Bas-Rhin - Une croix gammée gravée sur la statue dorée du Sacré-Cœur à Wolxheim : "On ne respecte plus rien"

Une croix gammée nazie a été gravée sur la statue du Sacré-Cœur, située au sommet de la colline du Horn, à Wolxheim (Bas-Rhin). La découverte a eu lieu dans la matinée du dimanche 4 juillet.
La croix gammée nazie a été tracée sur l'or fin recouvrant la statue, à l'aide d'une pointe.
La croix gammée nazie a été tracée sur l'or fin recouvrant la statue, à l'aide d'une pointe. © Nathalie Dischler

C'est un monument édifié pour transmettre un message de paix... souillé par un symbole de haine. La statue dorée du Sacré-Cœur, au sommet de la colline du Horn, a été retrouvée vandalisée.

Une croix gammée nazie a été gravée dans l'or fin recouvrant cette statue représentant Jésus-Christ. Elle a été découverte ce dimanche 4 juillet 2021, dans la matinée, par le curé de Molsheim (Bas-Rhin). Ce dernier avait été prévenu par un tiers.

L'ecclésiastique a de suite averti le maire de Wolxheim (Bas-Rhin), où se trouve la statue. Adrien Kiffel et sa première adjointe Nathalie Dischler ont constaté la situation sur la colline. Elle est située au milieu des champs s'étendant au nord de ce village de 975 âmes (voir sur la carte ci-dessous).


Nathalie Dischler a confié sa consternation à France 3 Alsace. "On l'a signalé à la police municipale de Molsheim, dont nous dépendons depuis peu. En attendant, on ne peut pas nettoyer. Ce n'est pas quelque chose qu'on enlève d'un coup d'éponge : ça a été gravé, avec une pointe. Et on ne peut pas non plus recouvrir la statue." Laquelle se trouve située en hauteur, sur un socle monumental en pierre : ce n'est pas à portée de main.

Elle se dit "énormément affectée", alors que les incivilités dans la commune ne cessent de croître dans le village. "Ce n'est évidemment pas comparable... Mais on a planté des fleurs le 22 mai, et dès le lendemain, plusieurs avaient déjà été volées. Des jardinières ont aussi disparu. Il y avait déjà eu des dégradations sur le site : une partie des lumières complètement abîmée, des déchets sauvages et des rodéos... Ça devient lourd à supporter."

"On parle d'un lieu emblématique et ça nous affecte vraiment beaucoup", poursuit la première adjointe. "On va où ? Il n'y a plus de respect de rien. On vit dans un drôle de monde..."
 

La statue du Sacré-Coeur de Wolxheim se trouve au sommet d'une colline qui a servi de carrière de calcaire.
La statue du Sacré-Coeur de Wolxheim se trouve au sommet d'une colline qui a servi de carrière de calcaire. © Office du tourisme de la région de Molsheim-Mutzig


Le coût des réparations pour retirer le symbole antisémite n'a pas encore été chiffré. Mais il pourrait s'avérer onéreux, la statue étant dorée à l'or fin. L'équipe municipale va se mettre en contact avec la police, les assurances, et le doreur strasbourgeois Pascal Meyer. Il s'était occupé du monument lors de sa dernière rénovation, en 2014 (il se corrodait). Deux ans auparavant, la statue avait été restaurée pour le centenaire de sa construction, en 1912.

Le maire Adrien Kiffel ne cache pas son exaspération. "Tracer ce signe est grave, mais je suis certain que les individus qui ont fait ça n'ont aucune idée de sa signification. Je pense qu'ils ont fait ça pour 's'amuser'... On nous a signalé un rodéo une fois, et quand la police est allée sur place, elle a trouvé des jeunes en train d'escalader la statue..." Ces rassemblements ont commencé lors du confinement.
 

C'est un acte odieux.

Adrien Kiffel, maire de Wolxheim


Mais les dégradations, elles, ne datent pas d'hier. "Entre les vols de fleurs, et les dégradations... Comme quand on nous détruit les lampes qui éclairent la statue, protégées par du verre armé de 50 millimètres : je me demande s'ils n'y vont pas à la masse... On est bien content d'avoir adhéré à la police municipale, ils font des patrouilles et des contrôles d'identité." Mais ça ne suffit pas.

Il a l'espoir que cet "acte odieux" ne reste pas impuni. "J'espère que les auteurs seront attrapés et qu'ils feront face à leurs responsabilités. La sensibilisation, c'est bien, mais je pense qu'ils ne se calmeront que si on leur fait mettre la main au porte-monnaie."
 


L'édile précise diriger un "beau village, avec un vignoble magnifique, ouvert sur toute la région. Et on aime le partager avec les gens respectueux qui viennent le voir, alors pourquoi on nous casse tout ?" Une partie du site pourrait être interdite d'accès. Le conseil municipal va réfléchir prochainement à y délimiter un chemin. Cela permettrait aussi d'éviter que "des fleurs très rares qui ne poussent qu'à cet endroit" soient piétinées.

Une plainte sera déposée par ses soins devant la gendarmerie de Molsheim, dès le matin du lundi 5 juillet.
 

Un phénomène récurrent en Alsace

Plusieurs inscriptions de croix gammées et dégradations de monuments religieux ont eu lieu ces dernières années en Alsace (visibles sur la carte en bas de la liste). Les inscriptions en question s'attaquent souvent aux personnes réfugiées en France (hébergées dans les communes concernées). On y retrouve quasi-systématiquement des croix gammées et/ou des symboles nazis, et parfois des insultes antisémites. Les voici :

 


Un riche patrimoine

Wolxheim, village vignoble et touristique se trouve à l'entrée de la vallée de la Bruche. Des carrières y ont été percées, et leurs pierres acheminées vers Strasbourg, à l'époque où Vauban aménageait des fortifications. Un sentier permet de découvrir les vignes, un autre une série de poèmes en alsacien et français sur des panneaux à l'air libre : France 3 Alsace avait visité. On y trouve aussi une chapelle, dédiée à Saint-Denis et construite au XIVe siècle.

La statue a été édifiée en 1912, et est tournée en direction du fort de Mutzig (Bas-Rhin). Il s'agissait d'un message de paix voulu par la population du village, alors que grondaient les orages annonçant la venue prochaine de la Première Guerre mondiale. L'histoire montrera que leur message n'a pas été entendu...
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
antisémitisme société sécurité religion architecture culture