Les habitants de Bourgogne-Franche-Comté, rois de la réduction des déchets

Publié le
Écrit par Gaël Simon
Photos d'illustration
Photos d'illustration © Alain DELPEY / Maxxppp

Une étude de SUEZ réalisée en collaboration avec Odoxa et publiée ce jeudi 2 décembre recense les comportements des habitants de Bourgogne-Franche-Comté pour réduire leurs déchets. On vous explique.

En France, 9 personnes sur 10 considèrent la réduction des déchets comme une priorité nationale. Et sur le territoire, la Bourgogne-Franche-Comté fait office de bonne élève en la matière, puisque 50 % de ses habitants recyclent leurs restes dans un composteur, soit 13 points de plus que la moyenne française. Les chiffres sont publiés ce jeudi 2 décembre dans l'étude "Les Français et la réduction des déchets" réalisée par SUEZ en collaboration avec Odoxa.

Quelles sont les pratiques en Bourgogne-Franche-Comté pour la réduction des déchets ?

Dans son baromètre, le groupe français de gestion de l'eau et des déchets détaillent les pratiques concrètes des habitants de la région pour éviter le gaspillage. Ainsi, 73 % d'entre eux cuisinent leurs restes. 61 % favorisent l'eau du robinet à l'eau en bouteille, soit 5 points de plus que la moyenne en France. 50 % ont recours au compostage.

Mais selon l'étude, deux axes restent à améliorer dans la région : l'intérêt pour les circuits courts, privilégiés par 30 % des résidents, et le part des achats de produits alimentaires en vrac, pratique de 18 % de la population. Plus globalement, 56 % des habitants de Bourgogne-Franche-Comté estiment qu'il est nécessaire d'adopter de nouvelles façons de consommer.

31 % des habitants ont changé de comportement depuis la crise sanitaire

"La réduction des déchets est dans toutes les consciences", explique l'étude de Suez. Ainsi, en Bourgogne-Franche-Comté, 88 % des habitants estiment être attentifs à limiter leurs ordures au quotidien. 91 % jugent par ailleurs qu'il est facile de trier ses restes. 

Les comportements ont particulièrement évolué depuis le début de la crise sanitaire. 31 % des résidents de la région expliquent réduire leurs déchets en raison de l'épidémie et des confinements.

Les jeunes de 25 à 34 ans sont notamment sensibles à cette question puisque 43 % d'entre eux ont modifié leurs habitudes afin de limiter leurs restes. Pour autant, 77 % des habitants pointent les difficultés à trier en raison de l'importance des emballages. 63 % des Bourguignons et Francs-Comtois regrettent également le manque d'action et d'incitation de l'État.

Des habitants qui s'intéressent au réemploi

Donner une deuxième vie aux objets du quotidien, c'est parfois la solution pour réduire nos déchets. En Bourgogne-Franche-Comté, 67 % des habitants expliquent ainsi revendre des biens et équipements sur des plateformes spéciales. 43 % sont des rois du bricolage et parviennent à les réparer, évitant ainsi de les jeter. Enfin 70 % préfèrent donner des objets à des associations ou des recycleries plutôt que de les mettre à la poubelle. 

Dans l'ensemble, le principe des ressourceries et recycleries est adopté par 59 % des habitants de la région.

Pour rappel, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté s'est donné pour objectif de réduire 15 % les déchets ménagers d'ici 2025, et de 20 % à l'horizon 2031.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.