En direct Affaire Fiona

Affaire Fiona. Procès en appel du couple Bourgeon/Makhlouf - relire notre direct de la 5ème journée (vendredi 2 février)

Après un premier procès en appel qui avait tourné au fiasco à l'automne, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf ont de nouveau rendez-vous devant la cour d'assises de Haute-Loire, au Puy-en-Velay, à partir du lundi 29 janvier. Ils sont jugés pour la mort de Fiona, en mai 2013. En première instance, la mère de la fillette (5 ans au moment de sa disparition) avait été condamnée à 5 ans de prison pour avoir menti pendant des mois en parlant d'un enlèvement de l'enfant. Berkane Makhlouf, son ex-compagnon, avait écopé de 20 ans de réclusion pour avoir porté des coups fatals à Fiona. Le verdict est attendu pour le 9 février.

11:04

LES DERNIÈRES INFOS - Mis à jour le 05/02/2018 à 08:10

    Suspension d'audience. La première semaine du procès est terminée.

    Merci d'avoir suivi ce direct. Rendez-vous lundi dès 19 heures pour la suite des débats. Des derniers témoins (proches, experts et enquêteurs) sont prévus au programme.

    Le président lit à présent la déposition du mari de Brigitte. Celui-ci ne viendra pas pour être auditionné pour des raisons de santé. Il raconte un moment où il aperçu Brigitte Bourgeon sortir du parking de l'immeuble en marche arrière de façon très dangereuse, dans la semaine qui a suivi l'"enlèvement".

    Brigitte voyait plus souvent Berkane Makhlouf en compagnie de Fiona que Cécile Bourgeon. Elle le voyait régulièrement tenant la petite fille sur ses épaules.

    L'inquiétude de Nicolas Chafoulais

    Birgitte a été alertée par Berkane Makhlouf de la disparition de Fiona. C'est elle qui conduit en voiture l'accusé au parc Montjuzet le 12 mai 2013 pour aller chercher Cécile Bourgeon qui venait de déclarer l'"enlèvement".

    Elle n'avait que très peu de rapport avec le couple. "Bonjour et au revoir de temps à autre, rien de plus. Lorsqu'on arrive dans un groupe d'HLM, les gens viennent pas vous voir spontanément," indique-t-elle. Elle n'a jamais mis les pieds dans leur appartement.

    Brigitte est la gardienne de l'immeuble où habitaient les Bourgeon-Makhlouf depuis le 1er janvier 2013. 

    L'expert est remercié, son audition est terminée.

    La communication avec le tribunal de Versailles est interrompue, l'homme disparaît des écrans. Brigitte, une voisine du coupe, va arriver à la barre.

    Me Grimaud demande à Berkane Makhlouf de se lever et d'expliquer une photo trouvée dans les recherches sur l'ordinateur. Celle-ci représente, en coupe, une fracture de poignet lorsque celui-ci est trop tiré. Me Grimaud lui demande si la recherche est liée à l'épisode où l'accusé disait "attraper" Fiona par le bras.
    - Vous ne lui auriez pas fait mal à ce moment-là? Vous ne lui auriez pas cassé quelque chose?
    - Non, ça, ça n'est jamais arrivé. Ca n'a jamais existé.

    Les Portejoie se sont eclipsés

    Berkane Makhlouf discute avec Me Schott, pendant que l'expert part à la recherche de précisions demandées par Me Grimaud.

    Les téléphones du couple révèlent que le couple était en Espagne

    - Avez-vous été en Espagne en septembre 2013?
    - Non, quand on a été en Espagne c'était quand on était à Perpignan.
    - En septembre 2013, vosu étiez à Perpignan, puisque vous déménagez en août.
    - Ah oui alors (...) On y avait été pour chopper de la coke et des cigarettes.
    - Votre fils venait de naître non? Il avait trois semaines, quelque chose comme ça...

    Les photos retrouvées sur le cache du navigateur ont pu être le fruit d'un partage ou issue d'un "mur Facebook" sur lequel a navigué l'utilisateur.

    Pendant l'expert énumère les recherches effectuées par le couple, Nicolas Chafoulais s'est penché en avant, fixe le dossier du banc juste devant lui.

  • Afficher les messages précédents

Le reste de l'actualité