INTERVIEW. L'AJA reléguée en Ligue 2 : James Zhou reste, Christophe Pélissier pourrait partir

Deux jours après la relégation, le directeur général de l'AJ Auxerre Baptiste Malherbe se confie à France 3 Bourgogne sur l'avenir du club icaunais.

Elle est loin, la joie du mois de mai 2022. Une saison seulement après la remontée tant attendue en Ligue 1, l'AJ Auxerre retrouve la deuxième division, reléguée au terme d'un match sans suspense (3-1) face au RC Lens, deuxième du championnat. Invité du 12/13 de France 3 Bourgogne ce lundi 5 juin : Baptiste Malherbe, le directeur général de l'AJA. 

Deux jours après la relégation, vous commencez à relativiser ?

Baptiste Malherbe : "Oui, il faut relativiser. C'est une grosse frustration, une grosse déception, mais il faut maintenant se relever. On est descendus la mauvaise année avec une saison à quatre descentes, c'est un scénario un peu cruel, mais il faut bien sûr se relever et regarder de l'avant."

Cette relégation pose la question des éventuels départs, de l'équipe à reconstruire. Savez-vous si l'entraîneur de l'AJA Christophe Pélissier va rester ?

Baptiste Malherbe : "Non, cela fait partie des choses qui vont se mettre en place. Christophe Pélissier est encore sous contrat. On sait qu'il faut des gens motivés et déterminés pour relever ce challenge."

"Mais tout n'est pas à reconstruire : on est sur une bonne dynamique sur ces quatre dernièers saisons. On est passés de 16e à 9e à 3e de Ligue 2, avec l'année exceptionnelle la saison dernière et cette année, on est passé tout proche de l'exploit. Mais le club progresse, se structure, avance. Il y a un nouvel engouement à Auxerre, il faut qu'on capitalise dessus et qu'on soit très performants dès la saison prochaine."

Vous comptez justement sur la ferveur des Auxerrois pour la saison prochaine ?

Baptiste Malherbe : "C'est un point fort de ce club. On est une petite ville, et qu'Auxerre existe en Ligue 1 dans le football moderne reste une grosse performance. C'était grâce à cet engouement. On est un club très soudé, on a une place importante dans l'Yonne."

"Nos supporters ont été assez exceptionnels depuis deux ans, et j'espère que cet engouement continuera. C'est notre seule raison, je dirais, d'exister parmi les gros."

Une relégation, c'est aussi une baisse des rentrées d'argent. Va-t-il y avoir des départs de joueurs ? C'est l'heure des choix ?

Baptiste Malherbe : "On a la chance d'avoir des joueurs sous contrats, attachés au club, qui peuvent exister en Ligue 2. Bien sûr, il va falloir recruter car on avait des garçons qui étaient en fin de prêt ou de contrat. Mais je ne m'inquiète pas parce qu'on est un club sain, solide, avec un bel actionnaire et surtout un projet solide sur le moyen terme. Beaucoup de gens croient en nous, et on va le leur rendre dès la saison prochaine."

Justement, l'actionnaire James Zhou a-t-il l'intention de rester ?

Baptiste Malherbe : "Bien sûr. James est avec nous depuis 2016. C'est un passionné de son club, un amoureux d'Auxerre. Il fait beaucoup de choses pour nous, pour que l'on continue d'exister au haut niveau."

"C'est fragile, du haut niveau à Auxerre, et on a la chance d'avoir cet actionnaire-là qui croit en nous et qui investit beaucoup pour porter notre projet dans la durée."

"Il a beaucoup investi dans les infrastructures, le centre de formation, pour donner les moyens d'exister à l'équipe professionnelle. Cette année, ça s'est joué à rien, à deux points seulement. C'est le sport. Mais on ne peut que saluer ce que James a fait pour Auxerre."

Le moral des troupes est-il encore bon ? Va-t-il y avoir des changements sur l'équipe dirigeante ?

Baptiste Malherbe : "On est sur la continuité. Depuis cinq ans, le club est sur une belle dynamique et on va l'entretenir. On sait qu'on a péché sur certains points et on va corriger cela."

"On est vraiment déterminé en interne pour réussir cette gageure de faire exister l'AJA au haut niveau. On a vu que c'était possible de ramener le club en Ligue 1."

"Après, on sait que la Ligue 2 est un championnat très difficile, compétitif, avec de belles équipes. Mais on sait que l'on est soutenu par un engouement extraordinaire. On a fait 15 guichets fermés en un an. Si l'on garde tout ça, on doit forcément être performants dès la saison prochaine."

En ce week-end de clôture des championnats, ce sont au total quatre clubs de foot bourguignons qui ont été relégués. L'AJ Auxerre en Ligue 2, le DFCO en National, mais aussi Louhans-Cuiseaux qui tombe en 5e division, et Montceau-les-Mines en Régional. Seule éclaircie au tableau : Mâcon, le club du père d'Antoine Griezmann, est promu en National 2. 

► Avec Marie Jolly

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité