Dijon : le vaccinobus présent sur les bords du lac Kir ce mercredi

Près de 100 personnes se sont faites vacciner ce mercredi 28 juillet sur les bords du lac Kir de Dijon (Côte-d'Or). Le vaccinobus y est présent et ouvre ses portes à tous ceux qui n'ont pas encore reçu de dose contre le Covid-19.
Le centre mobile de vaccination est garé depuis 11h et jusqu'à 19h au lac Kir.
Le centre mobile de vaccination est garé depuis 11h et jusqu'à 19h au lac Kir. © François Latour / France Télévisions

La plage, son sable, son eau, son soleil et son… vaccinobus. Le véhicule mobile permettant à chacun de se faire vacciner gratuitement et sans réservation est stationné ce mercredi 28 juillet entre 11h et 19h aux abords du lac Kir à Dijon (Côte-d’Or). L’occasion d’attirer les vacanciers qui voudraient recevoir une dose de sérum contre le Covid-19 entre deux séances de bronzage.

Le dispositif comprend cependant certaines conditions. Ainsi, les volontaires peuvent venir sans rendez-vous, mais seuls ceux qui n’ont pas encore reçu d’injection sont acceptés. Par ailleurs, cette première vaccination se fait avec le sérum Pfizer.

100 personnes primo-vaccinées depuis 11 heures

Pour l’heure, plus de 100 personnes ont reçu leur première dose ce vaccin aux abords du lac Kir ce mercredi 28 juillet. Au total, 250 unités sont disponibles chaque jour. "Quand on est arrivé ce matin, une petite cinquantaine de personnes nous attendaient. Un grand nombre de personnes sont à la recherche d’un créneau de vaccination. On n’arrête pas depuis ce matin", confie Wenceslas Pronot, infirmier de la Protection civile.

On a une prise de conscience. Les annonces récentes du gouvernement accélèrent le process pour avoir accès au passe vaccinal.

Wenceslas Pronot, infirmier

Il faut dire que l’opération a fait l’objet d’une communication importante à renfort d’annonces sur les réseaux sociaux et de spots à la radio. Sonia est soignante. C’est en entendant l’information qu’elle a décidé de se rendre au vaccinobus ce mercredi. "C’est simple. On y va quand on veut sans prendre de rendez-vous. C’est une question pratique". Jonathan a appris de son côté la mise en place du dispositif par la voix de son médecin généraliste. "Je ne voulais pas être dans de longues files d’attente pour me faire vacciner. Je suis passé par là par curiosité, je n’ai vu personne, alors j’ai sauté sur l’occasion".

Les Dijonnais ne sont pas les seuls à profiter de l’opportunité. Carole est partie depuis deux mois dans un voyage à vélo avec sa famille. La présence de cette unité mobile pour celle qui réside dans les Deux-Sèvres est une aubaine. D'autant plus qu'il est désormais possible de se faire vacciner à deux endroits différents. "Il y a deux mois, c’était impossible de se faire vacciner car il fallait faire les deux doses dans le même centre. Et en voyage, on ne sait jamais où on va être. C’est un coup de chance de pouvoir se faire vacciner ici sans rendez-vous".

Un rôle de pédagogie

Le but du vaccinobus est de faciliter l’accès au vaccin pour les citoyens. Le véhicule se rend notamment sur des lieux qui reçoivent du public. "C’est l’essence même de la protection civile d’aller au plus près de la population pour les aider et leur proposer la possibilité de se faire vacciner", décrit Patrick Pétot de Min, président de la Protection civile en Côte-d'Or.

Le dispositif permet également à chacun de se renseigner sur le vaccin et l’obtention du passe sanitaire. "On a un énorme rôle de pédagogie. Les personnes ont beaucoup de questions. On entend beaucoup de choses, donc pas mal de personnes sont perdues. On a un rôle pour expliquer et répondre aux questions", décrit Wenceslas Pronot.

Le Vaccinobus qui se déplace dans tout le département de Côte-d’Or fera son retour sur la plage du lac Kir le 28 août prochain. Mais il sera toujours présent à Dijon, stationnant à la piscine du Carroussel ces jeudi 29 et vendredi 30 juillet.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société