Inondations : après les crues, Chablis se prépare à l'arrivée des touristes, "tout est là pour les accueillir"

Il y a encore 48 heures, Chablis faisait face à des inondations exceptionnelles, comme partout dans l'Yonne. Après les crues, la commune attend avec impatience de lancer la saison estivale pour se relever de ce douloureux épisode.

Après la pluie, vient le beau temps. À Chablis, c'est une saison estivale particulière qui débute. Pendant plusieurs jours, l'Yonne a été victime d'importantes inondations. Les niveaux des rivières ont fini par s'abaisser, et la commune doit maintenant se préparer à l'arrivée des touristes.

À LIRE AUSSI : Inondations : y a-t-il eu un défaut de communication dans la chaîne d'alerte pour la crue de l'Armançon ?

Mais tout n'a pas été simple, notamment pour le restaurant de Mathieu Sagardoytho. "On a fermé jeudi et vendredi, le temps de tout nettoyer et mettre en place. Il y avait beaucoup de nettoyage à faire. C’était un peu stressant,  il y a une perte d’exploitation, on n’a pas trop de dégâts matériels. On a perdu de la marchandise parce qu'on n’a pas eu d'électricité pendant plusieurs jours. C’est des sous, maintenant il faut se battre avec les assurances pour être remboursé ce qui n’est pas toujours évident."

Une semaine marquée par des crues historiques qui n'ont pourtant pas effrayé les touristes. "On a quand même des réservations et c’est pas si mal. C’est la saison qui commence. On n’a pas eu de désistements, donc ça devrait aller."

"Ça reste encore un peu calme"

À l'hostellerie des Clos à Chablis, même son de cloche. L'établissement a été épargné par les inondations. "Ça se présente très bien, on a un taux de remplissage de 90% pour le week-end. On profite du soleil pour dresser en terrasse. On a un peu de tout en touristes. Il y a aussi les touristes parisiens qui vont descendre s'aérer à la campagne et venir comme ça au dernier moment. On a eu la chance d'être plus en hauteur et de passer à côté des crues. On a eu quelques coups de fil de personnes inquiètes, qui se demandaient si ça remettait leur week-end en cause", raconte Thomas Charlut, responsable de salle.

Responsable d'un point de vente dans un domaine viticole, Virginie Courty attend avec impatience que la saison estivale se lance véritablement. "Les touristes sont presque là, on commence à avoir un peu plus de mouvement. Normalement la saison se lance, ce n’est pas encore totalement le cas par rapport aux années précédentes, mais on ne désespère pas. Tout est là pour accueillir les touristes."

À LIRE AUSSI : Inondations : jusqu'à 70 cm d'eau dans les chais... les vins de Chablis face à la crue du Serein

Les vignes du domaine ont été épargnées par les crues. "On est juste au bord du bief, nos voisins n'ont pas eu la même chance que nous. Ça fait presque un mois qu’on a des intempéries, quand il fait un peu soleil, on revit et on a envie de revoir du monde. Les vignes n’ont pas eu de problème. L’eau n’a pas eu d’impact sur la vigne, ça a bien rechargé les réserves."