Législatives 2022 : Le raz-de-marée attendu par la Nupes n'a pas eu lieu en Île-de-France

Publié le Mis à jour le

La Nouvelle union populaire écologique et sociale remporte plusieurs circonscriptions en Île-de-France, à l'issue de ces législatives. Pour autant, cette union de la gauche n'emporte pas autant de sièges qu'elle espérait.

L'union présidée par Jean-Luc Mélenchon remporte au niveau national 133 sièges, dont 43 en Île-de-France. Autant de circonscriptions conquises par cette alliance qui réunit entre autres la France Insoumise, le Parti Socialiste, le Parti Communiste et Europe Ecologie-Les Verts. Comparé au tour précédent, l'union perd 17 secteurs. Il s'agit tout de même d'un des rares partis à avoir fait élire des députés, dès le premier tour. Sonia Chikirou, Sarah Legrain, Danièle Obono et Alexis Corbière ont en effet été élus, le 12 juin dernier. Malgré ces surprises, la Nupes réalise des percées moins importantes que prévu.

La Nupes fait le plein en Seine-Saint-Denis

Main basse sur le 93 : la Nupes rafle les douze sièges mis en jeu dans le département. Outre la victoire au premier tour d'Alexis Corbière dans la 7e circonscription (Montreuil), le parti fait entrer 11 députés à l'Assemblée. Trois députés La France Insoumise sortants Éric Coquerel, Stéphane Peu et Bastien Lachaud ont été réélus haut la main dans leur circonscription, avec des scores autour de 70 à 80%.

Dans les 3e, 8e et 12e circonscriptions, les députés Ensemble sont battus par des candidats de la Nupes. Dans la 3e (Noisy-le-Grand, Gournay, Neuilly-Plaisance), Patrice Anato (LREM-Ensemble) s'incline face à Thomas Portes (Nupes) avec 53,96% des voix. Dans la 8e circonscription (Gagny, Rosny, Villemonble), Fatiha Keloua-Hachi de la Nupes l'emporte face à la députée sortante LREM Sylvie Charrière. Enfin, dans la 12e circonscription (Livry, Montfermeil, Le Raincy), Jérôme Legavre (Nupes) est élu député contre le député sortant LREM Stéphane Testé.

Ce second tour réserve aussi quelques surprises. L'avocate Raquel Garrido (Nupes) a renversé dans la 5e circonscription Jean-Christophe Lagarde. Le président de l'UDI briguait cette fois un cinquième mandat. Il s'agissait du pilier de la droite locale depuis vingt ans, dans ce secteur qui comprend Bobigny, Drancy et Le Bourget.

Pour sa première candidature aux législatives, l'ex-porte-parole d'Attac, Aurélie Trouvé l'emporte avec 69,2% des voix. Elle faisait face à Alexandre Saada (Modem-Ensemble) dans la 9e circonscription. Quant à Nadège Abomangoli (LFI-Nupes), elle l'a emporté aux Pavillons-sous-Bois (10e circonscription) contre Alain Ramadier. Le député LR et patron des républicains en Seine-Saint-Denis est défait par la candidate Insoumise, avec 55,5% des suffrages. 

Configuration particulière pour Clémentine Autain (LFI-Nupes) et Soumya Bourouaha (PCF-Nupes). Il s'agissait des deux seules candidates faisant face à des adversaires qui ont choisi de se retirer. La première se présentait dans la 11e circonscription (Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte), contre la dissidente PCF Virginie de Carvalho. Sa collègue de la 4e circonscription (le Blanc-Mesnil, Stains, Dugny) faisait face dans le même temps à Azzédine Taïbi, maire de Stains. Toutes deux n'avaient besoin que d'un seul vote pour être élues. Score final : 100% des voix. 

La majorité des sièges dans le Val-de-Marne et un coude-à-coude avec LREM-Ensemble à Paris

  • Paris

À Paris, l'alliance de la gauche gagne neuf sièges. C'est le même score que les candidats soutenant Emmanuel Macron (LREM-Ensemble). Plusieurs des candidats de cette union étaient scrutés dans la Capitale. C'est le cas dans la 5e circonscription, où Julien Bayou a de nouveau viré en tête au second tour. L'ancien secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts a été élu avec 58,1% des voix.

Même chose du côté de la 9e circonscription, où Sandrine Rousseau a vaincu Buon Tan. Avec sa victoire contre son rival LREM-Ensemble, l'ancienne candidate à la primaire écologiste pour la présidentielle entre pour la première fois au Palais Bourbon.

Danielle Simonnet devient aussi députée, dans la 15e circonscription. La conseillère de Paris depuis 2008 a vaincu Lamia El Aaraje. Elle a réuni 58,5% des suffrages face à la dissidente du Parti Socialiste. Autre victoire notable : celle d'Aymeric Caron. Le journaliste s'est présenté dans la 18e circonscription, contre Pierre-Yves Bournazel. Le candidat Horizons s'est incliné au second tour face au représentant de la Révolution écologique pour le vivant (REV-Nupes). Ils sont rejoints par deux autres élus : Eva Sas et Rodrigo Arenas. Ces membres d'Europe Ecologie-Les Verts ont été choisis respectivement dans la 8e et la 10e circonscription de Paris. 

  • Val-de-Marne

L'événement est sans doute l'élection de Rachel Kéké, dans la 7e circonscription du Val-de-Marne. Avec 50,30% des suffrages, elle a battu l'ancienne ministre des Sports, Roxana Maracineanu. L'ancienne porte-parole de la longue grève des femmes de chambres de l'Ibis Batignolles a récolté 177 voix de plus que sa rivale de LREM.

Les personnalités médiatiques de La France Insoumise n'ont pas eu de mal à se faire élire. C'est le cas de Mathilde Panot. La présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale a été réélue dans la 10e circonscription (Ivry, Vitry, le Kremlin-Bicêtre). Elle cumule 67,63% des voix face à Philippe Hardouin, candidat Ensemble. Clémence Guetté n'a pas eu de problème non plus pour battre le député LREM sortant Jean-François Mbaye. La coordinatrice du programme de Jean-Luc Mélenchon bat son concurrent dans la 2e (Créteil, Orly, Choisy), avec 64,20% des suffrages exprimés. 

De même, dans la 3e circonscription, le candidat Ensemble, Laurent Saint-Martin, ancien candidat LREM aux Régionales, est battu de peu par le candidat de la Nupes Louis Boyard qui l'emporte avec 51,98% des voix. Enfin, dans la 11e circonscription, la candidate Sophie Taillé-Polian de la Nupes bat à 63,32% le candidat Ensemble Erwann Calvez.

      Peu de députés dans le reste de la région

      • Hauts-de-Seine

      Dans les Hauts-de-Seine, l'union améliore son score. Elle passe de un à quatre députés, dans le département. Elsa Faucillon (PCF-Nupes) a été réélue dans la première circonscription avec 70,17% des voix. Dans le même temps, Aurélien Saintoul (LFI-Nupes) a renversé la députée sortante Ensemble Laurianne Rossi dans la 11e (Bagneux, Malakoff, Montrouge) avec 54,76% des votes.

      À l'issue d'une triangulaire très serrée, l'écologiste de la Nupes Francesca Pasquini est arrivée en tête avec 35,55% des voix, devant Baï-Audrey Achidi (Ensemble, 34,21%) et Marie-Do Aeschlimann (Les Républicains, 30,24%) dans la 2e (Colombes-Asnières). Une autre écologiste, Sabrina Sebaihi, l'a emporté avec 51% des voix dans la 4e (Suresnes-Nanterre) face à l'élue Ensemble sortante Isabelle Florennes.

      • Val-d'Oise

      La Nupes conquiert quatre circonscriptions sur les dix du département. Au premier tour, l'alliance était pourtant en tête dans neuf des dix sections du Val-d'Oise. Dans la 8e circonscription, Carlos Bilongo a réuni 61,7% au second tour contre François Pupponi. L'ex-maire Modem de Sarcelles l'ex-maire de Sarcelles était déjà en ballottage défavorable sur ce territoire qui regroupe Villiers-le-Bel, Garges-lès-Gonesse et Sarcelles. 

      Autre candidat de la Nupes à siéger prochainement au Palais Bourbon : Aurélien Taché. Il est élu dans la 10e circonscription, entre Cergy-Nord et L'Hautil. Avec 55,76% des suffrages, il devance Victorien Lachas. Le candidat de la majorité présidentielle a rassemblé 44,24% des voix.

      Arnaud Le Gall (LFI-Nupes) est quant à lui élu député de la 9e circonscription avec 56,4% des suffrages. Sur le secteur de Goussainville et de Gonesse, il bat Jean-Baptiste Marly, unique candidat RN à se hisser au second tour dans le département. Il reste enfin Paul Vannier, dans la 5e circonscription. Le candidat a été choisi face à sa concurrente Fiona Lazaar, qui représentait LREM-Ensemble.

      • Yvelines

      La Nupes, qui s'était qualifiée au second tour dans 11 circonscriptions, n'a gagné que deux duels dimanche soir. La Nupes réussit à obtenir deux sièges dans la 8e et la 11e circonscription, toutes deux déjà gagnées en 2012. Benjamin Lucas l'emporte face à la candidate Edwige Hervieux avec 56,41% des voix. 

      Dans la 11e, c'est William Martinet qui l'emporte de justesse avec 50,19% des voix (110 voix) face à la candidate Ensemble Aurélie Piacenza.

      • Essonne

      La gauche, qui n'avait fait élire aucun député dans l'Essonne il y a cinq ans, a légèrement réussi dimanche à rattraper son retard sur La République en marche dans ce département, en l'emportant dans trois des 10 circonscriptions. Dans le duel le plus attendu, la ministre de la Transition écologique Amélie de Montchalin a été battu par Jérôme Guedj (Nupes), ancien député socialiste frondeur, élu dans la 6e circonscription avec 53,36% des voix.

      La Nupes remporte aussi deux autres duels contre la coalition présidentielle. Dans la 1e circonscription, Farida Amrani passe devant Medhy Zeghouf (Ensemble). 59,84% des votants ont choisi la candidate de l'union de la gauche contre 40,16% pour le parti d'Emmanuel Macron. Même chose dans la 10e circonscription, où Antoine Léaument bat Nadia Carcasset (Ensemble) avec 55,21% des voix. 

      Les 577 députés élus doivent siéger pour 5 ans, au Palais Bourbon.