Découvrez qui est votre personnalité normande de l’année 2021

Publié le Mis à jour le
Écrit par Karima Saidi
Votez en bas de page pour votre personnalité normande préférée pour cette année 2021
Votez en bas de page pour votre personnalité normande préférée pour cette année 2021 © France 3 Normandie

La rédaction de France 3 Normandie a sélectionné 10 personnalités de notre région qui nous ont amusés, fait rêver, ou tout simplement émerveillés. Chacune dans leur domaine, elles ont marqué l’année 2021. Vous avez voté, c'est vous qui avez décidé. Découvrez qui est votre personnalité normande de l'année.

1- Thomas Pesquet : le spationaute normand à nouveau dans l'espace

    L’astronaute originaire d’Auffay près de Dieppe en Seine-Maritime, a eu à nouveau la tête dans les étoiles en 2021.  Le normand est parti en avril dernier pour une deuxième mission dans la Station Spatiale Internationale (ISS) baptisée « Alpha ». C’est à bord du Crew Dragon, le vaisseau de la société d'Elon Musk, que le pilote a décollé avec 3 autres membres d’équipage le 24 avril 2021.

    Durant son séjour de 6 mois en orbite, Thomas Pesquet a mené de nombreuses expériences scientifiques. Il a également effectué  quatre sorties extra-véhiculaire ("EVA") en dehors de la station, pour installer notamment de nouveaux panneaux solaires.

    En octobre, l’astronaute a pris la suite du japonais Akihiko Hoshide en devenant jusqu’à la fin de sa mission le commandant de l’ISS. C’est le premier français à avoir ce poste. Il a abondamment partagé ses aventures sur les réseaux sociaux.

    Après 199 jours en apesanteur et avoir réalisé 3000 fois le tour du globe, le seino-marin âgé de 43 ans a conclu son séjour par un amerrissage le 9 novembre au large des côtes de Floride.

    A son arrivée, Thomas Pesquet, a annoncé que son prochain rêve serait de fouler la lune. 

    2. Orelsan : le rappeur de l'année

    C’est l’année de tous les records pour le caennais Orelsan ! 4 ans après le succès de « La fête est finie », le rappeur a réalisé, mi- novembre, avec « Civilisation» le meilleur démarrage d’album depuis 2018 toutes catégories confondues.  Il a ainsi vendu 138 929 albums, en 7 jours, un chiffre jamais atteint pour la musique dite « urbaine ».  Ce 4ème opus est par ailleurs plus engagé que les précédents.

    Côté concerts, ses 4 dates à l’Accor Arena de Paris (20 000 places) ainsi que son spectacle à Caen affichent déjà complet.

    Un mois plus tôt, en octobre, le frère d’Orelsan, Clément Cotentin, a sorti le documentaire « Montre jamais ça à personne ». Un film en 6 épisodes à base d’archives dans lequel il divulgue les coulisses du succès de son aîné ainsi que ses moments d’échecs.

    Ces moments attendrissants couplés à des ventes record font d’Orelsan aujourd’hui une des plus grandes stars du rap français.  

    3. Louan : la graine de journaliste télé qui fait le buzz

    Agé de seulement 13 ans, le rouennais Louan est fan de journaux télévisés, il adore la chaîne France Info. Pour s’amuser il a présenté chez lui, avec son smartphone et une application de prompteur, de courts journaux télé. Postée sur Twitter, sa vidéo est devenue virale, en 48 heures elle a dépassé le million de vues.

    Le jeune normand a par la suite été félicité par l’ensemble de la profession, notamment par les journalistes Laurent Delahousse et Anne-Sophie Lapix. Dans la foulée, Louan a été invité sur plusieurs plateaux de télévision, comme celui du 18.30 de France 3 Normandie, celui de « C à vous » sur France 5, tout comme sur le canal 27 (France Info). Louan a en effet participé aux festivités des 5 ans de France Info aux côtés de Samuel Etienne.

    Cerise sur le gâteau, le collégien a reçu en septembre une lettre d’Emmanuel Macron pour le féliciter pour « (son) talent, si jeune et si prometteur, mais aussi et surtout pour sa passion de l’information ».  

    4. Juline Anquetin-Rault : l'une des 10 meilleures professeures du monde 

    Juline Anquetin-Rault est professeure d’histoire géographie au CFA Simone Veil de Rouen. Cette trentenaire a candidaté au Global Teacher Prize 2021, l’équivalent du prix Nobel pour l’Education.

    Elle a terminé dans les 10 finalistes sur un total de 8000 candidats au départ. C’est la première fois qu’un concurrent français arrive à ce niveau et c’est une revanche pour cette normande qui par le passé a raté le CAPES à quelques points. Juline Anquetin-Rault ne s’est pas laissée abattre, elle a suivi des formations, a développé de façon auto-didacte sa méthode: la classe autonome.

    Elle s’inspire des techniques Montessori et Freinet, mais les applique à des adolescents. Ses cours sont couplés à des ateliers dans lesquels les élèves utilisent smartphones, quiz, casques de réalité virtuelle, ainsi que du matériel pédagogique créé par l’enseignante. Les jeunes peuvent ainsi travailler à leur rythme, en manipulant des objets.

    La rouennaise a même créé une agence de soutien scolaire et une chaîne You Tube pour diffuser sa méthode et aider ainsi les élèves en souffrance à l’école. 

    5. Alexis Hanquinquant, le triatlète en or aux Jeux Paralympiques

    Pour sa première participation aux Jeux paralympiques de Tokyo, le triathlète Alexis Hanquinquant a décroché la médaille d’or dans la catégorie PTS4. Le sportif, âgé de 35 ans, est originaire d’Yvetot en Seine-Maritime. Il a été amputé de la jambe droite sous le genou à la suite d'un accident du travail en 2010.

    Avant de participer aux Jeux en août dernier, il était déjà triple champion du monde et d'Europe. Il partait donc favori. Un statut qu’il a confirmé en concluant en moins d’une heure les 750 mètres de natation, 20 kilomètres de cyclisme et 5 kilomètres de course à pied, le tout avec 4 minutes d’avance sur son poursuivant.

    Suite à ses performances l’yvetotais a été décoré, avec d’autres athlètes, de la médaille de chevalier de la légion d’honneur par Emmanuel Macron, à l’Elysée en septembre 2021.

    Alexis Hanquinquant vise désormais les Jeux Paralympiques de Paris en 2024.

    6. Colette Marin-Catherine : la résistante Oscarisée

    Cette caennaise de 93 ans, ancienne résistante sous l’occupation nazie est  l’héroine de « Colette ». Ce film a reçu l’Oscar du meilleur court-métrage documentaire 2021 à Hollywood. Originaire de Bretteville-l’Orgueilleuse dans le Calvados, Colette Marin-Catherine, a perdu en 1945 son frère, Jean-Pierre Catherine.  Le jeune homme avait été déporté dans le camp de Dora à Nordhausen en Allemagne, il y est mort à l’âge de 19 ans.

    Colette Marin-Catherine, a toujours refusé de visiter ce camp et de faire ce qu’elle appelle du « tourisme morbide ». Mais à 92 ans, sa rencontre avec Lucie Foulbe, une lycéenne, aspirante historienne, est un déclic. Les deux femmes se rendent en 2019 ensemble dans le camp de Dora sous l’objectif de la caméra de l’américain Anthony Giacchino.

    De cette visite est né le documentaire « Colette » qui a reçu un Oscar. Ce voyage mémoriel sera aussi une source « d’apaisement » pour la nonagénaire.

    7. Guillaume Martin, le meilleur cycliste tricolore du Tour de France

    Guillaume Martin, cycliste originaire de l’Orne, s’est hissé cette année dans le Top 10 de la Grande boucle en terminant 8ème au général. S’il n’a certes pas gagné d’étape, son objectif initial, le sportif a tout de même pointé à la deuxième place du classement au soir de la 14ème étape. Un résultat qui, pour sa 5ème participation, a ravi le coureur de l’équipe Cofidis.

    Le cycliste de 28 ans ne s’est pas arrêté là. Après son arrivée sur les Champs Elysées, il s’est envolé dans la soirée pour Tokyo. Guillaume Martin participait en effet aux Jeux Olympiques où il a obtenu la 27ème place (2ème  français) dans l’épreuve de course sur route. Un classement décevant mais vite oublié puisque le normand a terminé 9ème du tour d’Espagne en septembre. C’est la première fois depuis 1995 qu’un français fini dans le Top 10 de deux grands tours dans la même saison.

    Guillaume Martin, est par ailleurs diplômé d’un master de philosophie. Il s’est inspiré de son expérience dans le sport de haut niveau pour publier son deuxième livre intitulé « La société du peloton ». Un essai philosophique dans laquelle il compare le peloton qu’il connait bien avec la société capitaliste actuelle.  

    8. Amandine Petit : la miss France 2021

    Amandine Petit a vécu cette année son rêve de petite fille : devenir miss France ! La jeune femme, originaire de Bourguébus, près de Caen dans le Calvados est la 7ème normande à avoir décroché le titre de reine de beauté.  

    Avant de remporter le concours, cette jeune femme de 23 ans, suivait le Master 2 management des établissements et structures gérontologiques à l’Université de Caen. Elle finançait partiellement ses études en travaillant en tant qu’hôtesse d’accueil au Stade d’Ornano.

    Lors de cette année de sacre, Amandine Petit a multiplié les voyages, les interviews, les dédicaces mais toujours en gardant ses distances puisque  son règne s’est tenu sous l’égide du Covid-19. C’est le seul regret de cette caennaise, qui a quelques jours de rendre son écharpe se dit déjà « nostalgique » de cette aventure.   

    9. Charlie Dalin, le skipper normand sur les mers du globe

    Charlie Dalin devrait se souvenir pendant de longues années de sa première participation au Vendée Globe. Le skipper havrais de 37 ans, a en effet franchi, le 27 janvier 2021, en premier la ligne d’arrivée. Mais il n’est finalement pas le vainqueur de cette course en solitaire autour du monde.

    C’est en effet Yannick Bestaven (Maître Coq), qui est monté sur la première marche du podium. Durant la course, ce marin s’était dérouté pour sauver du naufrage Kévin Escoffier. Il a donc bénéficié de bonifications (10 heures 15) par le jury. Des compensations qui ont relégué Charlie Dalin en 2ème position au classement général.

    Charlie Dalin, a également participé cette année, avec son voilier Apivia à la 15ème édition de la Transat Jacques Vabre au départ du Havre. Cet architecte naval de formation était en duo avec Paul Meilhat. Les deux hommes ont fini 2ème de la course dans la catégorie Imoca après le duo Thomas Ruyant et Morgane Lagravière (Linked Out).   

    10. Jean-Pascal Zadi, le meilleur espoir masculin aux Césars

    Jean-Pascal Zadi a reçu pour son rôle dans son propre film « Tout simplement noir »,  le césar du meilleur espoir masculin 2021. Une comédie dans laquelle il tourne habilement en dérision les communautarismes et les clichés de la représentation des Noirs en France.  

    Né en région parisienne de parents ivoiriens, Jean-Pascal Zadi a grandi à Ifs près de Caen dans le Calvados. Il dit avoir connu le racisme "de la maternelle jusqu'à l'âge de trente ans". Débrouillard, le cinéaste a d’abord fait des clips avant de se lancer dans la réalisation de films. « Tout simplement noir » sorti en juillet 2020 est son quatrième long-métrage.

    Le jeune artiste continue dans son oeuvre à traiter des questions relatives à l'identité et aime à rappeler qu’il est « un normand de ouf » !    

    En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

    Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

    Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.