Mise en examen pour trafic de drogue, la maire d'Avallon Jamilah Habsaoui vient de sortir de prison "soulagée, très soulagée"

Incarcérée pour trafic de drogue depuis début avril, la maire d'Avallon (Yonne), Jamilah Habsaoui, vient d'être libérée sous liberté conditionnelle ce mardi 14 mai. Elle reste cependant mise en examen.

Elle est "soulagée, très soulagée", a fait savoir son avocat Me Florian Grigis. Ce mardi 14 mai dans l'après-midi, la maire d'Avallon (Yonne), Jamilah Habsaoui, est finalement sortie de prison, plus d'un mois après son incarcération pour son implication éventuelle dans une affaire de trafic de drogue.

Placée sous contrôle judiciaire, elle reste mise en examen pour "détention et complicité d’offre ou de cession de stupéfiants". Une libération qui intervient au lendemain de sa mise en retrait de ses fonctions de maire, annonce faite lors du conseil municipal de la ville le 13 mai.

► À LIRE AUSSI - Maire d'Avallon incarcérée pour trafic de drogue : Jamilah Habsaoui "doit démissionner" selon une élue d'opposition

Jamilah Habsaoui avait déjà effecuté une première demande de remise en liberté, qui avait été rejetée le 23 avril dernier. Selon le quotidien L'Yonne Républicaine, "le placement sous contrôle judiciaire de l'élue a été décidé par la juge d'instruction en charge du dossier". À noter que l'un des frères de la maire, lui aussi mis en cause dans l'affaire, avait aussi été remis en liberté sous contrôle judiciaire fin avril.

Six personnes impliquées dans l'affaire

Tout a commencé le 7 avril, lorsque 70 kilogrammes de cannabis sont retrouvés au domicile de la famille Habsaoui par les gendarmes de l'Yonne. En prime, ils saisissent 20 lingots d'or (dont seulement deux s'avèrent être vrais), 7 000 euros en liquide ainsi qu'un kilo de cocaïne.

L'enquête avait débuté en octobre 2023. La brigade de recherches d'Avallon ouvrait alors une enquête préliminaire du chef de trafic de stupéfiants. Les investigations avaient permis de mettre en cause les deux frères de l'élue dans l'achat et la revente de produits stupéfiants à partir du domicile de leur sœur. Au total, six personnes sont impliquées.

Jamilah Habsaoui a quant à elle toujours clamé son innocence. "Soyez assurés que jamais je ne compromettrai ni ma probité ni mon honneur, de même que jamais je ne trahirai votre confiance", avait-elle assuré à ses administrés dans un communiqué. "J'ai confiance en la justice de la République, à laquelle j'assure mon entière coopération, pour que se manifeste la vérité et que mon innocence soit officiellement reconnue."

Nos articles sur l'affaire Habsaoui