• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

5 chiffres à connaître sur la vente des vins des Hospices de Beaune

La 157e édition de la vente des vins des Hospices de Beaune a lieu dimanche 19 novembre 2017, dans cette commune de Côte-d'Or.

Par Valentin Chatelier

Beaune accueille le troisième week-end de novembre la traditionnelle vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune. Un événement qui rassemble des milliers de passionnés du vin : amateurs, négociants ou encore vignerons.

157e édition


La vente des vins se tient pour la 157e fois à Beaune. Elle a pris la forme qu'elle a aujourd'hui en 1859. Mais les vins des Hospices de Beaune ont été mis aux enchères pour la première fois en 1795.

Les célèbres toits des Hospices de Beaune en Côte-d'Or
Les célèbres toits des Hospices de Beaune en Côte-d'Or

50 cuvées


Pour cette édition 2017, 50 cuvées sont proposées à la vente aux enchères, dont 33 de vin rouge et 17 de vin blanc. 

787 pièces


50 cuvées... et 787 pièces. C'est le nombre de pièces que les négociants pourront acheter lors de la vente des vins. Une pièce de vin bourguignonne étant de 228 litres, cela représente 179 436 litres.

7 677 686 euros


C'est la somme totale récoltée lors de la vente aux enchères de 2016. Un chiffre en baisse par rapport à l'édition 2015, qui avait été un record avec plus de 10 millions d'euros récoltés.

480 000 euros


Le record de vente pour la pièce de charité a été atteint en 2015, pour un montant de 480 000 euros. En 2016 elle s'était vendue à 200 000 euros. La vente de la pièce de charité est le point d'orgue de cet événement : la somme est versée à des associations.

En 2017, deux tonneaux de 228 litres de Corton Grand Cru Clos du Roi seront mis aux enchères au profit de trois associations lors de la vente des vins des Hospices de Beaune / © Arnaud Lefèvre
En 2017, deux tonneaux de 228 litres de Corton Grand Cru Clos du Roi seront mis aux enchères au profit de trois associations lors de la vente des vins des Hospices de Beaune / © Arnaud Lefèvre


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus