Rétrospectives : retrouvez en videos les temps forts de l'actualité de l'année 2019 en Alsace

De gauche à droite, un cimetière juif profané à Quatzenheim, Lilian, blessé par un LBD et Tomi Ungerer mort le ‎9 février 2019 / © Jean-Marc Loos/MaxPPP/ G. Fraize/France Télévisions / Marijan Murat/MaxPPP
De gauche à droite, un cimetière juif profané à Quatzenheim, Lilian, blessé par un LBD et Tomi Ungerer mort le ‎9 février 2019 / © Jean-Marc Loos/MaxPPP/ G. Fraize/France Télévisions / Marijan Murat/MaxPPP

Du mouvement des gilets jaunes à la disparition de Tomi Ungerer, en passant par les cimetières juifs vandalisés, ou encore les féminicides, voici une série de reportages consacrés aux principaux événements qui ont marqué l'année 2019 dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. 

Par Claude Lepiouff

Janvier : manif des gilets jaunes, affaire Lilian, une étoile en moins pour l'Auberge de l'Ill

En ce mois de janvier, les manifestations des gilets jaunes se poursuivent en prenant de l'ampleur. Les incidents se multiplient en France, les forces de l’ordre interviennent en utilisant des lanceurs de balles de défense (LBD). Le 12 du mois, Lilian, 15 ans, a la mâchoire fracturée par un tir de LBD en marge d'un rassemblement en plein centre-ville de Strasbourg. La plainte déposée par sa mère est classée sans suite en novembre avant que Jacques Toubon, le Défenseur des droits ne décide de s’autosaisir du dossier.

Marc Oberlin le chef cuisinier de l’Auberge de l’Ill perd sa troisième étoile au guide Michelin, une distinction obtenue par le restaurant gastronomique il y a 51 ans. Une autre étoile, Neymar le footballeur du Paris Saint-Germain, se blesse dans un match contre le Racing club de Strasbourg, après avoir affiché une attitude provocatrice sur le terrain et déclenché une polémique avec Thierry Laurey, l’entraîneur de l’équipe alsacienne, sur la protection des superstars du football. La société protectrice des animaux de Colmar trouve une famille pour adopter sa star "Bertha", une truie noire du Périgord. 
 
Retro / janvier 2019 en Alsace


Février : disparition de Tomi Ungerer, profanations à Quatzenheim, un César pour Alex Lutz

Le brigand s’en est allé. Tomi Ungerer meurt dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 février à Cork en Irlande à l’âge de 87 ans. Ce publicitaire, satiriste, dessinateur humoristique "pour adultes" et auteur de livres pour enfant comme Jean de la lune ou Les Trois Brigands était l’un des Alsaciens les plus célèbres à travers le monde.

A Quatzenheim dans le Bas-Rhin, un cimetière juif est vandalisé, 80 sépultures sont découvertes profanées par des croix gammées et des inscriptions antisémites et dans la nuit qui précède le 19 février, jour des rassemblements contre l'antisémitisme. En 2019 l'Alsace est confrontée à une recrudescence de graffitis et de dégradations à caractère antisémite ou raciste. La dernière profanation concerne le cimetière juif de Westhoffen, dans le Bas-Rhin. Des tags antisémites, essentiellement des croix gammées, sont découvertes, mardi 2 décembre, sur 107 tombes. Les enquêtes sont toujours en cours.

Le comédien et réalisateur strasbourgeois Alex Lutz remporte le 22 février le César du meilleur acteur pour sa performance dans son propre film, "Guy". "Love is in the bin", le célèbre tableau de Banksy est exposé du 5 février au 3 mars au musée Burda à Baden Baden. La toile s'était en partie autodétruite à l'issue de la vente aux enchères.

 
Retro / février 2019 en Alsace

 

Mars : la Coupe de la Ligue pour le Racing, les décrocheurs de Macron, Walter le robot-barman

Le samedi 30 mars à Lille devant plus de 5.000 supporters, le Racing remporte, pour la troisième fois de son histoire, la Coupe de la Ligue face à l'En avant Guingamp après une séance de tirs au but. Plusieurs dizaines de militantes et militants anti-GCO (Grand contournement ouest de Strasbourg) décrochent le portrait présidentiel d'Emmanuel Macron dans la mairie de Kolbsheim (Bas-Rhin), le mardi 5 mars 2019 avant de le promener sur le site du chantier. Trois d’entre eux poursuivis pour vol en réunion sont finalement relaxés en juin par le tribunal correctionnel de Strasbourg.

"Climat : stop aux bla-bla, place aux actes". Les marches pour le climat du mois de mars rassemblent des milliers de jeunes dans les rues partout en France. En Alsace, le samedi 16, près de 7 000 personnes défilent à Strasbourg, Mulhouse et Colmar.

Le premier robot-barman prend son service dans une discothèque de Strasbourg. Mixer un cocktail lui nécessite seulement une petite minute. Mais l'addition présentée par Walter (c'est son nom) est plutôt salée : il coûte 200 000 euros.
 
Retro / mars 2019 en Alsace


Avril : l'ENA c'est (bientôt) fini,  mobilisation contre les violences conjugales, l'angélus sauvé à Jettingen

Emmanuel Macron confirme le jeudi 25 avril, son intention de "supprimer, entre autres, l'Ena", l'École nationale d'administration. C'est l’une des mesures pour répondre au grand débat et à la crise des "gilets jaunes". Le président de la République est lui-même un ancien élève de cette école, issu de la promotion Senghor en 2004. L'ENA a été implanté dans le quartier de la Petite France en 1991 sur le site d'une ancienne prison.

Le 15 avril, un comité interministériel consacré à la prévention de la radicalisation s’est déplacé dans le quartier du Neuhof à Strasbourg. Edouard Philippe et huit de ses ministres ont rencontré l'équipe de l’association SOS Aide aux habitants. Strasbourg est considérée comme une ville pionnière en matière de radicalisation.

Une centaine de personnes bat le pavé dans les rues de Strasbourg le 26 avril, à l’appel de l’association Osez le féminisme 67. Il s'agit d'une marche contre les violences conjugales et les féminicides, quelques jours après la mort de Sandra Baumann, 25 ans, retrouvée sans vie dans son appartement.
Les cloches de Jettingen dans le Haut-Rhin continueront à sonner l'angélus à 5h40 du matin. Des habitants du village s'étaient plaints de nuisances sonores. Mais par référendum une majorité de Jettingenois décide de maintenir le rite.

 
Retro / avril 2019 en Alsace
 

Mai : trois Alsaciennes au Parlement européen, des camps de migrants prolifèrent, des okapis intègrent le zoo de Mulhouse

Trois députées européennes originaires d'Alsace sont élues : Fabienne Keller (LaREM), Virginie Joron (RN) et Anne Sander (LR). Cette dernière, en huitième position sur la liste de son parti, doit attendre un recomptage des voix pour être assurée de sa réélection.

Au mois de mai, les campements sauvages de demandeurs d’asile et de migrants originaires principalement des pays de l’Est de l’Europe se multiplient à Strasbourg. On y trouve des familles qui vivent en France depuis plusieurs années, dans des foyers ou à l’hôtel avant de finir par camper. Les enfants sont scolarisés. Elles attendent le résultat de demandes d’asile interminables, aspirant à avoir enfin une vie meilleure. Les camps finissent par être démantelés. Les migrants sont relogés.

En 2018, le nombre de demandes d’asile a progressé de plus de 20% en France. Les 10.000 places d’hébergement dans le Bas-Rhin sont insuffisantes. Le 18 mai à Thal-Marmoutier dans le Bas-Rhin, le collectif « Justice et Liberté » organise une marche contre le racisme qui rassemble une centaine de personnes. Les manifestants dénoncent la recrudescence des inscriptions raciste et antisémites dans le département.

Les deux nouveaux pensionnaires du zoo de Mulhouse sont zébrés comme le zèbre, ils ont l’allure de la girafe et le corps de l’antilope…Ce sont des okapis. Une espèce menacée dont il ne reste que 15.000 spécimens au Congo.
 
Retro / mai 2019 en Alsace


Juin : canicule, maternité fermée et bombe américaine

Le mois de juin se consume sous des températures torrides. Plusieurs records de chaleur sont battus en Alsace à l'occasion du pic de chaleur du dimanche 30 juin. À Strasbourg notamment, le thermomètre atteint 38,8°C. Le précédent record de juin était de 37,0°C. Cette canicule précoce a conduit les chantiers à fonctionner avec des horaires aménagés et pour limiter la pollution, La vitesse maximale autorisée sur les autoroutes est réduite de 20 km/h. Strasbourg met en oeuvre la circulation différenciée sur le territoire de l’Eurométropole le jeudi 27 juin.

Seuls les véhicules équipés de vignettes vertes (électriques) et de vignettes 1, 2 ou 3 sont autorisés à circuler.  Les plans d’eau, eux, font le plein de baigneurs. Le 20 juin, dans l’affaire de bébés de Galfingue, la cour d’assises de Colmar condamne la mère à 20 ans de réclusion criminelle. Elle était accusée d’avoir tué cinq nourrissons entre 1995 et 2005 à son domicile de Wittelsheim. Un verdict "inédit" par sa sévérité dans des procès de déni de grossesse. L’accusée a fait appel.

L'Agence régionale de santé (ARS) annonce la prochaine fermeture de la maternité de Thann dans le Haut-Rhin. Après la disparition des urgences et de la chirurgie, cette décision provoque une vive incompréhension parmi la population. Le 15 juin, une "marche funèbre" défile dans la ville. 

Une bombe américaine tombée durant la Seconde Guerre mondiale et trouvée à Marckolsheim dans le Bas-Rhin menace d'exploser. La moitié de la population de la ville est évacuée. Juin est aussi été le mois de la Coupe du monde de football féminin. Un rêve pour les petites filles qui jouent dans les clubs alsaciens.
Retro / juin 2019 en Alsace


Juillet : Tour de France, sécheresse et Foire aux vins

Cela faisait cinq ans que le Tour de France n’était pas passé par l’Alsace. Avec une arrivée à Colmar le 11 juillet et un départ de Mulhouse le lendemain, le Tour de France 2019 fait le bonheur des Haut-Rhinois. Les coureurs traversent sous le soleil le vignoble alsacien et les Vosges. Peter Sagan, le champion slovaque l'emporte au sprint à Colmar. Pour l’étape suivante qui part de la cité du Bollwerk pour arriver à la Planche des Belles Filles, Raymond Poulidor avait prédit avant l’étape qu’elle allait faire du dégât. Julian Alaphilippe, le coureur français, perd le maillot jaune.

Le soleil s'impose en juillet sur l’Alsace et la sécheresse sévi, avec des rivières ressemblant à des déserts de pierres et des sapins rougissant. Les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin sont placés en vigilance sécheresse, respectivement les 12 et 17 juillet. Il est interdit de puiser dans les cours d'eau pour irriguer ses champs. Quelques exploitants agricoles font montre d'ingéniosité pour refroidir leurs plantes, d'autres ne peuvent que constater les dégâts.

La 72e édition de la Foire aux vins de Colmar accueille son public dans un hall 6 du Parc des expositions flambant neuf et chauffé à blanc par Bigflo et Oli, Soprano, M et Black Eyed Peas. Pour faire le plein d’eau fraîche, il faut plutôt se rendre du 5 au 7 du mois à Furdenheim dans le Bas-Rhin et assister au spectacle annuel d’Aquatique Show avec pour thème l’Europe entre le feu et l’eau.
Retro / juillet 2019 en Alsace


Août : les Chinois fans de Colmar, incendies en série à Eckwersheim, Haguenau fête le houblon

Au mois d’août à Colmar, il y a beaucoup, beaucoup de monde. La ville accueille trois millions de visiteurs par an. Elle a même été élue en 2018 troisième la meilleure destination touristique d'Europe. Ce qui ne réjouit pas tout le monde. Il est très difficile de trouver une place de parking au centre-ville. La préfecture du Haut-Rhin est bien connue des Chinois à travers la diffusion d'une émission de télé-réalité diffusée au pays du Soleil-Levant : « Chinese restaurant ». Et des Chinois, il y en a beaucoup dans le secteur de la Petite Venise qui défilent en barque sur la Lauch. Les riverains de ce cours d'eau qui traverse la ville n’ont plus d’intimité, ils se sentent observés comme des singes au zoo. 

Le 11 août, un incendie ravage le Centre équestre d'Eckwersheim dans le Bas-Rhin, c’est le troisième en cet été 2019 après celui du club house et d’une ferme maraîchère. Tous se sont déclarés dans le même secteur. La thèse criminelle est envisagée. L’enquête menée par la Gendarmerie de Strasbourg est toujours en cours. Haguenau célébre son 60e festival du houblon avec, cette année, le Rwanda comme invité d’honneur. Pendant six jours le public a pu voyager à travers différents folklores et chorégraphies du monde entier.

Le mercredi 14 août, dans une habitation de Schlierbach dans le Haut-Rhin, un boa d’un mètre dix est capturé par les pompiers. Il était tombé de la façade depuis le premier étage. Un autre spécimen avait déjà été trouvé à Mulhouse la même semaine. Attention aux morsures, ces serpents possède cent-vingt dents.
 
Retro / août 2019 en Alsace
 

Septembre : mouvements sociaux, mort de Chirac et restaurant inclusif

En septembre, en Alsace comme partout en France, les esprits s’échauffent. A Strasbourg, ce sont les pompiers qui descendent dans la rue et ouvrent le bal des manifestations. Ils demandent la reconnaissance de la dangerosité de leur métier. La grève aux urgences gagne tout le pays et à Mulhouse, le manque de médecins dans ce service provoque une crise majeure. Suivent les agents des impôts, les laboratoires d’analyse médicale avant le début des mouvements sociaux contre la réforme des retraites. Enfin, les fermetures d’entreprises marquent elles aussi cette rentrée 2019. C'est le cas de la tréfilerie Stal à Reichshoffen qui a annonce la fermeture de ses portes à la fin de cette année laissant 64 salariés sur le carreau.

Les gaullistess et beaucoup de Français pleurent la disparition de Jacques Chirac comme à Strasbourg au restaurant Chez Yvonne dont le grand homme était un fidèle client ou encore à Colmar où le maire Gilbert Meyer avait noué une relation forte d’amitié avec l’ancien président de la République.
Dans la nuit du 2 au 3 septembre, à Schiltigheim dans le Bas-Rhin, un enfant de 11 ans perd la vie et onze habitants d’un immeuble sont blessés dans un incendie criminel. Un homme de 22 ans est interpellé le jour même. Il est passé aux aveux et aurait déclenché le feu. L’émotion est vive et une marche réunit quelques jours plus tard tous ceux qui veulent soutenir la famille de Maël.

Sésame, un cheval de trait qui travaille dans les vignes prés du village d'Orschwihr, dans le Haut-Rhin déclenche malgré lui une polémique nationale très médiatisée. L’odeur forte du Comtois de 13 ans et de son crottin, sa respiration bruyante la nuit incommodent certains dans le voisinage notamment les propriétaires d’un gîte. D’autres personnes se mobilisent pour qu’on laisse la pauvre bête tracter son charriot. La cour d’appel de Colmar tranchera le différent en janvier 2020. "Un petit truc en plus" a ouvert ses portes à Mulhouse. Ce nouveau restaurant inclusif emploie des personnes atteintes de trisomie 21. Il affiche tous les jours complets.

 

Retro / septembre 2019 en Alsace


Octobre : Affaire le Tan, crise aux urgences de Mulhouse, Macron à Strasbourg


Mercredi 23 octobre, un corps démembré est retrouvé en forêt prés de Rosheim dans le Bas-Rhin, puis identifié par l’autopsie. Des analyses ADN confirment qu’il est bien celui de Sophie Le Tan. La jeune étudiante de 20 ans n’avait plus donné signe de vie depuis le 7 septembre 2018, jour où elle s’était rendue à Schiltigheim pour visiter un appartement. Jean-Marc Reiser, un homme de 59 ans avait été interpellé peu après cette disparition, mis en examen et incarcéré. La famille de la jeune étudiante demande toujours de connaître toute la vérité sur sa mort pour pouvoir faire son deuil. Le suspect principal continue de nier avoir commis les faits. Les enquêteurs disposent d'analyses de traces de sang retrouvées au domicile du suspect contenant l’ADN de la victime.

Emmanuel Macron a passé la journée du 1er octobre dans la capitale alsacienne. Le président de la République a célébré les 70 ans du Conseil de l'Europe puis a inauguré le nouveau théâtre du Maillon avant de saluer le courage de deux héros de l'attentat de Strasbourg. Les actions de décrochage des portraits du dirigeant français se multiplient dans les mairies de France comme dans celles d’Alsace, comme à Mulhouse où les auteurs ont été poursuivis pour avoir refusé des prélèvements ADN.

En ce mois d’octobre, la situation a été extrêmement tendue au service des urgences de l'hôpital de Mulhouse car il ne restait plus que 7 médecins titulaires après une vague de démissions. La totalité des 17 internes qui n’avaient plus assez d’urgentistes référents ont été mis en arrêt de travail. Après plusieurs jours de crise, le directeur de l’ARS (Agence régionale de santé) a annoncé un plan d’urgence pour recruter de nouveaux médecins et réorganiser le service.

Octobre se colore aussi en rose. Pour la dixième édition de la Strasbourgeoise, ce sont près de 12 000 participantes toutes vêtues de rose qui ont foulé au trot le pavé strasbourgeois. 15 kilomètres de course au profit de la lutte contre le concert du sein, avec l’espoir de trouver de nouveaux traitements pour les personnes atteintes de cette maladie.

Le Super U de Wittenheim dans le Haut-Rhin a adopté le principe des « heures paisibles », chaque mardi, de 14h à 15h le vacarme cesse. Ainsi les personnes autistes ou hypersensibles peuvent faire leurs courses dans un environnement tranquille, sans néon, sans musique et avec des caisses enregistreuses qui murmurent. Un rêve pour certains clients. Une réalité pour d’autres.
 
Retro / octobre 2019 en Alsace
 

Novembre : 6e féminicide en Alsace, séisme à Strasbourg, mort de militaires alsaciens au Mali 

Le dimanche 10 novembre à 23 heures, Sylvia meurt dans les bras de sa fille, juste devant sa maison à Oberhoffen-sur-Moder dans le Bas-Rhin, tuée à coups de couteau par son époux. L’homme de 58 ans finit par se rendre à la gendarmerie. Il est mis en examen pour meurtre sur conjoint. Quelques jours plus tard, une marche blanche en hommage à Sylvia  défile dans les rues de la ville. Stella, la fille de la victime met en cause les gendarmes, qui étaient déjà intervenus trois jours auparavant au domicile du couple. Elle les avait alertés le soir du drame. C’est le 6e féminicide en Alsace et le 131e en France depuis le début de l’année 2019.

Un tremblement de terre de magnitude 3,1 sur l’échelle de Richter se produit à Strasbourg. Ce séisme, dont l’épicentre est situé à 6 kilomètres dans le nord de la ville, cause peu de dégâts. Des spécialistes de l'Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS) évoquent un séisme provoqué par l’activité humaine, un forage profond ou une injection de fluide. L’entreprise Fonroche Géothermie qui effectue des forages géothermiques sur le site de l’ancienne raffinerie de Reichstett dément catégoriquement toute responsabilité en indiquant que le site de forage est à l’arrêt depuis cinq jours. Des expertises sont en cours.

Un hommage national est rendu le lundi 2 décembre aux Invalides aux 13 soldats morts pour la France. Ils ont péri au Sahel en combattant des groupes terroristes dans le cadre de l'opération Barkhane. Parmi eux deux Alsaciens, le maréchal des logis-chef Jérémy Leusie et le lieutenant Pierre-Emmanuel Bockel, fils de Jean-Marie Bockel, sénateur et ancien maire de Mulhouse (Haut-Rhin). L’émotion est forte à Mulhouse, la ville où il est né.

Joseph Daul se retire. Il a consacré 20 ans de sa vie à l’Europe, dont six comme président du Parti populaire européen, le PPE. Cet agriculteur retourne dans ses terres à Pfettisheim (Bas-Rhin). Rulantica, la nouveau parc aquatique d’Europa Park ouvre le 28 novembre. Il a coûté 180 millions d’euros, s’étend sur 32 000 mètres carrés et compte 25 attractions dont 17 toboggans.
 
Retro / novembre 2019 en Alsace

 

Décembre : profanations à Westhoffen, commémoration de l'attentat du 11 décembre, mobilisation contre la réforme des retraites

Après les profanations des cimetières juifs de Quatzenheim (Bas-Rhin) le 19 février et de Herrlisheim (Bas-Rhin) deux mois après, le 3 décembre, des inscriptions antisémites, essentiellement des croix gammées et le nombre 14, signe du suprématisme blanc, sont dévouvertes sur 107 tombes du cimetière israélite de Westhoffen (Bas-Rhin) et sur l'ancienne synagogue de Schaffhouse-sur-Zorn (Bas-Rhin). Certaines de ces sépultures sont de la famille de Jean-Louis Debré, l'ex-président du Conseil constitutionnel et de l’Assemblée nationale. L’indignation et la consternation gagnent toute la France et même au-delà. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, se rend sur place et annonce la création d’un Office national de lutte contre la haine chargé de coordonner pour la gendarmerie nationale les enquêtes sur les actes antisémites, antimusulmans et antichrétiens.

Strasbourg commémore le 11 décembre 2018, un an jour pour jour après l’attentat qui a touché le marché de Noël. A 15h, une stèle est inaugurée place de la République. A 19h45, à l’heure précise de l’attaque, les cloches de toutes les églises de l’Eurométropole sonnent. Une cérémonie rassemble un millier de personnes en la cathédrale Notre-Dame. Les Strasbourgeois sont invités à mettre des bougies aux fenêtres.

La mobilisation de décembre contre la réforme des retraites met beaucoup de monde dans les  rues des grandes villes d’Alsace comme dans tout le pays : des enseignants, des cheminots, des personnels hospitaliers et même des policiers se mobilisent. Sur le pavé, le ton monte contre le projet du gouvernement. Les réveillons de Noël sont perturbés par les grèves de train, les familles ne savent pas toujours si elles vont pouvoir se retrouver.

C'est une première. Le marché de Noël de Strasbourg s'exporte à New-York. Le jeudi 5 décembre, un compte à rebours précède l’allumage du grand sapin avant qu’une trentaine de petits chalets en bois dressés au coeur de Manhattan ouvrent leurs comptoirs pour 17 jours. De l’artisanat, des tartes flambées, du pain d’épice, 700 kilos de bredeles et du vin chaud jusqu’à 10 dollars le verre tout de même. Tout a été vendu.

 
Retro / décembre 2019 en Alsace

Sur le même sujet

Les + Lus