DIRECT. Réforme des retraites : 49.3 par Elisabeth Borne, "on ne laissera pas faire". Des manifestations et des dégradations à Rennes

Elisabeth Borne a annoncé ce 16 mars l'utilisation du 49.3 pour faire passer la réforme des retraites. Des opposants à la mesure ont lancé des actions de blocages depuis le début de cette journée. Le trafic est perturbé suite à des feux sur la rocade de Rennes. Des manifestations ont été suivies d'affrontements et de dégradations en soirée.

C'est aujourd'hui jeudi 16 mars que doit être voté le projet de loi sur la réforme des retraites, au Sénat puis à l'Assemblée nationale. Le Sénat a adopté la mesure à 193 votes pour et 114 contre.

Le collectif Maison du peuple appelait à une opération "ville morte" pour ce jeudi après les manifestations de la veille, mercredi 15 mars. À Rennes, entre 7 500 et 15 000 personnes ont défilé dans les rues. Des heurts ont eu lieu en centre-ville après la dispersion.

Opération "Rennes ville morte"

Des opposants annoncent une série d'actions ce jour : blocage de la rocade, blocage des entrées de la ville, aux métro Fréville et Poterie, et des rassemblements place Sainte-Anne et au siège de député Laurence Maillart-Méhaignerie.

Ce mercredi la permanence de la députée Laurence Maillart-Méhaignerie a été vandalisée. Des sacs poubelles ont été amassé et la porte du local a été tagué.

Le direct du 16 mars : les réactions   

23h30 : le calme revient peu à peu dans le centre-ville. La préfecture, dans un communiqué, évoque huit interpellations et autant de garde à vue.

21h30 : une ambiance de chaos dans le centre ancien

Après s'être rassemblés, plusieurs centaines de manifestants, des jeunes principalement, ont déambulé dans le centre-ville pour manifester leur colère de l'utilisation du 49.3 par le gouvernement.

Des groupes de casseurs très mobiles s'en sont pris à des bâtiments, ont allumé de nombreux feux et saccagé-pillé des magasins. Des affrontements ont eu lieu avec les forces de l'ordre.

LIRE : Réforme des retraites. Après l'utilisation du 49.3, des affrontements et des dégradations à Rennes

19h20 : une partie des manifestants migre en centre-ville

Les derniers manifestants se dispersent du côté de la préfecture. Un peu plus tôt, un peu avant 19 heures, une partie de la foule s'est dirigée vers le centre-ville à l'initiative du collectif Maison du peuple, qui comptait manifester à partir de 19 heures place Sainte-Anne. Une autre partie des manifestants a migré du côté de la place de la République, où le collectif féministe NousToutes35 prévoit lui aussi un rassemblement.

18h40 : l'intersyndicale annonce une nouvelle manifestation le 17 mars

Réunie devant la préfecture d'Ille-et-Vilaine aux côtés de plus de 300 manifestants, l'intersyndicale a annoncé avoir voté à l'unanimité l'organisation d'une nouvelle manifestation le 17 mars. "On va démarrer de la place de Bretagne à 11 heures, côté boulevard de La Tour-d'Auvergne, et on suivra le parcours habituel," annonce un responsable syndical. 

18h10. Entre 300 et 400 manifestants devant la préfecture d'Ille-et-Vilaine

Juste après l'annonce du recours à l'article 49.3 par le gouvernement pour faire passer la réforme des retraites, des appels à manifester ont été lancés par les syndicats. L'un de nos journalistes a ainsi constaté que 300 à 400 personnes étaient réunies dans le calme devant la préfecture d'Ille-et-Vilaine. Une autre manifestation est annoncée à 19h dans le centre ville de Rennes où les forces de l'ordre sont mobilisées.

17h. "On ne laissera pas faire" 

Place de Bretagne à Rennes, des manifestants et syndicalistes de Force Ouvrière appellent à la mobilisation. "On ne laissera pas faire" est le mot d'ordre qui revient chez ses militants qui seront à 18h devant la préfecture.  

16h15. Réaction dépitée du député Eric Bothorel de la majorité présidentielle

Le député du Trégor annonce sur Twitter son sentiment de déception et de colère après le choix du gouvernement d'utiliser le 49.3

15h50. L'intersyndicale appelle à un rassemblement à 18h devant la préfecture

Les syndicats CGT, CFDT, FO, Solidaires appellent les opposants à la réforme devant la préfecture de Rennes ce mardi 16 mars à 18h. Pour Fabrice Lerestif de Force Ouvrière, le recours au 49.3 est "un mépris pour le pays et la population". 

15h30. Déploiement de police dans le calme à Rennes

Des groupes d'intervention de police sont présents dans le centre ville de Rennes.  La situation est calme. Des groupes de militants sont toujours présents.

15h. FLASH / L'utilisation du 49.3 a été annoncé par Elisabeth Borne

Emmanuel Macron a convoqué un Conseil des ministres en urgence, jeudi 16 mars annonce Franceinfo. Le chef de l'Etat a ainsi décidé de recourir à l'article 49.3 de la Constitution, qui permet une adoption de la réforme des retraites sans vote de l'Assemblée nationale.

12h45 à Rennes. Mobilisation devant une permanence parlementaire

L'intersyndicale se mobilise devant la permanence parlementaire de Laurence Maillart-Méhaignerie

12h15 à Rennes. Amélioration sur les routes

La situation s'améliore, sur la route de Lorient la circulation est rétablie. Au rond point de Alma, la circulation ne se fait que sur une voie, la chaussée est dégradée.

12h00 à Brest. Blocage du port de commerce

Des barrages filtrants pour une opération "port mort" est en cours à Brest sur le port de commerce. Une cinquantaine de grévistes, des travailleurs portuaires et dockeurs, se trouvaient sur place. Trois conteneurs, installés à l'aide d'engins porteurs, bloquaient la voie d'accès au port.  

11h30 à Rennes. Forte présence de CRS dans le centre-ville

Un rassemblement est prévu à 11h par le collectif Maison du peuple qui avait investi l'ex-cinéma Arvor. De nombreux véhicules des forces de l'ordre se rendent sur place.

11h FLASH / Le Sénat adopte le texte sur la réforme des retraites

Au Sénat le texte est voté : 193 pour et 114 contre. 

Lire : Retraites. Votes de la réforme : après les sénateurs, comment vont voter nos 27 députés bretons 

10h55. La situation s'améliore sur les routes de Rennes mais des points sont toujours bloqués

3 points majeurs de blocage perdurent : sur la RN24 route de Lorient, sur le rond point de Alma, sur le rond point des Longchamps. Le déblocage est progressif.

10h45. Blocage sur le barrage de Saint-Malo

Les syndicatsCGT, CFE-CGC Energies et UNSA organisent un barrage filtrant sur le barrage de la Rance

 

10h15. Les policiers interviennent au niveau d'Alma

Les policiers commencent à débloquer au niveau du rond-point de Alma et lancent des contrôles auprès des militants.

Lire : La rocade de Rennes est toujours partiellement bloquée.

9h50. Près de 40 km de bouchons autour de Rennes

Bison Futé annonce des bouchons sur les axes :

  •  RN136 Sud : Barrage dans les deux sens. 9km de bouchon sens intérieur et 1,5 km en sens extérieur
  • N136 Ouest et Nord : 15 km de bouchon en sens extérieur
  • RN 24 : 5 km de bouchons dans le sens Lorient - Rennes

Les ronds points des Longchamps, d'Anjou et d'Alma connaissent des barrages filtrants faisant près de 20 km de bouchons 

9h30. Route de Lorient : feu de palettes   

La route de Lorient est bloquée.  Des barrages de flammes sur la rocade extérieure stoppent la circulation. 

9h. Axe Nantes-Rennes : feu de sur la voie

Un barrage de flamme bloque l'entrée de Rennes sur l'axe Nantes-Rennes près du métro Henri Fréville.

Dès 6h : blocage des routes

Les sympathisants de "La maison du peuple" bloquent dès 6h au niveau de la porte de l'Alma - Fréville. Ce qui génère quelques tensions avec les automobilistes.

La circulation sur la rocade de Rennes est très perturbée, notamment pour entrer dans la ville à hauteur de Saint-Jacques de la Lande et des Longchamps. 

Le collectif Maison du peuple annonce ses intentions de blocage pour ce 16 mars.

D'autres actions en Bretagne

De son côté, la CGT appelle à se rassembler devant la permanence de la députée Renaissance Florence Maillart Méhaignerie. Tandis qu'un appel à manifester à 11 h place Saint-Anne circule également sur les réseaux sociaux. 

À Saint-Malo, plusieurs organisations syndicales de l'énergie organisent à partir de 10 h 30 une opération de filtrage sur le barrage de la Rance. 

En gare de Quimper, des manifestants ont envahi les voies et ont interrompu la circulation des trains. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité