Nièvre : pour fêter ses 98% de vaccinés, un Ehpad invite le chef Julien Duboué pour un repas de 100 personnes

La résidence du Champ de La Dame dans la Nièvre célèbre son retour progressif à la vie normale en conviant le chef Julien Duboué à élaborer un menu gastronomique spécial ce jeudi 29 avril pour ses résidents et personnels soignants. Depuis janvier, 98% des habitants de l'Ehpad ont été vaccinés.

Le chef sera accompagné de 4 membres de sa brigade.
Le chef sera accompagné de 4 membres de sa brigade. © Julien Duboué

Un ancien candidat de Top Chef dans la Nièvre. Le chef Julien Duboué s’occupera le temps d’une journée des fourneaux de la résidence pour personnes âgées dépendantes du Champ de La Dame à Varennes-lès-Narcy ce jeudi 29 avril. Celui qui tient un restaurant à Paris proposera un menu exceptionnel aux résidents et aux membres du personnel de l’établissement.

Le but de l’évènement : marquer le retour à la vie normale dans cet Ehpad. Les 4 campagnes de vaccination menées depuis le mois de janvier ont permis d’immuniser 98% des 84 résidents et 89% des soignants. La résidence ne compte plus aucun cas de Covid-19 à l’heure actuelle et peut accueillir de nouveau les familles.  

"Nous avons décidé de nous rouvrir à des manifestations festives tournées sur l’extérieur. À ce titre, on a réussi à impulser une journée extraordinaire avec Julien Duboué. Il a bien voulu répondre au défi et venir au sein de l’établissement avec sa brigade", raconte Nicolas Da Cruz, le directeur du Champ de la Dame, du groupe Medicharme.

Faire à manger pour la bonne cause

Le chef originaire des Landes prendra donc la route de la Nièvre depuis Paris ce 29 avril dès 4 heures du matin, direction Varennes-lès-Narcy. Julien Duboué n’a pas hésité longtemps avant d’accepter la proposition. "J’ai trouvé plaisant et marrant d’aller faire à manger pour la bonne cause. Surtout que mon père va prochainement rentrer en établissement car il est touché par Alzheimer. Ça m’a touché et j’ai dit oui", explique celui dont le restaurant est actuellement fermé.

On a un peu de temps. C’est plaisant de pouvoir aller faire à manger et quitter Paris. Encore plus pour moi qui vient de province.

Julien Duboué, chef cuisinier

Le déplacement dans la Nièvre sera l’occasion pour Julien Duboué de diriger à nouveau un service normal, en attendant que son établissement puisse rouvrir. Le cuisinier sera accompagné par 4 membres de sa brigade, et concoctera un menu spécial avec les responsables habituels de la cuisine de la résidence.

Et en bon défenseur des produits locaux, c’est tout naturellement que le chef bien connu des téléspectateurs prévoit un repas basé sur les spécialités de la Nièvre. "J’ai pensé à faire des plats d’antan, sur les bases de mes souvenirs de repas avec mes grands-parents et en utilisant des produits de la région. Ce sont des gens qui ont tout le temps habité dans la Nièvre que l’on va servir. On va utiliser 4, 5 produits locaux".

Des spécialités régionales que Julien Duboué connaît bien, comme en atteste la vidéo ci-dessous où il prépare un boeuf bourguigon au cassis.

Plus de 100 personnes servies

Mais au menu ce 29 avril, ce sera joue de bœuf braisée pendant 6 heures dans des fours à pain, risotto de coquillettes avec du jambon du Morvan, soupe de petits pois ou encore galette de pommes de terre. De quoi satisfaire les palais de la centaine de personnes qui sera servie ce jeudi.

"Ça va être très positif. On ne sauve pas des vies, mais on peut donner un peu de bonheur. Appliquons-nous à faire à manger et recevoir les gens avec le sourire. Ce sera un bon moment", augure Julien Duboué.

On vient avec des produits et des recettes rigolotes. Toutes les recettes, je les donnerai avec plaisir. On est toujours dans ce principe d’échange.

Julien Duboué, chef cuisinier

Les résidents de l’Ehpad du groupe Medicharme sont déjà impatients de découvrir les plats concoctés par le chef venu de Paris. "Ils sont très sensibles à l’alimentation. Ce sont des personnes qui ont su cuisiner et qui apprécient de manger des bonnes choses. Quand on a annoncé un repas avec un chef, ça a bien résonné auprès des résidents", raconte Nicolas Da Cruz.

Une revanche pour l'établissement

En octobre et décembre 2020, deux clusters ont été détectés dans la résidence du Champ de La Dame. Organiser un repas pour 100 personnes sonne comme une victoire et représente aussi l’occasion de saluer l’abnégation des personnels soignants. "C’est un véritable pied de nez. Nous avons souffert mais tenu le coup. Après avoir résisté à ces épreuves, c’est une belle revanche avec une connotation positive", salue le responsable de l’établissement privé.

Pour célébrer ce retour progressif à une vie normale, la résidence devrait organiser chaque mois des animations avec des intervenants extérieurs. Et pourquoi pas à nouveau avec Julien Duboué ? "Je suis partant pour d’autres ! On est toujours preneur de ce genre d’événement", assure le chef.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cuisine culture gastronomie personnes âgées société famille