VIDEO. Route du Rhum 2022. Quand Francis Joyon remportait l'édition 2018 et battait le record de vitesse

durée de la vidéo : 00h07mn16s
Francis Joyon, légende du Rhum 2018 ©Adelaïde Castier / Jean-Marie Liot - FTV

GRAND FORMAT. L'édition 2018 de la Route du Rhum attire toujours plus de bateaux. Mais une tempête complique le scénario pour de nombreux navigateurs lors des premières 48h. La flotte des Ultimes, subi de nombreuses avaries. Après les abandons de Sébastien Josse et Armel Le Cleach, la voie est libre pour Francis Joyon et François Gabart qui vont se livrer l’un des plus beaux duels que la course ait connu, et ce, jusque dans les dernières minutes de la course.

7 j 14 h 21 min et 47 secondes. C'est le temps qu'a mis Francis Joyon afin de parcourir la transatlantique entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre. Ce temps représente le record de vitesse de toutes les courses du Rhum précédentes.

Le précédent record était détenu par Loïck Peyron en 2014, en mettant 47 minutes de plus que le record de Joyon à bord de son IDEC Sport.

Cette onzième édition de la Route du Rhum était une édition mouvementée : abandons, accidents et compétition jusqu'aux derniers instants de la course. Seulement 7 minutes et 8 secondes séparaient Francis Joyon et François Gabart sur la ligne d'arrivée.

Le quai de Saint-Malo rempli 

Une fois de plus à Saint-Malo, la Route du Rhum fait carton plein. Ce dimanche 4 novembre 2018, 123 bateaux s’apprêtent à prendre le départ de cette 11ème édition.

Il y a les plus petits, les classes 40 qui commencent à prendre de l’envergure dans la flotte. Les bateaux et les marins atypiques que l’on retrouve souvent dans les catégories Rhum. Les skippers des Imocas connus pour leurs aventures épiques dans le Vendée Globe. Et il y a bien sur les multicoques dernières générations, avec les trimarans de 50 pieds et surtout les Ultimes, trimarans géants (32 mètres de long et 23 mètres de large) qui n’en finissent pas de fasciner le public par leur envergure.

La route du Rhum est désormais quarantenaire. La course s’annonce palpitante et le départ spectaculaire avec les nombreux bateaux que l’on espère voir « voler ».

Jour de départ. L’œil de la dépression s’annonce costaud pour les premières 48h. La direction de course donne l’autorisation à tous les navigateurs de se réfugier le long des côtes bretonnes ou après la descente du Gascogne s’ils le souhaitent.

La classe des Ultimes dans le viseur

La traversée de la Manche est express pour les plus grosses machines et déjà, les soucis se profilent.

À bord du maxi Edmond de Rotshild Gitana, Sébastien Josse ne passera pas une nuit complète en course. Quelques heures après avoir lâché les gaz devant le cap Fréhel, le flotteur tribord est arraché sur une longueur de 8 m. Le marin est contraint à l’abandon.

Dans le golfe de Gascogne, Thomas Coville se bat lui aussi avec un problème de structure sur son bateau.

Après 36 heures de course, le mardi matin, alors qu’il rattrapait la tête de flotte, Armel le Cleach chavire. Le choc est brutal. Le skipper parvient à se réfugier dans la coque centrale et accéder à son matériel de survie. Il est récupéré par un bateau de pêche portugais.

La voie est libre pour François Gabart et Francis Joyon qui sont désormais seuls aux avant-postes.

L’un est chasseur, l’autre chassé, Gabart conserve l’avantage jusqu’à l’approche de la Guadeloupe.

Mais Francis Joyon s’étonne de le voir ralentir aux allures portantes.

Je savais que François était à fond et il n’y avait aucune raison au vu du potentiel de son bateau qu’il ralentisse à cette allure. J’ai commencé à me douter qu’il devait avoir un problème

Francis Joyon

vainqueur de la Route du Rhum 2018

Francis Joyon a vu juste. À l’approche de la Guadeloupe, l’équipe de Gabart dévoile l’avarie sur l’un des foils.

François Gabart conserve malgré tout l’avantage. Il est devant jusqu’à ce coup de poker d’un Joyon encore lucide qui n’a plus rien à perdre. Alors que les 2 marins évoluent dans des conditions de vent quasiment nulles, Joyon anticipe un dernier virement et coupe, dans une nuit noire, la ligne d’arrivée 428s devant François Gabart. À ce moment-là, Joyon lui-même ne sait pas qu’il a gagné.

Francis Joyon gagnera cette 11ème édition de la Route du Rhum avec un temps de 7 j 14 h 21 min 47, ce qui le classe en temps le plus rapide de l'histoire de la transatlantique.

durée de la vidéo : 00h00mn48s
Arrivée Francis Joyon, Route du Rhum 2018 ©Adelaïde Castier - FTV

À lire aussi : Route du Rhum 2022. Francis Joyon encore et toujours en embuscade

Le gallois s'endort

Du côté des Imoca, le gallois Alex Thomson réalise une course quasiment parfaite en tête de la flotte. Il possède 200 milles d’avance sur ses poursuivants.

Mais comme toujours dans la Route du Rhum, l’impensable peut survenir jusqu’au bout, surtout dans cette dernière partie délicate du parcours, le contournement de l’île.

Épuisé, le marin s’endort à quelques encablures de l’arrivée, ça ne s’invente pas non loin de la « Tête aux Anglais ». Une montre réveil qui ne sonne pas, le voilà échoué dans les rochers, heureusement sans dommage irrémédiable.

Mais pour s’extirper, Thomson n’a pas le choix, il est contraint d’utiliser son moteur et il écope d’une pénalité de 24h. La victoire revient finalement à Paul Meilhat devant Yann Elies. Alex Thomson monte sur la 3 ème marche du podium.

durée de la vidéo : 00h00mn54s
Alex Thomson voit le titre IMOCA lui passer sous le nez en 2018 ©Adelaïde Castier - FTV

Sur les 123 bateaux présents à St Malo, 79 parviennent à boucler la course.

Parmi eux, le « petit jaune » de Loïck Peyron en classe Rhum multi, réplique du bateau vainqueur de Mike Birch en 1978.

Comme le dit avec amusement Peyron, vainqueur de l’édition 2014 :

Je traverse en 23 jours, sur le même bateau qui gagnait 40 ans avant en étant la personne qui venait de gagner l’édition d’avant en 7 jours. Ces grands écarts sont fabuleux

Loïck Peyron

vainqueur de la Route du Rhum 2014

Palmarès de cette 10e édition de la Route du Rhum 2014

  • Vainqueur Ultim : Francis Joyon
  • Vainqueur Imoca : Paul Meilhat
  • Vainqueur Multi 50 : Armel Tripon
  • Vainqueur Class 40 : Yoann Richomme
  • Vainqueur Rhum mono : Sydney Gavignet
  • Vainqueur Rhum multi : Pierre Antoine

Retrouvez toutes les Légendes du Rhum :

Retrouvez tous nos articles sur la Route du Rhum en CLIQUANT ICI