Covid-19 : la situation sanitaire en Bourgogne-France-Comté s'aggrave, tous les indicateurs en augmentation

Le virus circule très vite en Bourgogne-Franche-Comté avec des taux d’incidence qui dépassent le seuil d’alerte et un nombre d’hospitalisations en hausse.

Le variant britannique est majoritaire dans la région.
Le variant britannique est majoritaire dans la région. © France 3 Bourgogne

Alors que la situation sanitaire s’aggrave, Emmanuel Macron s’exprimera ce soir à 20 heures après un conseil de défense qui devrait déterminer sa décision de confiner à nouveau la France ou non. En Bourgogne-Franche-Comté, tous les indicateurs de l’épidémie sont en hausse.

La circulation du virus s’est accélérée ces derniers jours, en raison notamment de la forte présence des variants dans la région. La souche britannique du coronavirus est par exemple majoritaire en Bourgogne-Franche-Comté depuis le 3 mars dernier.

Quant au taux d’incidence, il s’établit à 413 cas pour 100 000 habitants dans la Nièvre, 296 cas dans l’Yonne, 222 en Côte-d’Or et 229 en Saône-et-Loire selon Santé publique France. Pour rappel, le seuil d’alerte maximal est fixé à 250 cas pour 100 000 habitants.

871 hospitalisations

Conséquence de la circulation de la pathologie, le nombre d’hospitalisations a lui-aussi fortement grimpé sur l’ensemble du territoire. 871 patients sont pris en charge à l’heure actuelle dans la région, contre 841 la semaine dernière.

La Nièvre compte 192 malades du Covid. Ils sont également 192 dans l’Yonne, 215 en Côte-d’Or et 262 en Saône-et-Loire. Les services de réanimation sont à nouveau proches de la saturation.

Quant aux chiffres de la vaccination, 234 422 personnes ont reçu leur première injection en Bourgogne-Franche-Comté, soit 14,3% de la population. Un pourcentage supérieur à la moyenne nationale.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société