De la politique à la prison : retour sur le parcours de Jamilah Habsaoui, maire d'Avallon, incarcérée pour trafic de drogue

La maire d'Avallon est en détention provisoire depuis le 10 avril, mêlée à une affaire de trafic de drogue et d'argent dans laquelle l'un de ses frères reconnaît être impliqué. Jusqu'alors, le parcours de Jamilah Habsaoui n'affichait aucune ombre au tableau.

C'était une trajectoire sans taches, jusqu'à ce matin du dimanche 7 avril où tout a basculé. Jamilah Habsaoui, maire (divers gauche) d'Avallon, dans l'Yonne, a été placée en garde à vue, puis en détention provisoire, dans une incroyable affaire de trafic mise au jour après plus de cinq mois d'enquête. Selon les premières déclarations de son frère Rachid, également mis en cause, Jamilah Habsaoui n'a rien à voir avec la drogue et l'argent découverts au domicile familial et n'était au courant de rien.

Reste qu'en attendant que la justice détermine les implications de chacun (sept personnes au total ont été arrêtées), Jamilah Habsaoui dort en prison. Un basculement improbable, pour cette élue dont la carrière n'avait jamais connu de scandale.

Pharmacienne et conseillère municipale depuis 2014

Jamilah Habsaoui naît à Avallon, en septembre 1977. Elle part à Dijon pour ses études, puis se réinstalle à Avallon où elle entame une carrière de préparatrice à la pharmacie Guibourt - cette même pharmacie que les gendarmes ont perquisitionnée, sans que rien ne soit découvert sur place.

La future maire entre dans la vie politique en 2014 : elle intègre la majorité de Jean-Yves Caullet comme conseillère municipale, chargée de l'animation des quartiers et de la démocratie de proximité, comme le rappelle l'Yonne Républicaine dans un portrait consacré à Jamilah Habsaoui en 2021. 

Avallon est depuis longtemps une ville acquise à la gauche. Jean-Yves Caullet est élu en 2001, puis réélu en 2008 et en 2014. En 2020, l'opinion lui est moins favorable : sa liste socialiste se retrouve en ballotage face à une liste divers droite et une autre liste Rassemblement national. Mais la gauche finit tout de même par remporter les élections, avec une équipe rajeunie. Jamilah Habsaoui fait partie de cette liste, cette fois en tant que première adjointe.

 

"Une gamine issue de l'immigration qui avait su s'émanciper"

"Elle incarnait le renouvellement des générations", indique un membre de l'ancienne équipe. "La liste de 2020 incluait moitié de "jeunes" dans la quarantaine, moitié de conseillers plus expérimentés dans la soixantaine ou plus". Jamilah Habsaoui est la candidate idéale à la succession de Jean-Yves Caullet.

"Elle était un peu le chaînon manquant, car elle était jeune mais avait déjà l'expérience du précédent mandat", ajoute l'un de ses anciens colistiers. Jamilah Habsaoui incarne aussi un récit. "C'était une gamine issue de l'immigration qui avait su s'émanciper de sa famille pas forcément recommandable." Un passé qui finira, comme on le sait, par la rattraper.

► À LIRE AUSSI : ENTRETIEN. Incarcération de la maire d'Avallon pour trafic de stupéfiants : "son frère la met hors de cause"

Maire depuis 2021

En 2021, Jean-Yves Caullet annonce qu'il démissionne pour laisser place aux "nouvelles générations". C'est à Jamilah Habsaoui qu'il transmet les clés de la Ville. "Ce sera pour la première fois une femme qui sera maire d'Avallon. Une femme native d'Avallon, expérimentée, dynamique et pleine de caractère", dit alors Jean-Yves Caullet.

Jamilah Habsaoui fera par la suite scission avec son ex-mentor, qui quitte le conseil municipal en avril 2021 après l'épisode houleux des ralliements lors des élections régionales.

► À LIRE AUSSI : Régionales 2021 : ralliements, "trahison" et démission dans l'Yonne et en Côte-d'Or

Jusqu'alors discrète dans les médias, Jamilah Habsaoui s'affiche davantage dès lors qu'elle prend officiellement ses fonctions de maire. En mars 2023, elle est l'invitée du JT spécial de France 3 Bourgogne à Avallon, pour parler emploi et petits commerces.

Très récemment, en janvier 2024, elle est à nouveau interviewée par France 3 au sujet du rachat de l'hôtel de la Poste d'Avallon. “On voit de plus en plus de nouvelles installations sur l’Avallonnais, c’est un ensemble, une attractivité pour Avallon. Ça participe à la vie économique et touristique de notre ville”, commente-t-elle.

► À LIRE AUSSI : Racheté par l'antiquaire Julien Cohen, l'Hôtel de la Poste à Avallon a rouvert, après 8 ans de fermeture

Soutenue par ses administrés et son équipe

Un bilan qui semble emporter l'adhésion des Avallonnais. Ceux que nous avons interrogés, à l'occasion de "l'affaire", sont nombreux à faire part de leur sympathie envers leur maire. "Je pense que c'est quelqu'un d'honnête et de sincère. Même si elle est coupable, ça ne mérite pas le lynchage qu'elle a eu", estime une habitante.

► À LIRE AUSSI : "Elle sortira innocente" : les habitants d'Avallon sous le choc après l'incarcération de leur maire pour trafic de stupéfiants

Une autre passante avoue avoir été secouée lorsqu'elle a appris que la maire était en garde à vue : "Je la connais, elle est très sympathique, ça me surprend beaucoup. Ça m'attriste beaucoup, elle a travaillé pour en arriver là, c’est triste je trouve. Je ne la pense pas capable de ça, mais je peux me tromper." De même que cet autre habitant : "Il y a toujours des petits trafics à droite à gauche, mais elle n’a pas cette réputation-là. En tant que maire, je la respecte, elle fait les choses bien."

L'équipe municipale actuelle affirme également son soutien à la maire. "Nous partageons la souffrance de Jamilah Habsaoui, jetée en pâture notamment sur les réseaux sociaux et au mépris du principe même de la présomption d'innocence", écrit la municipalité dans un communiqué de presse, ajoutant que la maire "conserve toute notre affection et notre amitié". 

Communiqué de la mairie d&#... by internet.dijon

Jamilah Habsaoui sortira-t-elle innocentée de cette affaire ? Les investigations sont toujours en cours. Pour l'heure, elle et cinq autres mis en cause restent en détention provisoire. Son frère Rachid Habsaoui prend sur lui la responsabilité du trafic et dédouane sa soeur. Selon nos informations, cet homme, qui a fait de la prison il y a 18 ans, dit être retombé dans la drogue après le décès brutal de la mère de la fratrie, Fatima, à l'automne 2022. Le second frère Benaïssa, lui, nie son implication dans le trafic. Employé depuis une trentaine d'années dans la même entreprise, il est marié et a quatre enfants, et n'a jamais fait de prison.