Dijon: Guy Gillot est décédé

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. Ba

Il avait été entre autres l'adjoint en charge des finances de François Rebsamen lors de son premier mandat.

video title

Dijon (21): Réaction après le décès de Guy Gillot

Guy Gillot est décédé ce mardi 2 août 2011. Cet ancien chef d'entreprise était une figure éminente de la vie économique bourguignonne. Il avait notamment dirigé l'Ecole supérieure de commerce de Dijon et la CGPME de Bourgogne. En 2001, il avait rejoint l'équipe municipale de François Rebsamen.

Le monde économique bourguignon est endeuillé. Guy Gillot a été emporté par une longue maladie. Nous l'avons appris ce mardi 2 août 2011. Il avait 75 ans. Ses obsèques auront lieu, ce vendredi 5 août 2011, à 10 heures, en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon.

Né en 1936 à Toulon, Guy Gillot était titulaire d'un doctorat en économie. Il a débuté sa carrière dans la soie artificielle chez Rodiaceta. Il a ensuite été à la tête d'entreprises de transports en Saône-et-Loire. Il aussi été PDG des établissements Corbet, société de négoce de vins.

Guy Gillot s'est également beaucoup investi dans le syndicalisme patronal et le monde consulaire. Il a présidé le groupement professionnel des transporteurs routiers de Bourgogne pendant 12 ans. Il a aussi dirigé l'aéroport de Dijon-Bourgogne, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Dijon, l'Ecole Supérieure de Commerce de Dijon et la CGPME de Bourgogne. Son parcours l'a aussi amené à être membre du Conseil économique et social.

En 2000, la politique le rattrape. Il devient chargé de mission auprès de François Patriat, lequel est à l'époque Secrétaire d'Etat aux PME. Candidat aux municipales de Dijon sur la liste de François Rebsamen, il deviendra adjoint au maire en charge du développement économique. Il avait beaucoup œuvré pour faire venir Ikea dans la capitale des Ducs. Il s'est aussi beaucoup battu contre les délocalisations d'entreprises et les plans sociaux. Dernièrement, il a animé la cellule anti-crise de la CGPME.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité