Résultats définitifs des régionales 2021 dans le Grand Est : victoire de Jean Rottner (LR) au second tour

Jean Rottner (LR) remporte les élections régionales dans le Grand Est ce dimanche 27 juin, marquées par une très forte abstention. Sa liste obtient 40,30% au second tour, devant celles de Laurent Jacobelli (RN), 26,30%, d’Eliane Romani (EELV/PS/PCF) 21,22% et de Brigitte Klinkert 12,17%.

Jean Rottner (LR) remporte les élections régionales dans le Grand Est, sur fond d'abstention très importante. Le président sortant de la région est crédité de 40,30% des suffrages au second tour, ce dimanche 27 juin selon des résultats définitifs. Comme au premier tour, sa liste arrive largement en tête du scrutin, devant celle de Laurent Jacobelli (RN) 26,30%. Les listes d’Eliane Romani (EELV/PS/PCF) 21,22% et de Brigitte Klinkert 12,17% (LREM-MoDem) complètent cette quadrangulaire. Pour rappel, 9 listes étaient en lice au premier tour le 22 juin. Aucune alliance ou fusion n'a été réalisée pendant l'entre deux-tours.

"Il faut avoir la victoire modeste par rapport à cette abstention, je l'ai", annonce Jean Rottner. "Les électeurs nous ont placés en tête pour la qualité de notre projet, parce que notre ambition leur correspondait au mieux, parce que refaire le match du passé et du redécoupage administratif n’a plus de sens à leurs yeux", explique celui qui a remplacé en 2017 Philippe Richert, démissionnaire, à la tête du conseil régional. "Mon mandat assurera une protection à tous, placera l’humain au cœur de la politique et redonnera au travail et à l’effort tous leurs sens", promet ce médecin urgentiste de formation.

"La forte abstention a fait qu'il y a une prime au sortant", selon Laurent Jacobelli, qui subit un revers. En 2015, Florian Philippot, sous l'étiquette du FN, avait recueilli 36% des votes. "Nous serons force de propositions pour plus de sécurité, d'équilibre entre la ruralité et les villes, pour s'occuper des jeunes et des plus anciensNous serons à la hauteur de la tâche qui nous a été confiée, à savoir de premier opposant. Nous serons une opposition déterminée".  

Eliane Romani, en progression de sept points par rapport au premier tour, se félicite du retour des écologistes. "La vraie bonne nouvelle, c'est que les écologistes entrent de nouveau dans l'assemblée régionale, et vont pouvoir exercer un mandat, participer au débat public, être force de propositions sur les questions en particulier de l'écologie et de la justice sociale". 

Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'Insertion, enregistre une faible hausse, avec 12,17% des voix (+2 points).  "C'était l'objectif de pouvoir siéger au sein de l'assemblée régionale, dans le cadre du projet que nous portions, d'une opposition constructive. Il va falloir changer la pratique du pouvoir. Ça a été une campagne difficile, une campagne où nous avons fait l'objet de pressions et de menaces", regrette-t-elle. Cela n'est pas acceptable" . 

La répartition du nouveau conseil régional 

Le score de Jean Rottner lui permet d'obtenir la majorité absolue des sièges de la future assemblée régionale. Elle compte 169 conseillers régionaux (59 pour l’Alsace, 38 pour la Champagne-Ardenne et 72 pour la Lorraine).

Dans le détail :

  • la liste de Jean Rottner obtient 94 sièges (55.62% des sièges)
  • la liste de Laurent Jacobelli obtient 33 sièges (19.53%)
  • la liste d'Eliane Romani obtient 27 sièges (15.98%)
  • la liste de Brigitte Klinkert obtient 15 sièges (8.88%).

Nouvelle abstention record

Les électeurs ont une nouvelle fois massivement boudé les urnes du territoire comprenant les anciennes régions Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne (5,5 millions d'habitants). L'abstention est de 69,76%, contre 70,38 % au premier tour dans le Grand Est. Elle atteint 65,7% au niveau national. 

Le Grand Est serait ainsi, comme au premier tour, la région métropolitaine où le taux d'abstention est le plus élevé. A 17h, le taux de participation est de 23,79 %, en très légère hausse par rapport au premier tour à la même heure (23,04 %). 
Le deuxième tour des élections départementales est organisé le même jour. Il concerne 9 départements dans le Grand Est : Collectivité européenne d'AlsaceAube, Ardennes, Haute-Marne, Marne, Meuse, Meurthe-et-Moselle, MoselleVosges).

 

Les principales compétences de la région

Ces élections permettront de renouveler les 169 membres du conseil régional. Son assemblée plénière se réunit 4 à 5 fois par an, "avec une session obligatoirement consacrée à l’examen et au vote du budget de la collectivité". Le Grand Est dispose d'un budget de 3,4 milliards d’euros en 2021. Parmi ses compétences, la région gère notamment : 

  • Les transports. le Grand Est s'occupe de l’organisation des Transports Express Régionaux, avec 1700 TER par jour. Il prend également en charge les transports collectifs routiers scolaires et interurbains collectifs, soit 326 lignes routières et 3500 circuits de transport scolaire.
  • Les lycées, l’apprentissage et l'orientation. 300.000 jeunes sont inscrits dans les lycées et centres de formation, dont  217.000 fréquentent les 353 lycées du Grand Est. La région gère leur construction, entretien et fonctionnement.
  • La formation professionnelle : la région définit et met en œuvre la politique de formation professionnelle des salariés et demandeurs d’emploi
  • L’aménagement du territoire et l’environnement : la région doit présenter un schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET).  
  • Le développement économique : le Grand Est doit présenter un schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDE-II).

Rappel des résultats du 2e tour des régionales en 2015

La liste conduite par Philippe Richert (LR), avait remporté les élections avec 45,64% des voix, devant celle de Florian Philippot (FN) 33,78%. La liste PS menée par Jean-Pierre Masseret est arrivée en troisième position, avec 20,58%. Le taux de participation avait atteint 59,26 %, celui de l'abstention 40,74%. Philippe Richert a démissionné de la présidence du conseil régional en 2017. Jean Rottner lui a succédé.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité