Mulhouse : profanation au cimetière musulman, "quasiment toutes les tombes saccagées"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester
Les divers ornements posés sur les tombes ont presque tous été jetés à terre.
Les divers ornements posés sur les tombes ont presque tous été jetés à terre. © Mohamed Korichi

La "quasi-totalité" des tombes du carré musulman du cimetière central de Mulhouse (Haut-Rhin) a été "saccagée". Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a dénoncé une profanation ce samedi 11 décembre, en début de soirée.

Une grande partie des tombes du carré musulman du cimetière central de Mulhouse (Haut-Rhin) a été découverte "saccagée". L'information a été révélée en début de soirée, ce samedi 11 décembre 2021. 

Plus précisément, les fleurs, vases, et divers ornements placés sur "la quasi-totalité des tombes" ont été balayés et jetés au sol. Les tombes en elles-mêmes ne semblent pas avoir été abîmées ou souillées. Les faits ont été découverts par des familles venues se recueillir en début d'après-midi.

C'est le Conseil français du culte musulman (CFCL) qui les a dévoilés, en les qualifiant de profanation, sur les réseaux sociaux. La police a été appelée pour "retrouver les auteurs de cet acte abject" (lire le tweet ci-dessous).


Les forces de l'ordre étaient déjà sur place, ce samedi 11 décembre à 18 heures, pour effectuer les premières constatations. Une enquête doit être ouverte.

L'étendue des dégâts reste à évaluer sur les lieux. Le cimetière central est situé au nord de la ville, quartier Wolf-Wagner, à proximité du commissariat central (voir sur la carte ci-dessous).


Ces dernières années, plusieurs cimetières alsaciens ont été dégradés, le plus souvent par le biais d'inscriptions antisémites (même quand il n'y avait pas de tombes juives). C'est notamment le cas pour celui de Rouffach (Haut-Rhin), le dernier en date, qui remonte au mois d'août 2021. 


Aucune inscription islamophobe ne semble avoir été retrouvée sur place, selon les premières informations disponibles.

Vague de réactions officielles

Très rapidement, l'ancien maire de Mulhouse, Jean Rottner, a fait part de sa "consternation" et de son "dégoût" face à "un acte lâche et odieux". Il veut que la lumière soit "vite" faite sur cette profanation, a-t-il écrit..

Peu après, Michèle Lutz, l'actuelle maire de Mulhouse, s'est rendue sur place "pour témoigner notre solidarité". Elle va déposer plainte pour ce vandalisme, indique-t-elle.

Pour rappel, voici la liste des lieux officiels, écoles, et édifices religieux ou funéraires en Alsace frappés par cette "série noire" de dégradations (voir aussi la carte ci-dessous) : 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.