Qui sont les 49 nouveaux députés de l'Occitanie ?

L'assemblée nationale / © PHILIPPE LOPEZ / AFP
L'assemblée nationale / © PHILIPPE LOPEZ / AFP

SYNTHESE REGIONALE - La République en Marche a remporté les législatives en France, y compris en Occitanie (35 députés sur 49), mais sa large avance au premier tour n'a pas été amplifiée et il y a même eu des surprises ! Voici les noms de vos nouveaux députés. 

Par Fabrice Valery

La balancier qui était parti très largement vers En Marche! au premier tour en Occitanie est reparti légèrement en sens inverse à l'issue du second tour avec un mouvement de rééquilibrage qui n'a certes pas empêché le mouvement d'Emmanuel Macron de l'emporter largement mais avec peut-être moins d'ampleur qu'attendu.

Première surprise, dans l'Ariège, où le second tour opposait deux candidats d'En Marche! à deux candidats de la France Insoumise et ce sont ces derniers qui l'ont emporté, d'ultime justesse, dans les deux circonscriptions. Jérôme Azéma et Bénédicte Taurine sont donc les deux nouveaux députés LFI de l'Ariège. Avec la Lozère et le Tarn-et-Garonne, l'Ariège est l'un des trois départements d'Occitanie où En Marche n'a aucun élu. 

Surprise aussi dans le Tarn-et-Garonne, où Valérie Rabault (PS) est réélue à Montauban après un premier tour difficile face au candidat macroniste. Réélection aussi pour la présidente du PRG, Sylvia Pinel, députée de la deuxième circonscription, qui était opposée au Front National Romain Lopez. 

La République en Marche réussit tout de même le grand chelem dans deux départements : le Tarn et l'Aude, où elle remporte tous les sièges. Dans le Tarn, Marie-Christine Verdier-Jouclas, Philippe Folliot et Jean Terlier sont les trois élus du département du Tarn. 
Dans l'Aude, ce sont Danièle Herin, Alain Péréa et Mireille Robert sont les trois nouveaux députés du département. 

Dans la Haute-Garonne et à Toulouse, LREM a bien failli faire un carton plein mais le PS a réussi à sauver un siège avec Joël Aviragnet dans la 8ème circonscription. Les autres nouveaux députés du département, tous En Marche!, sont : Pierre Cabaré, Jean-Luc Lagleize, Corinne Vignon, Mickaël Nogal, Jean-François Portarrieu, Monique Iborra, Elisabeth Toutut-Picard, Sandrine Mörch et Sébastien Nadot. A noter que la droite a perdu le seul siège qu'elle détenait, celui de Laurence Arribagé. 

En revanche, les Républicains conservent la circonscription de la Lozère, avec Pierre Morel à L'huissier. La droite remporte aussi un nouveau siège dans le Lot, avec Aurélien Pradié. L'autre circonscription est décrochée, dans ce département traditionnellement à gauche, par la candidate En Marche! Huguette Tiegna

La droite perd un siège dans le département voisin de l'Aveyron, où Yves Censi est battu par Stéphane Mazars (En Marche!). Anne Blanc (En Marche!), seule en lice sur la 2ème circonscription, est évidemment élu. Mais les Républicains conservent la 3ème circonscription avec Arnaud Viala

Dans l'Hérault, LREM décroche 7 des 9 sièges : Patricia Miralles, Coralie Dubost, Jean-François Eliaou, Philippe Huppé, Christophe Euzet, Nicolas Desmoulin et Patrick Vignal sont tous élus sous l'étiquette de la majorité présidentielle. Mais la France Insoumise décroche la 2ème circonscription, avec Muriel Ressiguier. La 6ème circonscription, celle de Béziers, est remportée par le Front National avec Emmanuelle Ménard, l'épouse de Robert Ménard. 

Dans le Gard, Gilbert Collard conserve de justesse son siège de député apparenté FN face à Marie Sara. Mais La République en Marche décroche 5 sièges : Françoise Dumas, Anthony Cellier, Annie Chapelier, Olivier Gaillard et Philippe Berta. 

Louis Aliot
(FN) est élu dans la 2ème des Pyrénées-Orientales. Dans les autres circonscriptions, tous les duels entre le FN et LEM tournent à l'avantage de la majorité présidentielle : Romain Grau, Laurence Gayté et Sébastien Cazenove sont élus députés. 

Le PS sauve un siège dans le Gers avec Gisèle Biémouret qui est réélue, l'autre député étant Jean-René Cazeneuve (LREM). Dans les Hautes-Pyrénées, la députée sortante PRG Jeanine Dubié est réélue après un premier tour difficile. Le deuxième siège revenant à Jean-Bernard Sempastous, proche d'Emmanuel Macron. 

Au total, la répartition des 49 nouveaux députés d'Occitanie est la suivante
  • 35 La République en Marche
  • 3 Parti socialiste
  • 3 France Insoumise
  • 3 Front National
  • 3 Les Républicains
  • 2 Parti Radical de Gauche. 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus