Grève des pêcheurs. A Rennes, le deuxième marché de France sans poisson d'avril

Ce samedi matin seuls deux poissonniers sont présents sur le marché des Lices de Rennes. La conséquence de l'opération filière morte, lancée par les pêcheurs et leurs partenaires.

Ca samedi 1er avril, difficile de trouver du poisson sur le deuxième plus grand marché de France.

Seuls deux poissonniers, sur la vingtaine de vendeurs habituels, ont débalé.

Quelques araignés, langoustines et crevettes roses pour les fruits de mer. Du carrelet et du maquereau du côté des poissons. Les étals semblent bien chiches par rapport à la profusion de choix que l'on trouve habituellement sur ce marché vieux de 400 ans.

C'est la première fois que le marché des Lices, qui compte 300 vendeurs et attire près de 1 000 visiteurs chaque semaine, se retrouve si dépourvu en poisson depuis 15 ans.

En 2008 la mobilisation des pêcheurs contre la flambée des prix du gasoil avait durement affecté les poissonniers bretons et français.

Opération filière morte

La mobilisation massive des pêcheurs et le lancement de l'opération "filière morte" expliquent cette situation . Les mauvaises conditions météorologiques ont aussi contribué à dissuader de sortir les quelques pêcheurs qui auraient décidé de ne pas suivre le mouvement de contestation.

A Lire.Les 5 raisons de la colère des pêcheurs

Ce samedi 1er avril les pêcheurs continuent de mener des actions un peu partout en Bretagne pour protester contre la fermeture de la pêche dans le Golfe de Gascogne plusieurs semaines par an, mais aussi contre le plan de casse, ou encore le prix du gasoil.

Le mouvement de grève est reconduit jusque lundi 3 avril. Les pêcheurs décideront à cette date de la suite à donner au mouvement.