"Nous sommes vigilants et inquiets", disent les pompiers du Jura après deux feux de végétation en plein hiver

Publié le
Écrit par Sarah Rebouh

Deux parcelles de 5000 m² sont parties en fumée dans le Jura en février. Ces incendies ont été rapidement maitrisés par les pompiers du Jura. Une question se pose néanmoins : les soldats du feu sont-ils prêts pour cet été ?

Alors que la Bourgogne-Franche-Comté subit une sécheresse hivernale, nos journalistes Fleur de Boer et Hugues Perret ont rencontré les pompiers du Jura. Dans ce territoire particulièrement meurtri par les incendies l'été dernier, les professionnels jouent la carte de l'anticipation. Ils se disent vigilants mais aussi inquiets à l'approche des beaux jours. Pour rappel, au total, 550 hectares ont brûlé sur les communes de Vescles et Cernon l'an dernier, durant un été particulièrement chaud et sec (lire notre article).

"Le manque d'eau est criant"

"Nous sommes vigilants, très attentifs et inquiets à cause du manque d'eau qui est criant, notamment dans les cours d'eau du massif. Le manque de neige, qui est avéré, posera là aussi problème pour la saison. Tout est très sec", explique Colonel Cyril Fournier, directeur départemental adjoint du service départemental d'incendie et de secours du Jura.

Des feux de végétation se sont déjà produits dans le Jura, alors que nous ne sommes qu'au mois de février. "Nous avons déjà des feux de végétation qui atteignent le demi hectare. C'est déjà beaucoup à l'échelle de notre département", détaille-t-il.

La formation spécifique des pompiers du 39 est renforcée et la coordination entre les acteurs susceptibles d'être mobilisés contre les incendies est accentuée, notamment avec les agriculteurs. "Ils ont une vraie connaissance de leur territoire. Ils ont la connaissance des accès dans les massifs. Les acteurs locaux, monsieur et madame tout le monde peuvent nous aider", insiste Cyril Fournier. La sensibilisation du grand public est primordiale, pour lutter contre les départs de feu mais aussi pour favoriser la lutte contre les incendies, une fois qu'ils sont en cours.

L'humidité des sols particulièrement faible

"L’indice d'humidité des sols atteint un record bas pour la période depuis le 16 février", battant 1989, alerte sur Twitter François Jobard, météorologue à Météo France. Les nappes phréatiques du département du Jura se situent à un "niveau très bas", selon Info Sécheresse. Cette sécheresse des sols favorise grandement la naissance de feux et leur propagation dans nos forêts.

Une commission "feux de forêt" a été créée pour renforcer le travail de collaboration dans ce département. Elle se réunira pour la première fois d'ici trois semaines. Le but ? Sensibiliser la population et mettre en commun les savoir-faire afin de lutter plus efficacement contre les feux de végétation. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité