Départementales 2021 dans les Pyrénées-Orientales : les 5 choses à retenir du second tour

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olivier Le Creurer
La gauche conserve la majorité absolue au conseil départemental, le RN fait chou blanc, l'abstention toujours aussi élevée dans les Pyrénées-Orientales.
La gauche conserve la majorité absolue au conseil départemental, le RN fait chou blanc, l'abstention toujours aussi élevée dans les Pyrénées-Orientales. © C. Michel / Maxppp

La gauche conserve la majorité absolue au conseil départemental, le RN fait chou blanc, l'abstention toujours aussi élevée, tous les résultats définitifs, voici tout ce qu'il faut retenir à l'issue de ce second tour dans les Pyrénées-Orientales.

Une abstention toujours aussi élevée

61,97 % d'abstention au second tour dans les Pyrénées-orientales, c'est 2,5 points de moins qu'au premier tour. C'est mieux donc mais cela reste un chiffre très élevé. Il n'y a pas eu de rebond de participation.

Aucun élu pour le Rassemblement national

La victoire remportée par Louis Aliot à Perpignan devait servir de tremplin au RN pour ces Départementales. Au second tour, dans les Pyrénées-orientales, le Rn s'était qualifié dans 14 cantons sur 17. Il réalisait son meilleur score d'ailleurs dans le canton de Perpignan 1. Nicolas Sanchez et Sandrine Serre obtenant 43,23 %.

Nous faisons pourtant plus de voix globalement dans le département que nos adversaires

Louis Aliot, maire RN de Perpignan

Pour autant, le RN fait chou blanc. O sur 14 et notamment dans ce canton 1 de Perpignan. le binôme est battu de 22 voix. "Nous faisons pourtant plus de voix globalement dans le département que nos adversaires," analyse Louis Aliot. J'avais proposé une alliance de projets avec la droite contre la vieille majorité de gauche. Elle a été refusée. Mais la question essentielle est comment faire revenir les électeurs aux urnes. C'est notre responsabilité à tous."

Pour tout savoir sur les résultats dans le Gard, l'Aude, en Lozère, dans l'Hérault et aux Régionales en Occitanie

La gauche conserve la majorité absolue

On la disait moribonde. Battue d'avance. L'abstention profite toujours aux sortants. Le RN n'a pas cassé le plafond de verre. Et la gauche en a profité. Elle conserve la majorité absolue au conseil départemental. Hermeline Malherbe avait quitté un canton perpignanais incertain pour le canton des Aspres beaucoup plus sûr et pour se porter candidate ensuite à sa propre succession à la tête du département. Avec Thierry Voisin, elle domine le duo RN avec 55,83 % des voix. 9 cantons sur 17 restent à gauche. En fin de soirée dimanche, la candidate se félicitait devant ses troupes: "Nous avons fait un beau chemin. Et notre grande fierté, il n'y a pas d'élus d'extrème droite."

Nous avons fait un beau chemin

Hermeline Malherbe, présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales

Pour retrouver tous les résultats dans le département, nous vous proposons ce moteur de recherche:

Jean Castex battu

Le Premier ministre est venu voté dimanche matin à Prades. Ce dimanche soir, son canton, Pyrénées catalanes bascule à gauche. Michel Garcia et Aude Vivès s'imposent avec 55,15% face à Joseph Montessino et Joëlle Urrutia Calvet (DVC). 

La nouvelle composition du conseil départemental des pyrénées-orientales:

On récapitule

9 cantons restent à gauche : Les Aspres, Canigou, Côte Salanquaise, Perpignan 3, Perpignan 5, Perpignan 6, Plaine d’Illibéris, Vallée de l’Agly, Vallespir-Albères

4 cantons restent à droite : Côte sableuse, Perpignan1, Perpignan 2, Ribéral

1 canton reste LREM : Perpignan 4

2 cantons passent de gauche à droite : Côte Vermeille et Vallée de la Têt (un canton historiquement de gauche, fief de Christian Bourquin, ancien président du conseil général)

1 canton passe de droite à gauche : Pyrénées-Catalanes (celui de Jean Castex)

En résumé: 10 cantons pour la gauche (on peut compter dedans la Côte salanquaise puisque les deux binômes étaient présents au sein du Conseil départemental lors du discours d'Hermeline Malherbe ce dimanche soir) et 6 cantons pour la droite et un pour LREM.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.