VIDEO. Flamme olympique à Marseille : stade Vélodrome, Vieux-Port... Connaissez-vous les sites emblématiques traversés par les porteurs des JO ?

Plus sur le thème :
durée de la vidéo : 00h02mn18s
Retrouvez les lieux emblématiques qui seront sur le parcours de la flamme olympique à Marseille le jeudi 9 mai 2024. ©Juliette Ledrich / France 3 Paca

Après une parade en mer le mercredi, la flamme olympique va circuler toute la journée de jeudi dans la cité phocéenne. Et ses porteurs vont mettre à l'honneur certains endroits phares de la ville lors de ce parcours.

Marseille s'enflamme pour les JO. La flamme olympique attaque, jeudi 9 mai, sa traversée de la France en commençant par la cité phocéenne. Après avoir accosté au Vieux-Port à bord du Belem, la torche olympique va circuler à Marseille tout au long de la journée à partir de 8h30. Les 151 porteurs de flamme vont se relayer jusqu'au stade Vélodrome où une vasque sera allumée avant que le périple ne se poursuive dès le lendemain dans le Var puis dans toute la France.

Un parcours à Marseille qui met à l'honneur des sites symboliques et représentatifs de la cité phocéenne devant les télévisions du monde entier. Pour les découvrir, suivez la guide.

Notre-Dame de la Garde, pour prendre de la hauteur

On se retrouve ici à Notre-Dame de la Garde, là d'où partira la flamme olympique, jeudi à 8h30. La basilique, vieille de 810 ans domine Marseille à 150 m d'altitude. Surnommée "la Bonne Mère", elle protège les marins de la région et les Marseillais se tournent parfois vers elle pour lui adresser leurs prières, à l'image des supporters de l'OM avant des matchs importants.

Même les joueurs de l'Olympique de Marseille, emmenés par Raymond Goethals et Bernard Tapie, y ont brûlé des cierges avant leur victoire en Ligue des champions en 1993 face au Milan AC. Plus récemment, c'est le pape François qui s'est rendu à Notre-Dame pour y célébrer une messe lors de son déplacement dans la cité phocéenne.

La base nautique du Roucas-Blanc, pour se plonger dans les épreuves

La flamme olympique passera aussi à la Marina, située à l'extrémité sud de la Corniche qui surplombe la Méditerranée, elle est composée de six bâtiments, et a nécessité un peu plus de deux ans de travaux pour un coût total estimé à 44 millions d'euros, soit près de deux fois le budget initial.

Et pendant les jeux, les bateaux engagés dans les épreuves olympiques partiront du ponton. Ainsi, plus de 330 marins venus du monde entier s'affronteront, du 28 juillet au 8 août, pour décrocher des médailles olympiques dans dix disciplines.

Les lettres "Marseille", pour voir la ville en grand

Si on vous dit qu'on les voit de très loin, qu'elles ressemblent à celles qui surplombent Hollywood et qu'elles ont été créées pour Netflix, vous répondez évidemment qu'il s'agit des lettres de Marseille.

Elles ont été inaugurées en 2016 pour la série Marseille avec Gérard Depardieu et Benoit Magimel diffusée sur la plate-forme de streaming. Et depuis, elles sont restées là et font maintenant partie du paysage. Donc c'était logique que la flamme aussi par ici. Sauf que ce n'est pas Hollywood, "c'est Marseille bébé !".

Le Vieux-Port, pour garder la pêche 

Si la légende raconte qu'une sardine a bouché le Vieux-Port, ce n'est pas juste parce que les Marseillais ont tendance à légèrement exagérer, c'est parce qu'un bateau au XVIIIe siècle, qui s'appelait La Sartine, avait bloqué l'entrée du port pendant plusieurs jours.

Et la flamme fera aussi partie de ces événements marquants de ce lieu en plein cœur de Marseille.

Le parc de Font Obscure, pour ne pas perdre la boule

Ici, on est dans le 14e arrondissement de la ville, dans le parc de Font Obscure. Et la flamme va également passer par là. D'ici, les Marseillais ont une vue incroyable sur la rade de la ville mais ce qu'ils aiment surtout, c'est jouer aux boules. Un bon moyen de s'entrainer avant le début du Mondial La Marseillaise à pétanque, qui commence le 30 juin. "Alors, ça tire ou ça pointe ?"

Le Palais Longchamp, pour rester au frais

La flamme olympique passe aussi au Palais Longchamp. Ici, il y a des jardins, mais il y a surtout beaucoup de fontaines. La raison ? Ce monument a été construit au milieu du XIXe siècle par Henri Eran pour célébrer l'arrivée des eaux de la Durance, ici à Marseille.

Le parc de la Moline, pour se croire à la campagne

C'est l'avant-dernière étape de ce parcours olympique. La flamme fera un détour à l'est de Marseille, dans le 12e arrondissement, dans le parc de la Moline, avec ses 11 hectares de verdure.

A pied ou à vélo, on peut se balader, découvrir les potagers ou encore visiter le jardin aux papillons. De quoi valoir à ce par le surnom de "campagne marseillaise".

Le stade Vélodrome, pour rester olympique

La flamme olympique termine son parcours dans la ville avec un de ses symboles les plus forts : le stade Vélodrome, antre de l'Olympique de Marseille. Si l'enceinte vibre régulièrement pour son équipe de foot, elle est devenue depuis quelques années un lieu où se produisent les plus grandes personnalités. L'année dernière, le pape François et Beyoncé ont enflammé le stade. Cette année, ce sera au tour du comédien marseillais Redouane Bougheraba, de Bruce Springsteen ou de Ramstein de s'y produire. Et l'année prochaine, ce sera au tour de Jul et IAM de mettre le feu.