Régionales 2021. Découvrez l'ensemble des listes et des candidats en Bourgogne Franche-Comté

La préfecture de Bourgogne Franche-Comté a publié ce mardi 18 mai le détail des sept listes déposées pour les élections régionales des 20 et 27 juin prochains. Découvrez quels sont les candidats et les têtes de liste dans votre département.

Ce sont 812 noms sur 7 listes différentes que vient de publier la préfecture de Bourgogne Franche-Comté. C'est parmi eux que se trouvent les futurs conseillers régionaux. Ils seront élus les 20 et 27 juin prochains. Les candidats avaient jusqu'au lundi 17 mai midi pour déposer leurs listes. 

Il ne s'agit pas des listes définitives "du fait des contrôles opérés par l’administration et des éventuels contentieux", précise la préfecture. 

Vous pouvez découvrir ci-dessous qui sont les candidats. Cochez la liste ou le département qui vous intéresse.

Si la liste des candidats ne s'affiche pas, cliquez ici.

Pour ces élections, chaque liste a présenté ses candidats par département. 

Côte d'Or, les élus de droite divisés

Sans surprise, c'est le vice-président du conseil régional, Michel Neugnot qui conduit la liste de la majorité sortante. Le département compte deux têtes de listes régionales, Stéphanie Modde chez les écologistes et Claire Rocher pour Lutte ouvrière (mais qui n'est qu'en 7e position dans le département).

C'est à droite qu'il faut noter quelques surprises. Si François-Xavier Dugourd, chef de file LR dans le département est tête de liste, il est entouré du maire de Beaune, Alain Suguenot et du sénateur Alain Houpert, tous deux Les Républicains. Comme d'en d'autres départements, la liste penche à droite avec l'absence de certains élus sortants UDI après la passe d'armes entre la tête de liste régionale Gilles Platret (LR) et le président du département François Sauvadet (UDI).

On retrouve en revanche une partie des élus de la droite républicaine sur la liste En Marche conduite par le député Didier Paris à l'image de président de l'association des maires Ludovic Rochette (ex-LR) ou de la maire de Semur-en-Auxois, Catherine Sadon. 

C'est le chef d'entreprise Dominique Bourgeois qui mène la liste du Rassemblement national. 

Doubs, la terre de Marie-Guite Dufay

Dans le Doubs, on surveillera le score de la présidente sortante, la socialiste Marie-Guite Dufay, qui tire une liste sur laquelle figurent cinq autres élus sortants.

A droite, la liste est menée par la maire LR de Montbéliard Marie-Noëlle Biguinet et le sénateur Jacques Grosperrin.

Pas de parlementaire en revanche sur la liste de la majorité présidentielle, malgré quatre députés LREM dans le département. Denis Thuriot a fait confiance à Catherine Barthelet, maire de Pelousey, petite commune de l’agglomération bisontine.

Un seul sortant figure sur la liste du Rassemblement national, Jacques Ricciardetti, en 2e position derrière Géraldine Grangier.

La porte-parole régionale de La France Insoumise Séverine Véziès mène la liste de Bastien Faudot, tandis qu’Europe Ecologie Les Verts mise sur la Montbéliardaise Anna Maillard. Lutte ouvrière fait confiance à un habitué des scrutins, Michel Treppo, ouvrier dans l’automobile.

Haute-Saône, département sans tête de liste régionale

Dans l’un des deux départements sans tête de liste régionale, Les Républicains présentent leurs deux sénateurs, Alain Joyandet (tête de liste départementale) et Olivier Rietmann (en position non éligible). A noter que les deux parlementaires sont aussi candidats… aux élections départementales !

Le maire de Vesoul Alain Chrétien (Agir-la droite constructive) mène la liste de la majorité présidentielle, tandis que le maire PS de Lure, Eric Houlley, est à la tête de la liste de Marie-Guite Dufay.

Le Rassemblement national compte sur Thomas Laval, conseiller régional sortant, mais de la région voisine du Grand-Est.

Jura, quel score pour Jean-Marie Sermier ? 

C’est avec la Haute-Saône l’autre département sans tête de liste régionale. On y suivra le score du député LR Jean-Marie Sermier, désigné « colistier comtois » de Gilles Platret.

Ancienne secrétaire départementale Les Républicains, la conseillère régionale sortante Hélène Pélissard figure en 3e position sur la liste de la majorité présidentielle de Denis Thuriot (LREM).

Nièvre, à gauche ou en Marche ?

Dans la Nièvre, le local de l'étape, c'est Denis Thuriot. Le maire de Nevers est tête de liste La République en Marche au niveau régional. Face à lui, c'est un élu sortant, Julien Guibert, élu dans l'Yonne en 2015, qui porte les couleurs du Rassemblement national.

Dans le département de François Mitterrand, c'est Sylvain Mathieu, candidat malheureux aux municipales à Château-Chinon qui représente la majorité sortante. La gauche de la gauche est représentée par un assistant parlementaire au Parlement européen Laurent Miermont sur la liste Le Temps des Cerises. Nathalie Charvy, conseillère municipale à Nevers porte les couleurs écologistes. 

Mais encore une fois, c'est à droite que la composition de la liste a suscité le plus de commentaires. Dans un département, terre de mission pour Les Républicains, c'est Pascal Lepetit, membre de Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, qui conduit la liste de droite. Un choix de Gilles Platret qui a entraîné la démission d'une partie du bureau politique du parti dans le département. 

Saône-et-Loire : ni Jarrot, ni Noirot

Dans le département de Saône-et-Loire, c'est du côté de la liste Les Républicains de Gilles Platret que l'on note l'absence de deux élus. D'abord celle de Marie-Claude Jarrot, la maire LR de Montceau-les-Mines et conseillère régionale sortante. Elle n'avait pas caché son inimitié pour le maire de Chalon-sur-Saône.

Autre absence, celle de Lilian Noirot, chef de file de Debout la France dans le département qui avait un temps annoncé sa candidature aux régionales. Si le ralliement de certains responsables DLF à Gilles Platret dans la Nièvre a fait polémique, Lilian Noirot, élu sur la liste du Front national en 2015 n'y figure pas. Sur la liste Rassemblement national conduite par Olivier Damien, on ne compte d'ailleurs aucun élu sortant.

Sans surprise, la majorité sortante compte sur le sénateur socialiste Jérôme Durain, conseiller régional sortant, pour porter ses couleurs. C'est un autre parlementaire, Rémy Rebeyrotte, député LREM qui représente la liste de Denis Thuriot et Claire Mallard, co-secrétaire régionale d'EELV qui représente les écologistes. 

Yonne, la droite sans leader face à Julien Odoul 

Dans son département, c'est la tête de liste régionale, Julien Odoul qui mène le Rassemblement national. 

Du côté des Républicains, on constate l'absence de figures majeures de la droite qui détient pourtant les deux principales villes, le département et plusieurs sièges parlementaires. C'est Jean-Pierre Crost, 3e adjoint au maire de Sens qui défendra la liste de Gilles Platret dans le département. A noter la présence assez rare d'un élu UDI, Fabien Dolozilek en 3e position. 

Les autres listes étaient pour la plupart déjà connues. C'est l'ancien candidat aux municipales à Sens, Mathieu Bittoun qui porte la liste écologistes. Le maire de Joigny et directeur de campagne de la présidente Marie-Guite Dufay, Nicolas Soret mène la majorité de gauche. Denis Thuriot est représenté par Jean-Philippe Saulnier-Arrighi, maire de Moulins-sur-Ouanne et une conseillère sortante Muriel Vergès-Caullet.

Territoire de Belfort, qui pour représenter la gauche ?

Tête de liste régionale pour Le Temps des cerises (GRS-LFI-DVG), Bastien Faudot n’est qu’en 2e position dans son département, derrière Farida Basbas. Le député européen MoDem Christophe Grudler est tête de liste pour la majorité présidentielle, tandis que Marie-Guite Dufay ne présente ici aucun élu régional sortant. La tête de liste est confiée à la communiste Muriel Ternant.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région bourgogne franche-comté politique fusion des régions réforme territoriale rassemblement national marie-guite dufay