En Lozère et dans l'Aude, des aides exceptionnelles pour les agriculteurs touchés par l'épisode de gel en avril

En avril 2021, plusieurs épisodes de gelées ont entraîné des dégâts majeurs sur les cultures en Lozère et dans l'Aude. Dans les deux départements, des professionnels sinistrés ont pu être dédommagés par l'Etat au titre du fonds d'urgence.
Dans l'Aude, les vignes et les arbres fruitiers ont été fortement endommagés par le gel - 17 avril 2021.
Dans l'Aude, les vignes et les arbres fruitiers ont été fortement endommagés par le gel - 17 avril 2021. © Olivier Got / MAXPPP.

2021 a été une année éprouvante pour les agriculteurs, notamment en Lozère et dans l'Aude. En avril dernier, plusieurs épisodes de gelées nocturnes ont provoqué de graves dégâts sur les cultures. Un "carnage" pour ces départements, où la production viticole, maraîchère et arboricole est très importante. 

Pour aider les entreprises en difficulté, un fonds d'urgence a été débloqué par les services de l'Etat. Celui représente 20 millions d'euros au niveau national et s'inscrit dans un plus large dispositif d'un milliard d'euros, annoncé par le gouvernement le 17 avril dernier. Une enveloppe régionale de 6,45 millions d'euros a été attribuée à l'Occitanie.

Pour percevoir ces aides exceptionnelles, les professionnels devaient remplir au moins l'une de ces conditions : être installé sur leur exploitation depuis au moins 5 ans, avoir déjà été sinistré lors de ces cinq dernières années, être bénéficiaire du RSA ou de la prime d'activité ou encore posséder une dette de cotisations sociales supérieure à 100 euros avec une demande de lissage et un plan de paiement en cours.

Une enveloppe de 965 000 euros dans l'Aude

Dans l'Aude, 600 agriculteurs sont en cours d'indemnisation : près de 30 % d'entre eux sont des jeunes ou des nouveaux arrivants.

Sans surprise, la filière du vin est très touchée : plus de 85 % des demandeurs sont des viticulteurs. 

Le Premier ministre Jean Castex était venu à la rencontre des agriculteurs sinistrés en avril dernier.
Le Premier ministre Jean Castex était venu à la rencontre des agriculteurs sinistrés en avril dernier. © Olivier Got / MAXPPP.

En fonction de la gravité de leur situation, les professionnels peuvent percevoir entre 1 000 et 4 000 euros. La préfecture de l'Aude, qui possédait une enveloppe totale de 965 000 euros, indique que la mise en paiement des dossiers a été réalisée à 80 % à ce jour. Les derniers versements devraient arriver dans le courant du mois de septembre. 

41 agriculteurs indemnisés en Lozère

Du côté de la Lozère, 41 professionnels ont pu bénéficier du fonds d'urgence pour un montant global de près de 98 000 euros, soit un peu moins de 2 400 euros par exploitation en moyenne. Les versements ont été réalisés au début du mois de juillet. 

Dans l'Hérault et dans le Gard, également très touchés par les intempéries en avril, des plans d'aides similaires ont été mis en place. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo vins culture gastronomie agriculture économie agriculture bio agro-alimentaire viticulture