Départementales 2021 dans les Pyrénées-Orientales : découvrez les résultats définitifs du second tour

Le taux d'abstention à 17h était de 30,44% contre 29,96% à la même heure dimanche dernier, soit une légère augmentation. Le Rassemblement national n'obtient aucun élu. La gauche conserve la majorité absolue. 

La gauche conserve la majorité absolue

Le dépouillement est terminé dans les Pyrénées-Orientales. La gauche conserve la majorité absolue avec 9 cantons, la droite 6 et un pour Lrem. Et donc aucun pour le Rassemblement national

Défaite pour Jean Castex

C'est une défaite pour le Premier ministre. Dans son canton des Pyrénées catalanes, la gauche l'emporte avec Michel Garcia et Aude Vivès avec plus de 55 % des voix. les centristes Joseph Montessino et Joëlle Urrutia Calvet sont battus.

O pointé pour le RN à Perpignan

C'était un test pour Louis Aliot et c'est une défaite. En tête dans 5 cantons sur 6 au soir du 1er tour, le Rassemblement national ne remporte aucun duel ce dimanche soir. Derniers résultats: Le binôme PS Marion Beaufort et Quentin Moulard gagnent avec près de 55% des voix. Sur Perpignan, Jean Sol, tête de liste LR dans le département s'impose avec Laurence Ausina face à Alain Cavalière et Katia Lucas Geoffroy.

La présidente sortante Hermline Malherbe remporte le canton des Aspres avec Thierry Voisin avec 55,83 % face au duo RN Sophie Delort et Georges Puig. Dans la vallée de l'Agly et Vallespir-Alberes, victoire de la gauche également mais pas dans la vallée de la Tet où pourtant l'ancien député Robert Olive et Caroline Pages arrivés en tête au 1er tour sont battus par le duo de droite Jacques Garsau et Armelle Revel. Victoire pour la droite également sur la Côte Salanquaise avec Madeleine Grcia-Vidal et Marc Petit.

Découvrez également en direct les résultats des départementales dans l’Hérault, l’Aude, le Gard et la Lozère. Pour les Régionales en Occitanie, ça se passe ici

A Perpignan, nouvelle défaite pour le RN dans le canton 5. Jean-Marie Dionet et Carla Muti étaient pourtant arrivés en tête avec 36 % des voix. Mais ils sont battus ce dimanche soir. Le binôme EEVL et PS Mathias Blanc et Françoise Chatard les dominent de 96 voix. 

Pour retrouver tous les résultats, nous vous proposons de consulter ce moteur de recherche:

Dans le canton Riberal, la droite s'impose facilement avec Nathalie Piqué et Robert Vila (maire de Saint-Estève).  Le canton du Canigou reste à gauche, de peu, de 36 voix. Marie-Edith Peral et Alexandre Reynal (50,27 %) dominent Fabienne Bardon et Claude Ferrer. Dans la Côte Sableuse, le duo LR Armande Barrère et Thierry Del Poso l'emporte avec 60,91 %. Dans la côte Salanquaise : victoire de Madeleine Garcia-Vidal et Marc Petit.

Un petit apparté sur les élections régionales : selon l’estimation IPSOS/Sopra Steria, Carole Delga (PS) remporte les élections régionales en Occitanie avec 57.8 % des voix. Les autres candidats de ce second tour obtiennent 23.9% pour Jean-Paul Garraud (RN) et 18.3% pour Aurélien Pradié (LR/UDI).

Rappel des enjeux de la soirée: la gauche va-t-elle conserver sa majorité et le Rassemblement national fera-t-il son entrée dans l'hémicycle départemental.

Le RN trébuche

A Perpignan, les premiers résultats sont négatifs pour le Rassemblement national. Sur le canton de Perpignan 1 (Perpignan nord et Vernet), alors que le binôme était arrivé en tête avec plus de 20 points d'avance, Nicolas Sanchez et Sandrine Serre doivent s'incliner de 22 voix, battus par les anciens adjoints de la ville Annabelle Brunet et Benoît Castanedo (droite). On note 69,03 % d'abstention.  Près de 600 voix séparaient les deux binômes au 1er tour.

Sur Perpignan 4, là aussi, le RN trébuche alors qu'il était arrivé nettement en tête au 1er tour mais finalement Isabelle de Noell-Marchesan et le député LREM Romain Grau s'imposent avec 52,96 % des voix (67,02% d'abstention).

Sur Perpignan 3 (sud de la ville incluant le quartier Saint-Jacques et Cabestany), après un 1er tour très serré, le duo communiste Françoise Fiter et Rémi Lacapère l'emporte avec 55,31% devant le binôme RN Olivier Guillaumon-Homs et Bénédicte Pons. 

 

A 17h, le taux de participation était de 30,44% contre 29,96% à la même heure dimanche dernier pour le 1er tour soit 23 points de moins qu'en 2015. Les bureaux de vote ont tous fermé à 18h dans les Pyrénées-Orientales. 

 

Pas de triangulaire

A cause d'un très faible taux de participation et l'obligation de réunir 12,5 % des inscrits au 1er tour, il n'y a pas de triangulaires dans les Pyrénées-Orientales alors qu'il n'y en avait 7 en 2015. Il y a donc 17 duels dans le département: 3 entre la droite et la gauche, 8 entre la gauche et le RN, 5 entre la droite et le RN et 1 entre Lrem et RN.

Le Rn se qualifie dans 14 cantons sur 17. C'est moins bien qu'en 2015 (16). Vallée de la Tet, Pyrénées catalanes et Canigou n'auront pas de binôme RN au second tour. Le mouvement de Marine Le Pen arrive en tête dans 5 cantons, tous à Perpignan. La mobilisation de son électorat dépendra son entrée dans l'hémicycle.

La gauche sera présente dans 11 cantons au second tour. Elle peut donc une nouvelle fois conserver la majorité seule. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections