Effondrement de Tivoli, disparition du petit Emile, affaire Hedi, visite du pape François à Marseille... 10 dates à retenir de l'année 2023 en Provence-Alpes

En ces dernières heures de 2023, portons un dernier coup d'oeil dans le rétro. Nous avons sélectionné dix dates qui ont marqué l'année en Provence-Alpes.

Alors que nous nous préparons à fêter la fin d'une année riche en événements et le début de la nouvelle, prenons le temps de jeter un dernier coup d'œil dans le rétro de 2023. France 3 Provence-Alpes vous détaille dix informations qui ont fait la Une de l'actualité au cours de ces douze derniers mois.

11 janvier : le scandale de la viande de cheval

Une affaire d'escroquerie tentaculaire jugée à Marseille. Le 11 janvier 2023, la justice condamne 15 professionnels français, belges et néerlandais de la filière de la viande chevaline. Les prévenus sont marchands de chevaux, négociants, grossistes en viande, fournisseurs de boucheries du sud de la France, importateurs, transporteurs ou encore vétérinaires. Ils sont accusés d'avoir introduit dans l'alimentation humaine de la viande chevaline impropre à la consommation. Des centaines de chevaux ont été conduits à l'abattoir avec des documents falsifiés. Des peines vont jusqu'à deux ans de prison ferme. Le procès s'est tenu en juin 2022 devant le tribunal correctionnel de Marseille. 

Alors que ce jugement tombe, un autre volet de cette affaire de fraude est jugée portant sur de la viande de chevaux réformés d'une ferme-laboratoire de Sanofi écoulée en boucherie, impliquant 25 prévenus.

2 février : la cour d'appel d'Aix fixe l'indemnisation de 13 victimes de PIP  

Une victoire pour les victimes des prothèses PIP après 13 ans de bataille judiciaire. Le 2 février 2023, pour la première fois concernant 35 000 plaignantes dans le monde, la cour d'appel d'Aix-en-Provence condamne le certificateur allemand TUV Rheinland à indemniser 13 femmes (une Colombienne, deux Espagnoles, deux Britanniques et huit Vénézuéliennes) à des montants allant de 7 000 à 37 135 euros.

Le scandale avait éclaté en 2010, suite à un taux anormal de rupture des implants de l'entreprise varoise PIP, qui les remplissait avec un gel artisanal non conforme à la place du gel en silicone requis, par souci d'économie. La mort du fondateur, Jean-Claude Mas, en 2019, a mis fin aux poursuites concernant l'entreprise, mais les procédures judiciaires continuent à l'encontre du certificateur, qui n'avait constaté aucun manquement.

8 avril : l'effondrement de la rue Tivoli

Huit morts dans une explosion à Marseille quatre ans après le drame de la rue d'Aubagne. Dans la nuit du dimanche 9 avril, l''immeuble du 17 rue de Tivoli s'est effondré

Nicole Gacon, 65 ans, vivait au rez-de-jardin, Anna Sinapi, 86 ans et Jacky Morand 83 ans, au rez-de-chaussée, Antoinette Vaccaro, 88 ans, au premier étage, Marion Blox, 31 ans, et Mickaël Lequeux, 29 ans, au deuxième, Jacques Praxy et Anne-Marie Praxy, 74 ans, au 3ᵉ et dernier étage. Il a fallu quatre jours aux secours pour extraire tous les corps des décombres. Une fuite de gaz au premier étage est à l'origine de l'explosion.

26 juin : Macron lance l'acte II de "Marseille en grand"

Emmanuel Macron de retour deux ans après le lancement de l'acte I du plan "Marseille en grand ". Le 26 juin, il revient lancer l'acte II de son plan. Visites de chantiers d'école, des bains de foules dans les cités, rencontres avec les habitants et les élus de terrain, et débat citoyen, etc. le président a mis à l'ordre du jour plusieurs dossiers brûlants concernant la sécurité, l'éducation et le logement.

A l'issue de cette visite de trois jours, le chef de l'Etat promet de revenir constater l'avancement de son plan.

8 juillet : la disparition du petit Emile au Haut-Vernet

Mauvaise rencontre, enlèvement, conflit familial... le mystère reste entier au Haut-Vernet. Le 8 juillet, un garçonnet de deux ans et demi disparaît de la maison de ses grands-parents, dans ce hameau des Alpes-de-Haute-Provence. Le petit Emile n'a pas été revu depuis. Perquisitions des maisons, recherches au sol et avec des drones n'ont livré aucun indice, aucune piste aux enquêteurs.  

Fin août, l'information judiciaire a été requalifiée pour "enlèvement, arrestation, détention et séquestration arbitraires."

Le jour de Noël, plus de cinq mois et demi après la disparition de l'enfant, sa mère a lancé un appel à la prière "pour revoir notre Emile".

16 juillet : 3e ponte de tortues sur les plages du sud-est

Un phénomène hors norme lié au réchauffement climatique ? En fin de soirée, le 16 juillet, une tortue caouanne pond ses œufs sur la plage très touristique de Saint-Cyr-sur-Mer. En deux semaines, des tortues sont venues à trois reprises cacher leurs oeufs dans le sable des places de la région. Ce phénomène rarissime interroge les spécialistes, et les experts n'ont pas de réponses claires à apporter. Parmi les explications avancées : les tortues seraient plus nombreuses, grâce aux mesures de protections de leur espace de ponte par exemple, ou les changements de courants marins pourraient aussi être à l'origine de ces évènements.

Une chose est sûre, les pontes sont aussi en nette augmentation depuis une dizaine d’années en Méditerranée, sur les côtes italiennes et espagnoles.

20 juillet : des policiers mis en examen dans l'affaire Hedi 

Quatre policiers accusés de violences policières. Le 20 juillet 2023, des policiers de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) de Marseille sont mis en examen pour des violences perpétrées sur un Marseillais, Hedi, un serveur âgé de 22 ans, en marge des émeutes urbaines qui ont éclaté après la mort de Nahel.

Le jeune homme a été gravement atteint à la tête par un tir de LBD et roué de coups dans la nuit du 1ᵉʳ au 2 juillet à Marseille. Mediapart a publié les images de videosurveillance montrant les violences subies par la victime. Le fonctionnaire de police marseillais auteur du tir de LBD a été remis en liberté le 1ᵉʳ septembre, après 40 jours de détention provisoire.

Le 12 décembre, Médiapart a à nouveau publié des documents accablants pour les policiers, révélant qu'ils "avaient déjà commis de graves violences. Mediapart a eu accès à des documents qui révèlent que la direction de la police de Marseille, informée, n’avait pris aucune mesure disciplinaire à leur égard".

4 septembre : des records de chaleur battus 

Une rentrée sous le signe de la chaleur. Le 4 septembre, des records de chaleurs sont battus dans six communes des Bouches-du-Rhône. Météo France enregistre des températures 7°C au-dessus des moyennes saisonnières. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur, à l'image d'une bonne partie de la France, connaît une vague de chaleur rarissime pour un mois de septembre. 

Cette vague de chaleur, inhabituelle pour la saison, est causée par une double dépression, qui sévit au large du Portugal, provoquant d'importantes inondations en Espagne et de fortes pluies au large de la Grèce. 

22 septembre : le pape en visite à Marseille

Une visite qui marquera son pontificat. Le 22 septembre, le pape François arrive à Marseille, où il participe aux Rencontres de la Méditerranée, à l'invitation du cardinal Aveline. Le pape a mis au cœur de sa visite le drame des migrants et multiplié les phrases chocs pour sensibiliser l'opinion à la tragédie de ceux qui meurent en traversant la Méditerranée pour rejoindre l'Europe. 

5000 policiers et 1500 agents sont mobilisés pour ce déplacement sous haute surveillance du souverain pontife. Près de 60 000 personnes se sont pressées pour écouter sa messe au stade Vélodrome et quelque 100 000 aux abords pour tenter de la voir passer dans sa papamobile. 

30 décembre : 49ᵉ mort à Marseille, 2023 record des narchomicides

Une guerre sanglante sur fond de trafic de drogue. Le 30 décembre, un jeune homme de 22 ans a succombé à des tirs de kalachnikov, pris pour cible sur un parking dans le 15ᵉ arrondissement. La rivalité des gangs DZ Mafia et Yoda pour le contrôle des points de deal représente plus de 7 assassinats sur 10 perpétrés à Marseille en 2023. A quelques heures du Nouvel an, le bilan des narchomicides s'établit à 49 morts, dont sept mineurs.

La guerre entre narcotrafiquants pour le contrôle des points de vente dans les cités de la ville a également fait 118 blessés, parmi lesquels 18 mineurs, avait indiqué le procureur de la république de Marseille, Nicolas Bessone, lors d'une conférence de presse à la veille de Noël.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité