Qui sommes-nous ?

Lundi après le Grand Soir/3 et un mercredi par mois après Enquêtes de Région
Logo de l'émission Qui sommes-nous ?

Au menu de la Grande Guerre : L’alimentation au cœur du conflit

La Première Guerre mondiale n’a pas seulement bouleversé les manières de faire la guerre, elle a aussi profondément changé notre alimentation. France 3 Bourgogne-Franche-Comté diffuse un documentaire inédit lundi 5 novembre, une page de l’histoire consacrée à l’alimentation en 14-18.
 

Par Nathalie Guigon

En août 1914, la guerre est déclarée, ils sont des millions à partir au front. Il va falloir les nourrir. Commence alors une véritable révolution dans l’histoire des États impliqués dans cette guerre qui va durer quatre années.

Il va falloir produire, approvisionner, gérer, distribuer. Une nouvelle économie de guerre s’impose. Elle touche les ministères des armées, de l’économie, de l’éducation, de la santé, de l’agriculture, de l’industrie et les services de propagande.
Des services de l’Etat au coeur des tranchées et des villages, subvenir au quotidien est un défi majeur pour assurer la victoire.

 
Revoir le documentaire : Au menu de la Grande Guerre

Pour nourrir les 80 millions de soldats, pour ravitailler les civils indispensables à la victoire, les ressources du monde entier sont mobilisées.

Toute une puissance logistique se met au service de l’alimentation du combattant. Les produits arrivent du monde entier.
 

Les industries alimentaires développent des produits, qui se sont imposés depuis, au cœur de notre alimentation, comme les conserves ou les bouillons en cube.
 

Les rations des soldats s’adaptent à la guerre des tranchées ou au combat dans le désert.

Lors des repas, les soldats tissent des liens indispensables au moral.

Enivrer les soldats avant la bataille ? Une légende.  

La pénurie pousse les civils à être inventifs car il faut tout économiser : le pain, la viande, le sucre.

Recettes économiques, campagnes d’affiches, potagers urbains, il faut mobiliser les ventres pour l’effort de guerre.
 

L’Allemagne et ses alliés (Autriche-Hongrie, Empire ottoman) font face à une crise alimentaire qui épargne les pays alliés et joue un rôle décisif dans leur défaite en 1918.

Des images rares des émeutes de la faim et de la famine qui touchent les Puissances centrales montrent que la faim a aussi été une arme pendant la Première Guerre mondiale.
 

Au menu de la Grande Guerre  L’alimentation au cœur du conflit

Un documentaire écrit par Emmanuelle Cronier
réalisé par Axel Clévenot

Une coproduction France 3 Bourgogne-Franche-Comté
et Armoni Productions

Diffusé lundi 5 novembre 2018, après le Soir/3
sur France 3 Bourgogne Franche-Comté
à revoir sur bfc.france3.fr

 


Un documentaire proposé à l'occasion du centenaire de l'armistice de la Grande Guerre, suivi du documentaire : Le légiste des poilus, lundi 5 novembre, après le Soir/3.
 

Le légiste des poilus

100 ans après la fin de la bataille de Verdun de 1916, plus de 80 000 dépouilles de soldats seraient encore dispersées sous le sol de la forêt, leurs corps n'ayant jamais été retrouvés.

Parfois, des restes de ce conflit apparaissent à l'occasion de fouilles ou sont découverts par des promeneurs.
Dans tous les cas, ces découvertes sont confiées à Bruno Fremont, médecin légiste et chef des urgences de l'hôpital de Verdun.
 

Bénévolement, il met tout en œuvre pour honorer et donner une identité aux dépouilles.
Lors des travaux d'aménagement du Mémorial de la bataille de Verdun, en 2016, trois squelettes ont été découverts, mais une seule plaque d'identité militaire à proximité.

L'enquête est menée par Bruno Fremont, pour identifier le corps du soldat Claude Fournier.
 
Le légiste des poilus / © France 3 Grand-Est et EGODOC
Le légiste des poilus / © France 3 Grand-Est et EGODOC

Le légiste des poilus
Réalisation : Jean-François Meplon
Une coproduction : France 3 Grand Est pour France Télévisions et Ego Production






 

Taxis et ambulances manifestent à Dijon contre la réforme du transport sanitaire