CARTE. Elections législatives 2024 : les résultats définitifs du second tour dans l'Aube, toutes les députées réélues

Plus sur le thème :

Le second tour des élections législatives de 2024 se déroule ce dimanche 07 juillet dans l'Aube. Les députés sortants du Rassemblement national (RN, ex-FN) ont remporté leur réélection. La deuxième circonscription, la seule encore détenue par la droite républicaine, a maintenu en place Valérie Bazin-Malgras. Les résultats tombent tard, ils seront particulièrement scrutés.

En 2022, le second tour des élections législatives, aux résultats parfois serrés dans l'Aube, a donné la majorité au Rassemblement national (RN, ex-FN). Il avait remporté deux des trois fauteuils de député(e) dans ce département peuplé par 311 000 personnes en 2021, mi-agricole et mi-industriel avec une technopole mettant le secteur des services en valeur. 

En 2024, à l'issue du premier tour de ces élections que France 3 Champagne-Ardenne a suivies en direct, trois situations différentes se sont posées selon la circonscription : victoire dès le premier tour du Rassemblement national, extrême-droite devant la droite républicaine très en difficulté dans la deuxième, et qualification surprise de la gauche derrière le Rassemblement national dans la troisième. Ce dernier compte bien remporter les trois sièges dans le département.

Quatre des 22 personnes en lice en Champagne-Ardenne se présentent dans l'Aube. Après l'élimination de toute possibilité de triangulaire dans la région, via le désistement des candidats de l'union de la gauche, c'est cette dernière qui se retrouve à jouer les arbitres. Une union de la gauche qu'Emmanuel Macron n'imaginait pas s'assembler aussi rapidement après sa dissolution surprise et hasardeuse. La participation est globalement en hausse légère. Les résultats seront disponibles à partir de 20h00 sur France Info. Suivez notre soirée électorale en direct à partir de la fin d'après-midi. 

Ce qu'il faut retenir du second tour

Une inconnue en moins pendant ce premier tour : Jordan Guitton (RN, ex-FN), nouveau député de la première circonscription à l'issue des législatives de 2022, l'a emporté dès le premier tour lors de celles de 2024. 

Pour autant, dans un premier temps, les militantes et militants du Rassemblement national qui ont voulu se réunir à Troyes, le soir du second tour, ne paraissent pas particulièrement se trouver dans une allégresse débordante. Jordan Guitton a pris la parole pour déclarer que lui "et ses militants ne sont pas déçus pour le moment". Et rappelle que c'est "une élection perdue pour le président de la République".

durée de la vidéo : 00h00mn25s

Il attend "les résultats définitifs" pour se prononcer vraiment. Mais rappelle que beaucoup de voix ont été reçues par son parti, afin "de travailler pour le pouvoir d'achat et contre l'immigration". Il rappelle que le RN "a toujours tendu la main" aux forces voulant travailler avec lui, notamment dans le cadre de "l'union nationale" avec la frange Ciotti du parti Les Républicains.

Le député reconduit déplore le barrage formé par la gauche et la majorité présidentielle pour priver l'extrême-droite d'un maximum de sièges à l'Assemblée nationale, une véritable "tambouille". Il dénonce aussi "l'impasse créée par le président de la République" et dénonce des "incohérences, comme quand le Nouveau Front populaire permet la réélection d'Élisabeth Borne". Pour lui, "il y a eu un message de clarté de la part des Français".

Quant à Gloria Jourdain, responsable locale du parti aux Riceys, elle garde le sourire. "Les résultats sont très serrés dans l'Aube." Et elle souligne que quel que soit le résultat, le Rassemblement national engrange un nombre inédit de député(e)s. 

Les résultats de l'Aube sont les plus tardifs à tomber. Il faudra attendre la fin de soirée pour les connaître en détail. C'est chose faite à 22h15 : les deux députées sortantes, en deuxième et troisième circonscription, respectivement issues de la droite républicaine et de l'extrême-droite, sont réélues. 

La deuxième circonscription en détail

Résultats détaillés du second tour

Les résultats définitifs tardent à être connus. La candidate sortante Valérie Bazin-Malgras (LR canal historique) est attendue en préfecture pour 22h15 (où se trouve l'équipe de télévision pour les interviews), mais se rend finalement dans la permanence du parti les Républicains. 

Elle remporte l'élection au terme d'une remontée appréciable : 52,17%. Albéric Ferrand (RN, ex-FN) fait 47,83% des voix. La députée sortante partait de loin, mais a fait le plein de voix à la faveur du barrage républicain constitué par les forces centristes présidentielles, et l'union de la gauche ; elle est parvenue à rattraper 12 000 voix. 

Les forces en présence

La partie est du département comprend comme grandes villes le tiers de la préfecture, Troyes, ainsi que Bar-sur-Seine. La députée sortante, Valérie Bazin-Malgras (LR canal historique), se représente. Elle est députée depuis 2017, conseillère municipale de Troyes depuis une décennie. Elle est proche politiquement de son maire, François Baroin, issu du même parti. Ce dernier mise beaucoup sur sa réélection, car les deux autres député(e)s du département, en partie élu(e)s à Troyes, sont issu(e)s de l'extrême-droite. 

Valérie Bazin-Malgras est loin derrière le candidat du Rassemblement national lors du premier tour de 2024 : 27,93% derrière les 44,83% d'Albéric Ferrand (RN, ex-FN). En 2022, au premier tour, elle était arrivée légèrement devant (28,57% contre 27,38%) avant de l'emporter au second tour (59.51%). Elle avait devoir faire le plein de voix parmi les voix de la gauche (16%) et du centre allié à la majorité présidentielle (9,48%) si elle veut réitérer sa victoire.

Deux personnes ont pu se qualifier :

  • Albéric Ferrand (RN, ex-FN)
  • Valérie Bazin-Malgras (LR canal historique)

La troisième circonscription en détail

Résultats détaillés du second tour

Selon notre reporter sur place, l'ambiance est plutôt chaleureuse dans le local où se rassemblent les soutiens d'Olivier Girardin (PS pour la coalition de gauche du Nouveau Front populaire). Pourtant, à 21h45, les résultats ne sont pas en faveur du candidat, alors que 70% des enveloppes ont été dépouillées. Le candidat de la gauche est arrivé en préfecture peu avant 22h00. 

À 22h15, on a appris officiellement que ce dernier n'avait pas réussi à rattraper l'écart le séparant d'Angélique Ranc (RN, ex-FN), qui est également conseillère régionale. Elle est en tête avec 52,5% des voix, contre 45,5% pour le candidat de la gauche. 

durée de la vidéo : 00h01mn45s

"Merci à ceux qui se sont lancés dans la bataille avec moi, déclare Olivier Girardin à Pauline Lhermitte, journaliste de France 3 Champagne-Ardenne en direct de la préfecture de Troyes. Il estime qu'il s'agit d'un bon résultat, malgré sa défaite. "C'est leur choix. Il est acté. C'est la République. C'est très bien ainsi. Mais c'est porteur d'espoir, sur la manière de faire de la politique autrement. Je porte la modération : y a qu'à faut qu'on, ça ne suffit pas. Poursuivons notre travail avec les entrepreneurs et la population de nos territoires." Il précise avoir fait 63,37% dans sa ville de La Chapelle-Saint-Luc, dont il est maire depuis 2008, mais ailleurs, le barrage républicain n'a pas fait suffisamment son oeuvre. Angélique Ranc n'était pas encore présente au moment de l'annonce des résultats pour témoigner sur sa victoire pour la soirée électorale de France 3. 

Les forces en présence

La partie est du département comprend comme grandes villes le tiers de la préfecture, Troyes, ainsi que Romilly-sur-Seine. La députée sortante, Angélique Ranc (RN, ex-FN), se présente à nouveau. En 2022, elle a succédé à Gérard Menuel (LR), pas candidat à sa réélection. Elle est relativement connue dans le secteur puisqu'elle est conseillère régionale depuis 2016. Un débat avait été diffusé sur France 3 Champagne-Ardenne à l'occasion du premier tour, un autre, plus citoyen, avait eu lieu à Romilly.

La candidate du Rassemblement national a beaucoup amélioré son score du premier tour par rapport à 2022 :  43,33% (avant : 29,52%). Elle l'avait emporté avec 51,65% au second tour. Pour ce second tour de 2024, Olivier Girardin (PS pour la coalition de gauche du Nouveau Front populaire : le seul du de la région) arrive loin derrière (24,39%) et l'incertitude règne concernant le report des voix du parti présidentiel (16%) et de la droite républicaine (8%).

Deux personnes ont pu se qualifier :

  • Angélique Ranc (RN, ex-FN)
  • Olivier Girardin (PS pour la coalition de gauche du Nouveau Front populaire)

La couleur politique des élu(e)s à la suite de ces élections législatives sera capitale dans la détermination des rapports de force dans la future Assemblée nationale, et, in fine, dans la composition d'un nouveau gouvernement dont les objectifs différeront grandement selon si la gauche, le parti présidentiel, ou l'extrême-droite détiennent une majorité.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité