Marché de Noël de Strasbourg : la police offre le café "pour humaniser le métier de policier", ce samedi 27 novembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester
Micheline Guilbert, une touriste du Pas-de-Calais, photographiée avec Joël Irion, responsable de la communication de la police du Bas-Rhin... et sa casquette. Cliché pris au cours de l'opération "Un café avec un policier" 2021.
Micheline Guilbert, une touriste du Pas-de-Calais, photographiée avec Joël Irion, responsable de la communication de la police du Bas-Rhin... et sa casquette. Cliché pris au cours de l'opération "Un café avec un policier" 2021. © Andrée-Lyne Ballester

La police convie les gens de passage au marché de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin) à venir partager un café et papoter, ce samedi 27 novembre de 11 à 16 heures. Une initiative conviviale pour rendre le métier "plus humain".

Il faisait peut-être froid, mais le café était chaud. Ça, et un temps d'échange mâtiné de sourires, c'est ce que propose la police du Bas-Rhin (la nationale, ainsi que la municipale strasbourgeoise), ce samedi 27 novembre 2021.

Une initiative nommée "Un café avec un policier". Venue d'Amérique du Nord, elle a déjà fait ses preuves à Strasbourg (Bas-Rhin), au marché de Noël (on en parlait en 2018 et 2019) comme dans le Neuhof (en 2021). Hautepierre sera le prochain quartier visé.

Pour boire un café et papoter avec la police, il suffit de se rendre entre 11 et 16 heures au marché de Noël strasbourgeois (l'illumination a eu lieu la veille, c'est possible de la revoir). Plus précisément sur la place du Château, devant la Poste (voir la localisation sur la carte ci-dessous).


Ce "moment de convivialité" se passe sous une tente. De quoi s'abriter de la pluie qui est tombée à plusieurs reprises durant la matinée.


Plusieurs policiers sont présents. Notamment Joël Irion, le responsable de la communication de la police Bas-Rhin. Le premier à monter au front et converser avec les touristes : il a eu l'idée en voyant "que ça se passait très bien" au Québec.

Contexte oblige, un policier en tenue de Père Noël est présent. Outre le café et les dépliants disponibles, il est possible de faire des selfies (autoportraits) avec les effectifs policiers présents.


L'occasion aussi d'échanger sur les pratiques du métier, savoir comment ça se passe... Et qui sait, susciter des vocations au cours des discussions.

"Franchement, c'était très, très sympa", raconte Micheline Guilbert, une touriste venue du Pas-de-Calais, à France 3 Alsace. "Ils étaient tous gentils, Joël, le policier qui servait le café, celui en Père Noël, et il y en avait encore un dans le coin gauche..."

"On a passé un très bon moment - on a bien été là une demi-heure - et on a dit qu'on repasserait. Les policiers étaient super gentils, aimables, serviables... Tout le monde est venu nous parler, et on a pu faire des photos. C'est sympa comme idée, que la police fasse ça."


Pour l'anecdote, Joël Irion racontait en 2018 qu'on lui avait déjà demandé si l'on "pouvait faire un bisou à un policier" à l'occasion du Nouvel An. "Bien sûr", avait-il répondu (en demandant l'accord de la personne concernée, évidemment).

La police du Bas-Rhin, emmenée par son communicant, le brigadier Joël Irion, multiplie les opérations visant à "humaniser le métier de policier". Tantôt en servant le café comme ici, tantôt en inversant les rôles et jouant aux pickpockets pour délivrer un message de prévention, ou encore en ouvrant le commissariat central aux enfants

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.