En direct Visite du Président de la République

DIRECT. Suivez la visite d'Emmanuel Macron à Chambord

Emmanuel Macron et son homologue Sergio Mattarella célèbrent aujourd'hui ensemble à Amboise (Indre-et-Loire) les 500 ans de la Renaissance et l'anniversaire de la mort de Léonard de Vinci. Le président de la république commencera sa journée au château royal d'Amboise avant de se rendre à pied jusqu'au Clos Lucé, la dernière demeure de Léonard de Vinci. Dans l'après-midi, il rejoindra le château de Chambord où il rencontrera 500 jeunes français et italiens.

11:04

LES DERNIÈRES INFOS - Mis à jour le 02/05/2019 à 18:33

    Thomas Pesquet présente les ateliers sur l'espace à Chambord

    Le spationaute Thomas Pesquet a présenté les ateliers sur l'espace au public réuni autour d'Emmanuel Macron et de son homologue italien, Sergio Mattarella. C'est l'un des quatre thèmes, avec l'architecture, la littérature et les sciences, qui ont été proposés aux 500 jeunes Français et Italiens rassemblés à Chambord.

    L'ancien pilote de ligne et ingénieur aéronautique fut le dixième Français à rejoindre l'espace, lors d'une mission effectuée sur la Station spatiale internationale entre novembre 2016 et juin 2017. Un rêve qu'il n'aurait pas pu réaliser sans les idées visionnaires que Léonard de Vinci couchait sur parchemin quelque 500 ans plus tôt.

    Le lycée Léonard de Vinci à la rescousse de l'enseignement de l'italien

    Pendant que les gilets jaunes tentaient un lâcher de ballons et qu'Emmanuel Macron et son homologue italien déposaient une gerbe sur la tombe de Léonard de Vinci, les enseignants amboisiens se mobilisaient. Devant le bien nommé lycée Léonard de Vinci, ils étaient plusieurs dizaines à vouloir défendre l'enseignement de l'italien, "menacé d'asphyxie" en France.

    C'était aussi l'occasion de protester contre l'interdiction de manifester prononcée par la préfecture sur la commune, et contre les réformes Blanquer, que les syndicats FO, CGT et SNES voient comme une menace pesant sur le service public d'éducation. Autre crainte des enseignants : la fusion possible des lycées Léonard de Vinci et Chaptal, et le risque de dégradation des conditions d'enseignement qui en découlerait.

    CO manif léonard de vinci Amboise
    Les enseignants se sont rassemblés devant le lycée Léonard de Vinci - Muriel Navarro

    Emmanuel Macron et son homologue italien arrivent à Chambord

    Les présidents français et italien ont atteint le château de Chambord, où il ont rejoint 500 jeunes originaires de France et d'Italie. La chorale Scala a donné un concerto où se sont succédé des morceaux du Carmen de Bizet et de Verdi.

    Des gilets jaunes entendus pour... possession de ballons de baudruche

    Ils voulaient tenter un geste symbolique. Suite à l'interdiction de manifester à Amboise émise par la préfecture d'Indre-et-Loire, les gilets jaunes ont voulu effectuer un lâcher de ballons jaunes, qui seraient vus d'Amboise.

    Peine perdue : les ballons et d'autres objets, parmi lesquels des boules de pétanque, ont été saisis lors de fouilles de véhicules par les gendarmes. Les gilets jaunes qui détenaient les ballons dans leur voiture, une dizaine de personnes, ont été emmenés à la gendarmerie de Montlouis-sur-Loire pour y être entendus.

    Loin d'être intimidés, les gilets jaunes d'Indre-et-Loire se sont regroupés à la Ville-aux-Dames, où ils accrochent actuellement des ballons le long de la levée de la Loire. "On voulait que les gens puissent nous voir", explique une manifestante tout en lançant un live sur la page Facebook des gilets jaunes d'Indre-et-Loire.

    “Cet humanisme de la Renaissance est un tournant révolutionnaire. Les valeurs d’humanisme doivent nous guider aujourd'hui encore plus dans l’Europe”

    Stéphane Bern, devant les présidents français et italiens ainsi que les 50 porteurs de projet au Clos Lucé

    Les deux présidents rencontrent 50 porteurs de projets

    Dernier rendez-vous avant de quitter Amboise pour Chambord, Emmanuel Macron et Sergio Mattarella ont rencontré 50 porteurs de projets impliqués dans les 500 ans de la Renaissance en Centre-Val de Loire. "Cet humanisme de la Renaissance est un tournant révolutionnaire", commente le présentateur Stéphane Bern lors de son discours. "Les valeurs d’humanisme doivent nous guider aujourd’hui encore plus dans l’Europe."

    "Ça devrait être une fête populaire et c'est la fête de monsieur Macron"

    Ils s'étaient donné rendez-vous à Nazelles-Négron pour contourner l'interdiction qui leur était faite de manifester à Amboise. Les gilets jaunes ont pourtant eu du mal à se rassembler dans un périmètre bloqué par le dispositif de sécurité.

    Pourtant, la contestation a essayé de se montrer créative dans la matinée. Des gilets jaunes ont notamment eu l'idée de lancer des ballons, qui seraient vus d'Amboise. Une idée qui n'a pas été mise en oeuvre mais qui aurait fait savoir à Emmanuel Macron "que son gouvernement est contesté", d'après une manifestante. "Ce sont les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, et la population d'Amboise est empêchée. Ça devrait être une fête populaire et c'est la fête de monsieur Macron."

    Moins ambitieux, mais tout aussi inventif, un militant anarcho-syndicaliste a proposé sa propre interprétation du Saint Jean-Baptiste de Léonard de Vinci, sous-titré "Un doigt de Vinci au larbin des grandes fortunes". "De Vinci a inventé la peinture à quatre couches, Macron, lui, il en tient une couche", plaisante l'homme, jugeant le président "méprisant".

    F3 militant parodie de vinci macron
    "De Vinci a inventé la peinture à quatre couches... Macron, lui, il en tient une !" plaisante le militant - France 3 / YH

    Vidéo : Emmanuel Macron et Sergio Mattarella déposent une gerbe sur la tombe de Léonard de Vinci

    C'était le principal rendez-vous de cette journée historique à Amboise. Les président de la République italienne Sergio Mattarella et Emmanuel Macron ont déposé deux gerbes sur la tombe du génie, inventeur et artiste italien Léonard de Vinci, qui a fini sa vie à Amboise le 2 mai 1519.

    Prochaine étape : le château de Chambord

    Après un déjeuner au Clos Lucé, les deux présidents vont rencontrer 50 porteurs de projets du programme "Viva Leonardo Da Vinci ! 500 ans de Renaissance en Centre-Val de Loire" à 14h30

    Pour le président Emmanuel Macron et son homologue Sergio Mattarella, la journée va se poursuivre à Chambord, où ils vont rencontrer 500 jeunes venus de France et d'Italie pour célébrer la Renaissance à partir de 16h. Les ateliers porteront sur l'art, l'architecture et les sciences, avec notamment la présence du spationaute Thomas Pesquet.

    Vidéo : une visite présidentielle malgré des tensions entre la France et l'Italie

    Cette visite intervient alors même que les relations diplomatiques sont tendues entre la France et l'Italie depuis plusieurs mois. Entre les tensions liées à la crise migratoire et le soutien du vice président italien Luigi Di Maio aux gilets jaunes le 5 février dernier à Montargis. Retour sur ce contexte particulier avec ce reportage.

    Emmanuel Macron et Sergio Mattarella arrivent au château d'Amboise

    Principal enjeu de la rencontre entre les deux présidents, politiquement proche : réchauffer les relations entre l'Italie, dirigée par le mouvement populiste M5S et la France.

    Sécurité : Amboise "sous cloche"

    Avec l'interdiction de la préfecture de manifester à Amboise et les nombreuses rues du centre bouclées, Amboise a des airs de ville fantôme, seulement habitée par les forces de l'ordre. Les barrages de gendarmerie interdisent l'accès au centre-ville, excepté pour les riverains. La circulation est interdite jusqu'à 17h.

    “Le président italien est un pro-européen. C'est l'occasion pour Emmanuel Macron de sortir du couple franco-allemand.”

    Pierre Allorant, politologue, sur le plateau de France 3 Centre-Val de Loire

    Amboise, ville morte : les touristes et les riverains déçus

    "Il vient se promener, c'est bien, mais s'il pouvait venir dire bonjour aux gens ce serait pas plus mal." Les riverains et les touristes ne cachent pas leur déception devant les rues bouclées et les barrages de gendarmerie qui font d'Amboise une ville morte ce jeudi 2 mai.

    Emmanuel Macron est accueilli au château royal d'Amboise par plusieurs personnalités, dont le député d'Indre-et-Loire Daniel Labaronne, le présentateur Stéphane Bern, la ministre des Collectivités territoriales ou encore le comte de Paris.

    L'entrée d'Amboise quadrillée pour la visite d'E. Macron

    VIDEO. Les forces de l'ordre à l'entrée de la ville.

    Les riverains d'Amboise en colère : "Ça nous barbe, voilà !"

    "On peut quand même aller faire nos courses, non ? Aller chercher du pain ?" lance un couple de retraités croisé dans les rues d'Amboise, bouclées pour le sommet franco-italien. "Il nous barbe, voilà, je le dis bien fort !".

    Les Amboisiens regrettent que les rues soit bloquées, et que le président de la République ne soit pas plus accessible : "Au contraire il devrait être avec le peuple au lieu de se mettre toujours à l'écart ! Nous on a voté pour lui, eh bien on regrette. Moi j'ai une toute petite retraite, on travaille toute une vie et on va nous ratiboiser. Il a peur du peuple ou quoi ? On n'est pas en guerre quand même..."

    Il est interdit de circuler en voiture à Amboise de 7h à 17h ce jeudi, sauf pour les riverains.

    L'arrivée du convoi présidentiel est imminente

    Emmanuel Macron et Sergio Mattarella doivent arriver d'un moment à l'autre à Amboise. Le président de la République italienne sera accueilli par son homologue français au château royal à 11h30. Suivront une visite du château et un moment de recueillement sur la tombe de Léonard de Vinci, mort à Amboise le 2 mai 1519.

    Après un déjeuner au Clos Lucé, les deux présidents se verront présenter 50 porteurs de projets du programme "Viva Leonardo Da Vinci ! 500 ans de Renaissance en Centre-Val de Loire". A partir de 16h, ils doivent se rendre au château de Chambord, où ils rencontreront 500 jeunes Français et Italiens autour d'ateliers sur les thèmes de l'architecture, de la littérature et des sciences, animés notamment par l'astronaute français Thomas Pesquet.

    AFP Château Amboise 2/05/2019
    JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

    La D952 fermée entre Amboise et Nazelles-Négron

    Tout autour d'Amboise, des barrages de gendarmerie ont été installés pour filtrer les allées et venues. La D952 le long de la Loire est fermée sur la portion entre Nazelles-Négron, à hauteur de l'interscetion avec la D5, et la D31. Une déviation doit être mise en place par la D1 et la D5 en passant par les bourgs de Nazelles-Négron et Pocé-sur-Cisse. C'est justement à Nazelles-Négron que gilets jaunes et opposants, interdits de manifester à Amboise, doivent se rassembler.
    Des bateaux des forces de l'ordre patrouillent également la Loire, et au moins deux hélicoptères survolent Amboise et les environs.

  • Afficher les messages précédents

Le reste de l'actualité