TEMOIGNAGES. Intempéries : inséparables et très impliquées dans le milieu associatif, qui étaient Armelle et Bénédicte, les deux femmes emportées par les eaux en crue

Décédées dans les eaux de l'Aiguillon dimanche 10 mars dans le Gard, Bénédicte Laigneau et Armelle Vanderhaeghe étaient deux amies de longue date engagées dans la vie associative de Méjannes-le-clap, où elles promouvaient l'art et les talents des personnes en situation de handicap.

Elles se rendaient en Espagne pour un voyage associatif quand leur voiture a été emportée par les eaux en crue au passage d'un pont submersible, dimanche 10 mars vers 5 heures du matin.

Bénédicte Laigneau et Armelle Vanderhaeghe sont décédées. Leurs corps ont été retrouvés dimanche dans l'Aiguillon.

Respectivement âgées de 47 et 67 ans, ces deux amies laissent derrière elles des parents, des enfants et des petits enfants, mais aussi beaucoup de projets associatifs en faveur des habitants de Méjannes-le-Clap (Gard).

Ateliers créatifs

Toutes deux ont habité cette commune du Gard pendant une quinzaine d'années. Bénédicte Laigneau avait très récemment déménagé à Cornillon mais elle restait présidente de l'Accueil méjannais, une des plus anciennes associations de Méjannes-le-clap.

"C'était quelqu'un de très créatif et de très doué manuellement", témoigne Betty Parmentier, résidente du village depuis huit ans.

En plus des voyages et des repas qu'elle organisait avec l'Accueil méjannais, cette quadragénaire appréciait particulièrement animer des ateliers de scrapbooking, une activité manuelle qui mêle collage et mise en valeur de la photographie.

"Elles faisaient tout ensemble"

Armelle suivait tous les ateliers de Bénédicte, selon le maire de la commune Jérôme Bassier. "Elles étaient très proches, faisaient tout ensemble", décrit l'élu, encore "sous le choc" après les événements dramatiques du week-end dans le département.

Dimanche matin, Armelle était venue chercher Bénédicte en voiture à son nouveau domicile pour partir en Espagne, car cette dernière ne peut pas conduire. Une maladie affectait en effet la vue de Bénédicte Laigneau, qui était également sensible à la cause du handicap.

Quand Betty Parmentier a lancé Handistival, un festival destiné à mettre en valeur les talents en danse, en chant et en peinture des personnes en situation de handicap à Méjannes-le-clap, Bénédicte Laigneau a donc rejoint le projet et elle est devenue vice-présidente de cette autre association.

"Quelqu'un qu'on n'oubliera pas"

C'était une très forte personnalité. Elle dépassait tout le monde d'une demi-tête et n'hésitait jamais à dire ce qu'elle pensait. Elle a marqué tout le village de sa présence. C'est quelqu'un qu'on n'oubliera pas.

Betty Parmentier au sujet de Bénédicte Laigneau, décédée à Goudargues

Armelle Vanderhaeghe laisse aussi beaucoup d'animaux : les poneys, les chiens, les poules ou encore les chèvres qu'elle avait choisi de recueillir chez elle. Sa famille devrait en faire des dons, selon le maire. "Ils n'ont pas le courage de s'en occuper sans elle".

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité