Témoignage. Atteint de sclérose en plaques, il traverse la France à vélo : "on peut vivre comme tout le monde"

Publié le Écrit par Da Silva Nicolas

Parti du Pas-de-Calais, Philippe Lambert s'est mis au défi de rejoindre Marseille à vélo. Frappé par la sclérose en plaques depuis 14 ans, il veut montrer que tout est possible, et ce, malgré la maladie. Cette semaine, il termine son passage en Bourgogne.

1 000 km à vélo avec une sclérose en plaques, c’est le nouveau défi sportif de Philippe Lambert. Parti de Nœux-les-Mines, dans le Pas-de-Calais, il doit rejoindre Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, ce dimanche 28 avril. 

Par cette aventure, Philippe espère pouvoir montrer l'exemple aux personnes également touchées par des maladies neurologiques. "Je veux motiver les gens, leur montrer que ce n'est pas parce qu'on a des maladies comme la sclérose en plaques, qu'on ne peut pas se lancer des défis. On peut vivre comme tout le monde et je voulais faire connaître la maladie au grand public."

Pour réaliser son défi, Philippe s'est préparé comme un véritable athlète professionnel. "Je fais déjà une préparation physique avant. C’est très musclé, j’ai souffert avant le défi. Pendant le défi un peu moins, dans l’ensemble ça se passe bien. On a été très bien accueilli par les villes étapes, et on a pu transmettre un message d’espoir pour tous les nouveaux diagnostiqués."

Son objectif, atteindre Marseille en fin de semaine, pour un événement très particulier. "On s’est dit qu’il fallait se rapprocher d'un club sportif où il y a du monde. On a regardé le calendrier de ligue 1 parce que je suis passionné de foot. On s’est aperçu qu’il y avait le match Marseille-Lens le 28 avril. On a tenté le coup et ils étaient d'accord pour nous recevoir. On sera en VIP, en bord de terrain avant le match avec les joueurs. Ça va être une journée magnifique", déclare-t-il.

"Il y a une période d'acceptation"

Porteur de la sclérose en plaques depuis 14 ans, Philippe refuse de se laisser abattre par la maladie. "Au début, on le vit très mal. Les symptômes sont similaires à ceux d’un AVC. Il y a une période d'acceptation de la maladie. Je suis très bien entouré au niveau de l’association."

Durant son périple, Philippe s'arrête dans plusieurs villes pour faire de la sensibilisation sur la sclérose en plaques. "Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas ce que c'est. C'est la première maladie handicapante hors accidents de la route. Ils pensent parfois que ce sont des plaques sur la peau."

Philippe n'est pas seul dans cette aventure. Il est accompagné d'Alexandre, son fils, qui transporte la nourriture, les vêtements et le matériel pour le vélo dans la voiture. Son défi n’est pas encore terminé, mais Philippe pense déjà au suivant : le tour du mont Blanc... sans son vélo, cette fois.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité