Un loup a été abattu dans la nuit de mercredi à jeudi près de Charolles, sur une zone où ont eu lieu des attaques récemment, en Saône-et-Loire.

Un loup a été abattu en Saône-et-Loire, sur la commune de Fontenay près de Charolles, mercredi 3 mai peu avant 23 heures, selon une information annoncée par Creusot-Infos et confirmée à France 3 par la préfecture de Saône-et-Loire ce jeudi matin.

"Il était sur le point de se livrer à une nouvelle prédation dans un parc protégé accueillant des ovins", écrit la préfecture dans un communiqué envoyé à la mi-journée. Le loup a été tué par "un agent de la brigade mobile d'intervention sur les grands prédateurs terrestres", du service national de l'OFB, dans le cadre d'un "tir de défense simple".

► À LIRE AUSSI : Dans quelles conditions peut-on tirer sur un loup ?

Est-ce le même loup que celui aperçu mi-avril ?

Mi-avril, un loup avait été formellement identifié sur les clichés d'un piège photographique posé par les agents de l'OFB à Dompierre-les-Ormes, au sud-est de Charolles. On ignore pour l'instant s'il s'agit de l'individu abattu ce mercredi soir.

► À LIRE AUSSI : Loup abattu près de Charolles : "ce qui rassure les éleveurs, c'est qu'on est plus réactif"

Des attaques avaient eu lieu au cours des semaines précédentes dans le secteur : 25 attaques autour de Tournus, Cluny, Charolles et Le Creusot, comme l'avait indiqué la préfecture lors d'une réunion le 19 avril.

À la suite de cette réunion, les éleveurs avaient demandé davantage de moyens pour se prémunir du loup, et notamment la possibilité de tirer plus librement sur le loup. De son côté, le préfet Yves Séguy avait annoncé le renfort imminent de la brigade nationale "loup", "pour avoir son expertise et sa technicité en renfort de nos lieutenants de louveterie".

Deux loups abattus ces dernières années dans le département

Il s'agit du troisième loup abattu en Saône-et-Loire, où le canis lupus est présent depuis peu de temps. Après une première salve d'attaques en 2020, un premier individu avait été abattu le vendredi 13 novembre 2020 à Saint-Romain-sous-Gourdon, au sud de Montceau-les-Mines. Depuis le début de l'été, 119 moutons avaient été tués dans le secteur. 

Puis en 2021, un second loup avait été abattu le 8 juin à Flagy, au nord de Cluny. Le prédateur avait été tiré par des agents de la brigade mobile d'intervention, des louvetiers de l'OFB, alors que l'animal se trouvait près d'un troupeau de brebis. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité