient les modes de consommation de la viande. Les français vont-ils arrêter de manger de la viande ?
Les français vont-ils arrêter de manger de la viande ?
Les français vont-ils arrêter de manger de la viande ?

Selon l’étude Ipsos du 21 novembre 2017, ce n’est pas le cas : 96% déclarent consommer de la viande et 89% se soucient de la qualité. Manger moins mais manger mieux est la nouvelle tendance. Après l’éleveur, le boucher apparaît comme le garant de la qualité de la viande que le consommateur a dans son assiette. 

►Artisan boucher : un métier qui retrouve ses lettres de noblesses


Les consommateurs en ont assez de la mal bouffe, ils veulent des produits de qualité. Les métiers de bouche sont à la mode. Grâce à certaines émissions de télévision, des bouchers stars sont les vedettes des plateaux, on peut citer Hugo Desnoyers ou Yves-Marie Le Bourdonnec. Le boucher n'est plus un gros Monsieur, passant sa vie dans une chambre froide avec une blouse blanche tachée de sang, un couteau entre les mains. L'image de marque du boucher s'améliore, il devient l’un des acteurs d’une alimentation de qualité.
© Maxppp
© Maxppp

Aujourd’hui en France, la confédération française de la boucherie dénombre 18 000 points de vente (hors grandes surfaces) et d’ici 2020, un artisan boucher sur deux partira à la retraite. Pour les professionnels, la seule solution pour assurer la continuité : attirer les jeunes vers le métier. Les professionnels prennent le taureau par les cornes pour redorer l’image de la profession.

►Artisan- boucher : une image revalorisée


Depuis 10 ans de nombreuses actions sont menées pour redonner ses lettres de noblesses à la profession.
-Des actions de communication tel que l’opération "24 heures chez mon boucher" où tout un chacun peut voir de près comment travaille son boucher et la qualité de la viande qui lui est proposée.
-Présence sur les réseaux sociaux ; la confédération française de la boucherie ouvre une page sur Facebook pour toucher les jeunes.
-Organisation de concours de boucherie.

►Les concours de boucherie : une vitrine pour la profession

les concours de boucherie : une vitrine pour la profession / © Pixabay
les concours de boucherie : une vitrine pour la profession / © Pixabay

Les concours de boucherie mettent en valeur la profession. Les plus connus désignent le meilleur ouvrier (MOF) et le meilleur apprenti boucher de France.
Mais il en existe bien d’autres.
Le concours de boucherie du festival du bœuf de Charolles, les 2 et 3 décembre, 2017 est un symbole de l’importance qu’a le boucher dans la filière viande. Cinquante apprentis en 2ème annèe de CFA, répartis en 25 équipes de s’affrontent. Chaque équipe doit préparer la viande dans les règles de l’art, puis préparer une vitrine. Un jury présidé par Romain Leboeuf, meilleur ouvrier de France, désignera la plus alléchante.

►Artisan-boucher : une filière qui attire les jeunes


Aujourd’hui, la tendance s’est inversée. Le métier bénéficie d’une meilleure image de marque et les débouchés qu’il propose attirent de plus en plus de jeunes.
En France, en 2016, 9 500 apprentis se forment pour préparer un CAP ou un BP (brevet professionnel) et 110 CFA  proposent une formation à la boucherie. En Bourgogne-Franche-Comté, 8 CFA forment 481 apprentis.
La relève est assurée. Guy Tourdias, président du syndicat des bouchers charcutiers traiteurs de Côte-d’Or est l’invité de la matinale.



Les autres thèmes de la matinale du 30 novembre 2017


•Les mystères de la langue française avec  Philippe Dessouliers


Philippe Dessouliers a commencé à s'intéresser aux dictées après avoir obtenu un très bon classement à la dictée de Pivot.  Il écrit lui-même les textes en y mettant de l'humour, des jeux de mots et les basent sur des thèmes actuels. Selon lui, il ne faut pas avoir peur de faire des fautes, au contraire, c'est comme cela qu'on progresse.
Dictée : il ne faut pas avoir peur des fautes.
Dictée : il ne faut pas avoir peur des fautes.

Pour transmettre sa passion, il a créé un club d'orthographe à Belfort "Belf’Ortho" et organise des concours. Il vient de publier son troisième livre  "50 dictées commentées - Pour décomplexer son orthographe" !

•C’est votre tour est à Pierre-de-Bresse en Saône et Loire


Amélie Douay nous emmène à Pierre de Bresse à la rencontre de 4 générations de fourreurs. Les clients viennent souvent de loin pour chercher une veste ou un manteau. Dans le magasin Chateau-Noirot .Il jouit d’une réputation justifiée par une longue expérience : ça fait 90 ans que la petite société spécialisée dans les cuirs et fourrures existe. 
Château Noirot, un fourreur au coeur de la Bresse
Château Noirot, un fourreur au coeur de la Bresse

Quatre générations s’y sont succédé et ont surtout su évoluer avec leur temps. Et c’est ce qui fait le succès de cette entreprise, encore dynamique aujourd’hui !

•Chronique livres jeunesse


Tiphaine Pfeiffer nous entraîne dans l’univers des contes. Des contes revisités par les auteurs d’aujourd’hui.
Des contes à écouter : L’orchestre national de France  met en musique Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll. Jeanne Chérhal, une chanteuse, met  en rimes et en alexandrins des contes célèbres, Peau d’âne, Boucle d’or, les trois petits cochons
Des contes vus à travers de certains personnages, ce qui change tout. Dans les yeux de Philippe Jalbert raconte l’histoire du petit chaperon rouge depuis le point de vue du loup.

  • A la Une : La Terre de Chez Nous


Thibaut Perinet, directeur de La Terre de Chez Nous, présente ce magazine créé dans le Doubs par des agriculteurs, diffusé dans les départements du Doubs et du Territoire de Belfort, et qui traite de l'actualité générale mais orientée sur les territoires ruraux.  












Football Gueugnon - Angoulême coupe de France