Cet ancien chef cuisinier est devenu apiculteur par amour des abeilles

durée de la vidéo : 00h01mn11s
Nicolas Six est devenu apiculteur et est tombé amoureux de ses abeilles après avoir exercé le métier de cuisinier. ©France Télévisions / Eden

D'abord chef cuisinier, Nicolas Six a choisi de devenir apiculteur à temps plein. Ce familier des abeilles depuis l’enfance a eu l’occasion de sauver des ruches de l’abandon. Depuis, grâce à l'aide des anciens de son village, il s'est tourné vers l'apiculture. Une passion dévorante.

Nicolas Six a exercé en tant que cuisinier pendant une vingtaine d'années. Baignant depuis toujours dans l'univers des ruches, il a longtemps pratiqué l'apiculture en parallèle de son premier métier. Mais un jour, il a dû faire un choix entre le deux, et c'est vers les abeilles que s'est tourné son coeur. Nicolas Six n'en oublie pas moins la cuisine et c'est aux Ruches du Ritzenthal qu'il accepte de revenir sur sa reconversion et son parcours singulier.

Cette rencontre est à retrouver dans l’émission Succulent !, diffusée sur France 3 Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté, Hauts-de-France, Occitanie et Paris Île-de-France.

L'amour des abeilles depuis toujours

Fils d’un médecin homéopathe et d’une maman peintre animalière, Nicolas Six a toujours habité dans la vieille ferme acquise par son grand-père. Son premier souvenir d'abeille remonte à son enfance et plus particulièrement à ses 10 ans.

Le chiropracteur du village avait toujours des ruches et lorsqu’il décida d'arrêter cette activité, le jeune Nicolas lui demanda s’il pouvait les récupérer. Non seulement il les lui céda, mais il accompagna le garçon novice en la matière dans ses premiers pas d’apiculteur. Le chiropracteur lui a montré ainsi comment gratter, flamber, préparer les cadres. "De fil en aiguille les anciens du village, sympas, ont été au courant, puis se sont mis en tête de me faire devenir apiculteur."

Tomber dans le bain de l'apiculture

Pour bien débuter dans le monde de l’apiculture, il faut bien avoir le meilleur matériel à sa disposition. Grâce "à ses anciens" comme le dit si bien Nicolas Six, il a pu être chouchouté. Chaque "ancien" voulait être le premier à l’emmener quelque part. Une chance pour Nicolas qui a pu profiter pleinement de sa jeunesse. C'est à Wintzfelden (Haut-Rhin), que l’ancien chef cuisinier produit différents types de miel et non pas que le miel de sapin. Acacia et tilleul, pour ne pas tous les citer, font aussi partie de la production.

Devenu accro à ses abeilles, il a parfois eu le sentiment d’en faire trop avec elles : "c’était devenu tellement passionnant qu’à un moment j’embêtais énormément les abeilles parce que j'y allais trop souvent". À trop les voir, il les dérangeait dans leur production de miel.

Depuis, le jeune Nicolas devenu grand, n’a plus lâché son amour des abeilles. À 43 ans, Nicolas Six est toujours passionné. Il part s’en occuper avec ses deux enfants, peut-être pour léguer ses nombreuses ruches qu’il a pu acquérir au cours de sa vie pour leur transmettre le goût de l’apiculture. Un nombre de ruches d’ailleurs très imposants car il en possède près de 200 dans les champs à la frontière de son village.

Cuisinier avant de devenir apiculteur

Avant de devenir apiculteur à plein temps, Nicolas a exercé comme cuisinier dans divers restaurants alsaciens pendant près de 25 ans. Mais à un moment, il a fallu faire un choix :"J’avais le sentiment d’être mauvais partout, non pas bon nul part" explique Nicolas Six. "En cuisine je n’arrivais plus à suivre, dans les ruches je n’arrivais plus à suivre non plus, et je ne voyais pas grandir les gamins. J'ai fait le choix de rester à la ferme en apiculture".

Cela ne l’empêche pas de retourner en cuisine pour certaines occasions et notamment pour *Succulent ! Lors de l'émission consacrée au miel, iI en profite pour préparer un délicieux dessert : une verrine de fruits avec une meringue italienne au miel de sapin, un dessert à en tomber par terre.

À l'avenir, il n'exclut pas de revenir à son premier métier et de faire de sa ferme une ferme-auberge.